Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Le Dieu de l'islam et le Dieu du christianisme

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Religions Index du Forum -> Discussions entre religions monothéistes -> Discussions islamo chrétiennes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
hina
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2009
Messages: 435
Religion: catholique
Localisation: france
Sexe: Féminin
Point(s): 110
Moyenne de points: 0,25

MessagePosté le: Jeu 4 Nov - 17:42 (2010)    Sujet du message: Le Dieu de l'islam et le Dieu du christianisme Répondre en citant

Le premier point qui s'impose au chrétien, est la vision qu'ont de Dieu le christianisme et l'islam. A ce niveau, deux questions s'imposent à  l'attention : la première, combien de Dieu y a-t-il ? La seconde : qui est  Dieu ?
A la première question, islam et christianisme répondent: « il n’y a de  Dieu que Dieu». On pourrait croire qu'il s'agit là d'une même profession  de foi, la foi en un Dieu unique. En réalité, islam et christianisme donnent du monothéisme deux contenus différents. Là où l'islam parle d'unicité, le christianisme parle d'unité.
L'unicité induit la transcendance absolue d'où est exclue toute idée de  différence : « Il est Al/ah, il n 'est pas d’autre dieu que lui» (59,22). D'où, le refus catégorique que l'islam oppose à ce qui fait l'essence même du christianisme : La Trinité, l'incarnation, la Rédemption, la divinité de  Jésus-Christ. Par contre, l'unité inclut la différence et l'altérité qui lui sont inhérentes. En proclamant l'unité, le christianisme professe que Dieu est Relation et qu'il est, dans son essence même, Amour. Dieu est  uni-Trinité.
Or, il n'est pas indifférent de croire ou de ne pas croire en la Sainte  Trinité. Cela informe la vision que l'on a de l'homme et de la société à  édifier. Il ne s'agit pas là d'une simple représentation de Dieu. Dieu est,  en son essence même, Relation ou il n'est pas.
L'islam professe l'unicité, et c'est en ce sens qu'il est une religion de la  verticalité absolue. En conséquence, Dieu est quelqu'un qui légifère, qui  est omnipotent, omniscient, omnivoulant, qui est maître absolu du bien et du mal, bien et mal n'ayant pas de réalité ontologique, puisque c'est Dieu qui donne aux actes leur coloration de bonté ou de malice. Par contre, le  christianisme, qui professe l'unité, est la religion de la liberté. Il n'y a  point d'amour sans liberté. Celle-ci s'impose à la toute-puissance de  l'amour. Croire ou ne pas croire en Dieu amour a des conséquences  incalculables et vitales tant au plan personnel que collectif. Sans doute,  Dieu, pour l'islam, est-il miséricordieux. Une qualité qui traverse tout le  coran. Pourtant amour et miséricorde ne se recoupent pas. La   miséricorde débouche sur le pardon, l'amour sur le partage. Dans la dynamique de l'amour, Dieu prend l'initiative de venir à la rencontre de l'homme pour lui proposer de partager sa vie.
Qui est Dieu ? A cette question, l'islam ne répond pas. Il se contente  d'avoir une attitude apophatique faite de silence, d'acceptation  silencieuse, de soumission (islâm) et de résignation. De Dieu en son  essence, il ne saurait rien dire. Le mystère de Dieu est çamad   (impénétrable). Ce n'est pas à dire qu'il n'a pas un langage sur Dieu. L'islam peut longuement disserter sur Dieu. Sa réflexion sur l'unicité (  Tawhîd), remplit les rayons d'immenses et d'innombrables bibliothèques. Pour soutenir sa réflexion, il aura recours aux 99 Beaux Noms, qui sont  autant d'attributs de Dieu, mais d'où est absent le mot amour.
C’est à ce titre que l’on peut dire que l’islam qui, chronologiquement parlant, vient après le judaïsme et le christianisme, se situe   psychologiquement et théologiquement parlant avant le judaïsme et le  christianisme.
L'islam est antéabrahamique. Etant la religion de la verticalité absolue qui exclut l'horizontalité, Dieu ne saurait s'impliquer dans« la matière ».
Pour le christianisme, les deux lignes verticale et horizontale se  conjuguent, sous la forme d'une croix, pour donner de Dieu l'image de  proximité et de distance, alliant à la fois transcendance et immanence  dans un parfait accord.
En vérité, il n'y a rien de plus réfractaire à la foi musulmane que la  conception de Dieu-Amour. Le mot amour, hubb, en arabe, est chargé  d'un tel coefficient d'affectivité qu'il implique, aux yeux de l'islam, la présence de la corporéité en Dieu !
Sans doute trouvons-nous dans le coran des passages qui donnent à  penser que Dieu aime. Ainsi ce verset où Dieu dit : «Celui qui m'aime, je  l'aimerai» (5,54). En fait, il s'agit d'un amour de bienveillance vis-à-vis de ses créatures. Comme le ferait un monarque pour ses sujets.
Pour traduire l'amour en Dieu, le christianisme a eu recours à un mot  nouveau : le mot agapè. Il y a loin de l’amour de bienveillance à l'Amour- agapè. L 'amour-éros n'a en vue que la recherche de soi. Si l'autre est aimé, il l'est pour soi-même et non pas pour lui-même. Aimer d'amour- agapè, c'est s'oublier soi-même et rechercher le bien de celui ou de celle que l'on aime. C'est en aimant l'autre pour lui-même que l'on se réalise soi-même. Aussi bien, Dieu-agapè n'est pas un Dieu-pour-lui, mais un  Dieu-pour-autrui, un Dieu-pour-nous.
Ce qui induit toute une anthropologie de la relation de l'homme avec Dieu et des hommes entre eux. Jamais, dans la logique de l'agapè, le « tu »  ne pourra être sacrifié au «je ». Il s'agit bien de communion et non de fusion, de différenciation et non d'identification. Or le mot communion est étranger à l'islam et à la langue arabe. Tout comme d'ailleurs le mot de personne, qui découle de la réflexion sur Dieu-Trinité. Aussi bien l'obéissance peut-elle se passer de l'amour. L'obéissance, pour le   christianisme.
http://frat.st.paul.pagesperso-orange.fr/AntoineMoussali.pdf


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 4 Nov - 17:42 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 250
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 592
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Dim 6 Fév - 20:14 (2011)    Sujet du message: Le Dieu de l'islam et le Dieu du christianisme Répondre en citant

Le lien ne fonctionne plus. 
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 250
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 592
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Dim 26 Juin - 11:04 (2016)    Sujet du message: Le Dieu de l'islam et le Dieu du christianisme Répondre en citant

Le Saint Coran ne reprend même pas les dix commandements dont Tu ne tueras point puisque le Bon Musulman peut égorger de façon halal dans trois cas:
-dans le cadre de la loi du talion abolie par Jésus
-l'apostat de l'islam
-la personne mariée adultère

Pour le musulman, l’Évangile a abrogé la Sainte Torah et le Saint Coran a abrogé l’Évangile.

Pour aller plus loin télécharger le numéro de juin 2016 qui compare le Saint Coran et la Sainte Bible

http://www2.l1visible.com/lire-l1visible/

http://www.sendspace.com/file/uhxwce
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:04 (2018)    Sujet du message: Le Dieu de l'islam et le Dieu du christianisme

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Religions Index du Forum -> Discussions entre religions monothéistes -> Discussions islamo chrétiennes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky