Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Eric Zemmour jugé

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Religions Index du Forum -> Parlons de tout -> Société/Justice/Education
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
hina
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2009
Messages: 435
Religion: catholique
Localisation: france
Sexe: Féminin
Point(s): 110
Moyenne de points: 0,25

MessagePosté le: Ven 18 Fév - 20:39 (2011)    Sujet du message: Eric Zemmour jugé Répondre en citant

JUSTICE - Le chroniqueur est condamné à 2.000 euros d'amende avec sursis...
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi Eric Zemmour à 2.000 euros d'amende avec sursis pour provocation à la haine raciale pour ses propos controversés sur «les Noirs et les Arabes». Son avocat, Olivier Pardo, a indiqué à 20minutes.fr que lui et son client réfléchissaient à faire appel. La réaction du conseil aux deux jugements est «très mitigée» puisqu'Eric Zemmour a été relaxé pour le délit de diffamation mais pas pour celui de provocation à la discrimination. Or, «un journaliste a le droit de dire la réalité», estime Olivier Pardo.
Eric Zemmour avait été cité en justice par SOS Racisme, la Licra, le Mrap, l'UEJF et J'accuse, pour des propos tenus le 6 mars 2010 sur Canal+ et France Ô.
Dans l'émission de Thierry Ardisson «Salut les terriens», diffusée sur la chaîne cryptée, Eric Zemmour s'était indigné après une intervention sur les contrôles au faciès: «Mais pourquoi on est contrôlé 17 fois? Pourquoi? Parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c'est comme ça, c'est un fait».
Propos «choquants» mais pas «diffamatoires»
Le même jour, sur France Ô, il avait estimé, en réponse à une question qui lui était posée, que les employeurs «ont le droit» de refuser des Arabes ou des Noirs.
Dans un premier jugement, la 17e chambre du tribunal a statué sur les poursuites engagées par SOS Racisme, la Licra et le Mrap, qui poursuivaient les propos sur les trafiquants en diffamation à caractère racial et ceux sur les employeurs pour provocation à la discrimination raciale.
Le tribunal a relaxé Eric Zemmour du délit de diffamation pour les propos sur les trafiquants. Ces propos sont peut-être «choquants», écrit le tribunal, mais ils ne sont pas «diffamatoires». En revanche, il a condamné l'homme de médias à 1.000 euros d'amende avec sursis pour avoir, sur France Ô, «justifié une pratique discriminatoire illégale - la discrimination à l'embauche - en la présentant comme licite».
Jugements publiés dans la presse
Par ailleurs, le chroniqueur devra verser 1.000 euros de dommages et intérêts à chacune des trois associations, plus 2.000 euros de frais de justice.
Le tribunal a rendu un second jugement, à la suite des poursuites engagées par les associations UEJF et J'accuse. Ces deux associations poursuivaient uniquement les propos diffusés sur Canal+ concernant les trafiquants, mais tant en diffamation qu'en provocation à la discrimination raciale.
Dans ce dossier, la 17e chambre n'a retenu que le délit de provocation à la discrimination raciale et a condamné Eric Zemmour à 1.000 euros d'amende avec sursis. Il devra également verser 1 euro à chacune des parties civiles, plus 750 euros de frais de justice, soit un total de 1.502 euros. Les deux jugements devront enfin faire l'objet d'une publication dans la presse.
Zemmour se défend d'être un «provocateur»
En substance, le tribunal a jugé qu'Eric Zemmour avait «dépassé les limites autorisées de la liberté d'expression». Mettant en avant «le crédit qui peut être accordé aux paroles» du prévenu, «un homme de médias, un polémiste reconnu, un trublion parfois», le procureur de la République Anne de Fontette avait requis à l'audience du 14 janvier une condamnation «de principe».
Eric Zemmour de son côté s'était défendu avec vigueur, assurant ne pas être un «provocateur», mais un observateur fidèle de la réalité qui refuse le «politiquement correct».


http://www.20minutes.fr/article/672603/societe-eric-zemmour-reconnu-coupabl…


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 18 Fév - 20:39 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
hina
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2009
Messages: 435
Religion: catholique
Localisation: france
Sexe: Féminin
Point(s): 110
Moyenne de points: 0,25

MessagePosté le: Sam 19 Fév - 10:37 (2011)    Sujet du message: Eric Zemmour jugé Répondre en citant

Etre chroniqueur sur RTL, I-télé, France 2 et au Figaro, n’autorise pas à légitimer les contrôles au faciès et la discrimination à l’embauche: c’est le message que le tribunal de Paris a fait passer vendredi à Eric Zemmour, en le sanctionnant pour ses propos extrêmement controversés sur les «Noirs et les Arabes».
La 17e chambre du tribunal correctionnel a condamné le journaliste à 1.000 euros d’amende avec sursis dans une affaire l’opposant au Mrap, SOS Racisme et la Licra, et à une peine identique dans un dossier initié par l’UEJF et J’accuse.
Zemmour devra aussi leur verser un peu plus de 10.000 euros de dommages et intérêts et faire état de ses condamnations dans un organe de presse.
Les propos incriminés remontent au 6 mars 2010. Dans l’émission de Thierry Ardisson «Salut les terriens», diffusée sur Canal+, il avait lâché, après une intervention sur les contrôles au faciès: «Mais pourquoi on est contrôlé 17 fois? Pourquoi? Parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait». Décidément en grande forme, le même jour, sur France Ô, il avait estimé, en réponse à une question qui lui était posée, que les employeurs «ont le droit» de refuser des Arabes ou des Noirs.
Certaines associations se plaignaient d’une «diffamation à caractère racial», d’autres avaient attaqué en «provocation à la discrimination raciale».
«Il a dépassé les limites autorisées du droit à la liberté d’expression»
Vendredi, le tribunal a relaxé le chroniqueur des faits de diffamation. En effet, écrit-il, «malgré le caractère abrupt et sans nuance du propos, qui a pu choquer de nombreuses personnes», le passage sur les trafiquants «n’est pas diffamatoire»: Eric Zemmour «n’affirme ni ne sous-entend l’existence d’un lien de causalité avéré ou possible entre l’origine ou la couleur de peau et une surreprésentativité prétendue parmi les trafiquants».
En revanche, le tribunal a considéré que le polémiste avait bien incité à la discrimination raciale car, «par cette phrase catégorique et péremptoire, il justifie directement et clairement les contrôles, aussi arbitraires que systématiques, envers certaines catégories de population».
Concernant ses propos sur la discrimination à l’embauche, les magistrats ont jugé que le prévenu ne pouvait «légitimer une pratique illégale, en la présentant comme licite.» En d’autres termes, écrivent-ils, Eric Zemmour a «dépassé les limites autorisées du droit à la liberté d’expression» et ce d’autant plus que c’est «un professionnel des médias et de l’expression (...) qui revendique la maîtrise des mots et de leur portée».
«Consternation» de Mariani (UMP)

Le secrétaire d’Etat aux Transports, Thierry Mariani, a exprimé sa «consternation». Aussi conseiller politique à l’UMP, il déplore «que les professionnels de l’antiracisme préfèrent se constituer partie civile, plutôt que d’assumer un débat public à la loyale» et redoute qu’une «gauche morale durablement discréditée» cherche «à imposer un climat permanent de chasse aux sorcières».
L’avocat du chroniqueur, Me Olivier Pardo, s’est réjoui que son client ait été relaxé du délit de diffamation, car selon lui, c’était «cela la grande affaire». Le délit de provocation à la discrimination raciale est pourtant passible en France d’une peine tout aussi forte: un an d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende.
Soutenu par une dizaine de militants du syndicat étudiant de droite UNI brandissant des affichettes «Politiquement correct, vérité baillonnée», l’avocat a regretté que le tribunal ait cherché «un biais pour donner satisfaction aux associations». Stigmatisant un raisonnement «extrêmement fragile», il n’a toutefois pas encore décidé de faire appel.
«Il n’y a pas de lieu dans la société française où les propos racistes peuvent se tenir impunément», lui répondait le conseil de SOS Racisme, Me Patrick Klugman, soutenu par l’avocat du Mrap, Me Pierre Mairat, qui saluait «une victoire de la République», tandis que la Licra s’est «félicitée» de la décision. Selon eux, Eric Zemmour ne pourra plus proférer de telles paroles «sans savoir que ce qu’il dit est un délit et non une opinion».
SDJ de RTL: «Ce ne sont pas nos valeurs»

Marie-Bénédicte Allaire, vice-présidente de la Société des journalistes de RTL, craint que ces propos ne noircissent l'image de la radio. Eric Zemmour y tient un billet d'humeur tous les matins. «RTL ne doit pas être associé à ces propos. Cela ne reflète absolument pas nos valeurs et nous ne sommes pas son employeur premier.»
Lors du procès, la SDJ avait demandé des comptes à la direction de la station sur l'avenir d'Eric Zemmour. «Elle a décidé de ne pas le sanctionner car il n'avait pas prononcé ces phrases à l'antenne. Mais elle regrette ces paroles». La vice-présidente de la SDJ refuse de prendre position sur une possible sanction. «Cela ne dépend pas de nous. En tout cas, de telles choses ne pourraient pas arriver chez nous parce que sa chronique est encadrée, relue.»

http://www.liberation.fr/societe/01012320842-eric-zemmour-condamne-pour-provocation-a-la-haine-raciale


Revenir en haut
hina
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2009
Messages: 435
Religion: catholique
Localisation: france
Sexe: Féminin
Point(s): 110
Moyenne de points: 0,25

MessagePosté le: Lun 21 Fév - 21:35 (2011)    Sujet du message: Eric Zemmour jugé Répondre en citant

Zemmour ou le procès du politiquement incorrect
par Marie Ansquer

ÉRic Zemmour condamné pour propos jugés racistes. Les associations de lutte contre le racisme ont obtenu gain de cause. La justice avait-elle d’autres choix ? Si les paroles du journaliste trublion déplaisent, il s’agit aussi d’une condamnation de la parole.

Jusqu’où peut aller la liberté de parole ? Vaste débat auquel la justice a répondu par la condamnation d’un journaliste, certes, volontiers provocateur. La limite de la libre expression semble cette fois posée. Ne dites pas ce que Zemmour a dit le 6 mars 2010 sur Canal+. Certains actes de langage peuvent vous conduire tout droit devant des juges. La liberté de parole est l’atout majeur d’un état démocratique. Encore faut-il trouver le bon dosage entre ce qu’il y a droit de dire, ce qu’il faut dire, ce qu’il ne faut pas dire, ce qu’il n’y a pas droit de dire, et aussi, ce qu’il faudrait dire et ce qu’il ne faudrait pas dire. Un vrai labyrinthe langagier. Certains trouvent la parade, on peut tout dire à condition de bien le dire.

Éric Zemmour a dit, mais il ne l’a pas bien dit. Évidemment, connaissant le personnage, on devine le geste volontaire. Il a mis le feu aux poudres. Peut-être fallait-il dire, les trafiquants de haute volée vivent dans les beaux quartiers et ils écoulent la marchandise dans les bas quartiers grâce à des vendeurs mieux introduits, qu’on appelle dealers. Pas de litige. Il y a des mots qu’il faut éviter et mieux vaut faire dans l’art du synonyme. En toile de fond, c’est tout le débat du politiquement correct, cheval de bataille d’Éric Zemmour. Le chroniqueur ne s’en est jamais caché, il combat le politiquement correct. Et qui pourrait affirmer qu’un tel engagement ne va pas dans le sens démocratique ? Après tout, se positionner contre une pensée unique et uniforme entretient le débat au sein d’une société moderne et multiculturelle.

En vérité, le procès Zemmour est aussi le procès du politiquement incorrect et de la rhétorique qui ne plaît pas. Le discours passe-partout est désormais celui qui gomme les aspérités chromatiques et ethniques du langage. Sur les ondes, la différence n’existe plus, mais, paradoxalement, elle se revendique au quotidien. À vous de vous y retrouver. Et si demain un journaliste s’aventurait à dire « la plupart des criminels en col blanc et des mis en examen sont blancs ». Sans commentaire. Une réplique bien ciblée aurait peut-être mieux valu qu’une condamnation. Si la sanction donne satisfaction aux associations anti racistes et rétablit la suprématie du penser correct, elle risque par contre de galvaniser encore plus les fossoyeurs du politiquement correct avec les résultats à suivre dans les urnes.
http://lemonde.fr/idees/chronique/2011/02/20/zemmour-ou-le-proces-du-politi…


Revenir en haut
hina
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2009
Messages: 435
Religion: catholique
Localisation: france
Sexe: Féminin
Point(s): 110
Moyenne de points: 0,25

MessagePosté le: Lun 21 Fév - 21:36 (2011)    Sujet du message: Eric Zemmour jugé Répondre en citant

Le secrétaire d'Etat aux transports, Thierry Mariani, a exprimé sa "consternation". "J'observe que les professionnels de l'antiracisme préfèrent se constituer partie civile, plutôt que d'assumer un débat public à la loyale sur les sujets qui préoccupent nos concitoyens, qu'il s'agisse de la délinquance, du fondamentalisme islamiste, des prières de rue, ou de la gangstérisation de certains quartiers sensibles", a déclaré le secrétaire d'Etat. Thierry Mariani juge que la condamnation "est d'autant plus regrettable qu'elle risque d'inciter une gauche morale durablement discréditée à imposer un climat permanent de chasse aux sorcières".
http://lemonde.fr/societe/article/2011/02/18/eric-zemmour-condamne-pour-pro…


Revenir en haut
Krinou
Inscrit

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 29
Religion: Agnostique
Localisation: Suresnes
Sexe: Féminin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Sam 8 Déc - 14:03 (2012)    Sujet du message: Eric Zemmour jugé Répondre en citant

Désolée Yacoub, mais je n'aime pas Zemmour, surtout depuis que j'ai vu ça :



_________________
Dans un monde débordant de haine, nous devons oser espérer.
Dans un monde débordant de colère, nous devons oser réconforter.
Dans un monde débordant de désespoir, nous devons oser rêver.
Dans un monde débordant de méfiance, nous ne devons jamais cesser de croire.
Michael Jackson


Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 246
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 588
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Sam 20 Fév - 19:08 (2016)    Sujet du message: Eric Zemmour jugé Répondre en citant


_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 246
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 588
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Mar 25 Avr - 13:27 (2017)    Sujet du message: Eric Zemmour jugé Répondre en citant

 

_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:07 (2017)    Sujet du message: Eric Zemmour jugé

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Religions Index du Forum -> Parlons de tout -> Société/Justice/Education Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky