Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Le cas du prophète Muhammad.
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Religions Index du Forum -> Islam -> Discussions sur l'islam
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
hina
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2009
Messages: 436
Religion: catholique
Localisation: france
Sexe: Féminin
Point(s): 113
Moyenne de points: 0,26

MessagePosté le: Sam 11 Juin - 23:00 (2011)    Sujet du message: Le cas du prophète Muhammad. Répondre en citant

Je vous propose de porter un regard médical sur la révélation de Muhammad, telle qu'elle est présentée dans les récits de la vie du prophète.

On peut identifier plusieurs modes pratiques par lesquels Muhammad reçoit sa révélation. La multiplicité des modalités de la révélation représente une surenchère qui oriente le diagnostic.
Analysons chronologiquement ces épisodes.

Mode 1: Le premier épisode chronologiquement est la revélation de la caverne.
Muhammad est un homme de 40 ans, marié depuis 15 ans à une femme de 55 ans, avec enfants. Khadija tient une riche entreprise de commerce. Muhammad participe aux affaires, au moins au début. On n'a pas notion d'antécédents médicaux, hors le rejet du nourrisson par une nourrice qui le juge anormal (il aurait pu s'agir de convulsions), et l'enfance difficile d'un orphelin de père.

Muhammad décrit plusieurs rêves prémonitoires qui l'auraient pousser à s'isoler dans une grotte voisine pendant des périodes de plusieurs jours. la légende veut que Muhammad y reçoive la vision d'un ange. Cet ange lui parle et le "presse" trois fois, puis lui transmet les premiers versets du Coran. Muhammad, plein d'effroi, le coeur battant, les épaules tremblantes, court raconter son affaire à Khadija: "J'ai peur, que m'arrive-t-il ?" Il demande qu'on le place sous une couverture(a). Il craint une possession démoniaque.

Puis vient une période sans révélation estimée entre six mois et trois ans, dite Fatrah.
D'autres récits décrivent des doutes, une dépression, et une volonté suicidaire durant cette période. Muhammad tenterait de se jeter du haut de la montagne, l'ange intervenant pour l'en empêcher.

La révélation reprend avec un second récit: Muhammad se promenant dans les collines, reçoit la vision de l'ange assis sur un trône entre ciel et terre, et retourne précipitamment chez Khadija pour se faire enrouler à nouveau dans des couvertures. L'incident correspond à la révélation de nouveaux versets, et d'autres versets seront ensuite plus régulièrement produits(a).

Voici plusieurs hypothèses:
- a) Il s'agirait d'expériences d'apparitions assimilables à des épisodes psychotiques aigus. De tels épisodes sans antécédents, ne surviendraient qu'en cas d'intoxication. Une hypothèse serait une crise hallucinatoire liée à une consommation d'alcool. Une autre possibilité serait une crise épileptique focale avec des hallucinations.
Le regard que Muhammad porte plus tard sur l'alcool est compatible avec cette interprétation(b).
De même la dépression présumée est compatible avec la consommation chronique d'alcool.
L'enroulement dans la couverture traduirait un trouble somatique: Sensation de froid, peut-être tremblements ou mouvements incontrôlés.
Mais le contenu complexe et élaboré du délire est plus en faveur d'une élaboration.

- b) Il s'agit d'un acte dramatique que Muhammad initie. La démonstration faite auprès de Khadija suggère un comportement destiné à un auditoire. Il s'agirait d'une comédie théatrale bien préparée par un mythomane. Le caractère élaboré du discours est en faveur de cette hypothèse. L'émulation d'un mythe connu par Muhammad est probable. L'ange Gabriel est tiré de l'annonciation à Marie du mythe chrétien connu par Khadija. Le caractère ternaire de l'injonction angélique est une forme poétique de rappel du mythe trinitaire meccan pré-islamique.
Les épisodes dépressifs et suicidaires relatés seraient aussi des mises en scène car leur contenu est d'origine mythique évidente. La couverture pourrait être une analogie avec un voile de prière. L'objectif serait d'attirer l'attention sur soi.

- c) Le tout est une fable inventée tardivement pour apporter du crédit au "miracle" du coran.

Khadija préfère voir son mari comme un prophète admirable plutôt que comme un épileptique ou un démoniaque. Ainsi elle l'encouragerait dans ses premiers mensonges.

Mode 2: La révélation se poursuit avec des dialogues hallucinatoires répétés avec l'ange Gabriel. Personne ne le voit, sauf Muhammad. Personne ne l'entend, sauf Muhammad. L'ange s'enfuit quand Khadija se dénude. Muhammad ne ressent aucune perturbation physique lors de ces épisodes mais décrit une certaine anxiété.
- a) Ce tableau pourrait suggérer une psychose, mais Muhammad était un chef de culte socialement entreprenant. Un psychotique aurait présenté des discordances aboutissant à son rejet social.
- b) Il s'agit là aussi de mythomanie. Il pourrait avoir existé un évènement réel à l'origine de ce mensonge, sous la forme d'une rencontre banale que Muhammad aurait réinterprétée. Mais l'invocation du personnage de l'ange Gabriel est d'inspiration mythique évidente. Muhammad suggère qu'il est une personne spéciale dotée de perceptions extraordinaires.

Mode 3: Muhammad prie à la mosquée. Il entame un combat avec une personne imaginaire devant des spectateurs. Il affirme qu'un démon ifrite est venu l'ennuyer durant sa prière(c).
Cet épisode peut être interprété soit comme une hallucination vraie, soit comme un jeu dramatique, à moins que l'histoire ne soit une pure invention.
Le fait qu'il y ait tout un auditoire présent et l'explication présentée orientent vers une manifestation dramatique à but démonstratif: Muhammad veut prouver qu'il est plus fort qu'un ifrite. L'impression est renforcée par d'autres hadiths: Muhammad se penche en avant pour attraper les fruits du paradis pendant la prière(d). On a affaire à une personnalité narcissique.

Mode 4: Le mode suivant est la révélation sous forme de "crises" avec toutes sortes de manifestations somatiques: rougeur faciale, hypersudation du front(e), hyperventilation, regard baissé, immobilité, mouvement des lèvres sans émission de son(f). Il y a parfois une chute sur le sol brutale et inopinée. Muhammad décrit un "son de cloche"(e) et la crise s'accompagne d'un "inconfort physique".
Je propose deux hypothèses:
- a) Il s'agirait de crises épileptiques partielles.
Mais des crises focales seraient bien stéréotypées avec le même tableau clinique à chaque fois déroulé dans la même chronologie: Le tableau ne colle pas vraiment.
- b) Les crises sont simulées. Le fait que ces crises soient faites devant témoins et le répertoire étendu de ces manifestations orientent plutôt vers des troubles factices. Une manifestation hystérique ou trouble de conversion est écartée parce qu'il n'y a pas de trouble psychologique associé.
Les manifestations faciales décrites: changement de couleur, hypersudation sont difficiles à simuler. Mais on lit dans certains récits que Muhammad devient "noir" de colère.
Dans d'autres récits, les crises se produisent à la demande pour confondre un contradicteur. Ceci prouve qu'il s'agit dans ce cas de troubles factices. Leur but est gratifier le narcissisme.

E) Mode 5: Un mode de révélation plus rarement employé par Muhammad est le voyage en esprit, spécifiquement son voyage à Jerusalem et au septième ciel(g). Le contenu du discours, et le rôle joué par l'ange Gabriel, montrent qu'il s'agit d'une complète invention, basée sur plusieurs mythes dont Muhammad a eu connaissance. Je dirais avec humour que ce voyage fantastique manquait à son répertoire.

F) Mode 6: En fin de carrière, Muhammad n'a plus besoin de prouver quoi que ce soit, car chacun craint pour sa vie. A ce moment, les révélations sont supposées se faire très simplement pendant son sommeil. Ceci est un argument pour affirmer que les manifestations somatiques des révélations précédentes étaient factices. Une autre possibilité serait que les manifestations somatiques de sa maladie se soient atténuées ou aient disparu avec l'arrêt d'une intoxication. L'extrême intolérance à la critique du personnage est un trait narcissique.

En conclusion le diagnostic le plus probable au regard de la classification des maladies mentales(h) serait une conduite élaborée de mensonge pathologique incluant des troubles factices dans le cadre d'une personnalité narcissique.

notes:
(a) Bukhari 1:3 et 4:461
'Aisha (la mère des croyants fidèles) a rapporté: Le commencement de l'inspiration divine à l'Apôtre d'Allah prît la forme de rêves positifs qui devinrent vrais comme le jour, et ensuite l'amour de la solitude lui fut imparti. Il prît l'habitude de s'isoler dans la grotte de Hira pour prier de façon continue pendant plusieurs jours avant que (ne revienne) son désir de voir sa famille. Il prenait avec lui la nourriture pour ce séjour puis revenait à Khadija se réapprovisionner. Soudain la Verité est descendue sur lui alors qu'il était dans la caverne. L'ange vint à lui et lui demanda de lire. Le Prophète répondit: "Je ne sais pas lire." Le Prophète a ajouté: "L'ange m'attrapa et me pressa si fort que je n'en pouvais plus. Puis il me relâcha et me demanda de nouveau de lire et je répondis: "Je ne sais pas lire." Il m'attrapa à nouveau et me pressa à nouveau si fort que je n'en pouvais plus. Puis il me relâcha et me demanda à nouveau de lire et je répondis: "Je ne sais pas comment lire (ou que dois-je lire)?" Alors il m'attrapa pour la troisième fois et me pressa puis me relâcah et dit:"Lis au nom de ton Seigneur, qui a créé (tout ce qui existe) et a créé l'homme d'un caillot. Lis! Et ton Seigneur est le Plus Généreux." (Coran, Sourate 96, versets 1,2,3).
Ensuite l'Apôtre d'Allah rentre avec l'Inspiration et le coeur battant fort. Ses muscles entre cou et épaules tremblèrent jusqu'à ce qu'il vînt à Khadija bint Khuwailid et lui dit: "Couvre moi! Couvre moi!" Ils (Khadija et les gens) le couvrent (d'une couverture) jusqu'à ce que sa peur soit finie et après cela il leur dit tout ce qui s'est passé et dit: "J'ai peur de ce qui m'arrive." Khadija répondis: "Jamais! Par Allah, Allah ne te défavorisera pas. Tu entretiens de bonnes relations avec tes amis et ta famille, tu aides le pauvre et le destitué, tu sers tes invités généreusement et tu assistes ceux que la calamité a frappé et qui le desservent."

... (Khadija emmène Muhammad auprès de son cousin Waraqa bin Naufal bin Asad bin 'Abdul 'Uzza qui reconnaît l'ange comme Gabriel.)

Jabir bin 'Abdullah Al-Ansari a rapporté, alors qu'il parlait de la période de pause dans la révélation, en citant le Prophète: "Quand je marchais, soudain j'entendis une voix dans le ciel. Je regardai en l'air et vis le même ange qui m'a visité dans la groote de Hira, assis sur une chaise entre ciel et terre. J'ai pris peur de lui et rentrai à la maison et dit: 'Enroule moi (dans des couvertures).' Et ensuite Allah révèla les Saints Versets suivants: (Coran 74.1-5) "O toi! enroulé dans des vêtements! Lève toi et avertit, ... , et fuit les idoles." Après cela la révélation commenca, fortement, fréquemment et régulièrement.

Notez que le tremblement des muscles entre cou et épaules n'est pas dans toutes les versions.

(b) Coran 2:219 Ils vous interrogent sur (la consommation de) vin et les jeux. Réponds: "Dans les deux (pratiques) sont un grand péché, et une certaine utilité, pour les hommes; mais le péché est plus grand que le profit."
Coran 83:25 "(Au Paradis) Du vin de choix bouché leur sera donné à boire d'un trait."
Coran 47:15 Des rivières de vin délicieux coulent au Jardin du Paradis.
Coran 37:47 Au paradis est servi du vin qui ne provoque ni céphalées, ni somnolence.
La prohibition n'intervient qu'après l'émigration à Medine: le vin de palme est jeté (Bukhari 3:644).

(c) Buhkari 1:450, 2:301 et 4:634.
Le Prophète a dit, "La nuit dernière un ifrite de la race des Djinns vînt à moi et tenta d'interrompre mes prières mais Allah me permît de le vaincre au combat. Je voulai le lier à l'un des piliers de la mosquée pour que chacun d'entre vous puisse le voir au matin mais je me rappelai la phrase de mon frère Salomon (comme il est dit dans le Coran 38.35): "Mon Seigneur! Pardonne-moi et accorde moi un royaume tel qu'il n'appartienne à personne d'autre après moi.
Le narrateur Rauh a dit, "Lui (the demon) a été congédié en état d'humiliation."
(Muhammad considère Salomon comme le roi des Djinns, entre autres).

(d) Bukhari 2:303.
Une fois le soleil a connu une éclipse et l'Apôtre d'Allah se leva pour la prière et récita une très longue sourate et s'incline un long moment puis il leva la tête et commença à réciter une autre sourate. Puis il s'inclina et quand il eut fini, il se prosterna et fit ma même chose dans le second Raka et ensuite dit, "Ces (éclipses) sont deux des signes d'Allah et si vous les voyez, priez jusqu'à ce que l'éclipse soit finie. Sans doute aucun, pendnat que je me tenais debout à cet endroit je vis tout ce qui m'est promis par Allah et je vis (le Paradis) et je voulus cueillir une branche (de grapes) de là, au moment où vous m'avez vu faire un pas en avant. Sans doute aucun, je vis l'Enfer avec ses différentes parties qui se détruisent les unes les autres quand vous m'avez vu aller en arrière et là (en enfer) je vis 'Amr bin Luhai celui qui initia la tradition de laisser aller librement des animaux au nom des idoles."

(e) Bukhari 1:2
'Aisha (la mère des croyants fidèles) a rapporté:
Al-Harith bin Hisham demanda à l'Apôtre d'Allah "O Apôtre d'Allah! Comment la Divine Inspiration t'a-t-elle été révélée?" l'Apôtre d'Allah répondit, "Parfois c'est (révélé) comme le sonnerie d'une cloche, cette forme d'inspiration est la plus dure de toutes et ensuite cet état passe après que j'aie saisi ce qui est inspiré. Parfois l'Ange vient sous la forme d'un homme et me parle et je saisis quelque soit ce qu'il me dit." 'Aisha ajouta: En vérité j'ai vu le Prophète inspiré Divinement un jour (où il faisait) très froid et j'ai remarqué la Sueur qui coulait de son front (en même temps que l'inspiration était finie).

(f) Bukhari 1:4
Said bin Jubair a rapporté:
Ibn 'Abbas expliquait la déclaration d'Allah. "Ne remue pas ta langue avec (le Coran) pour aller plus vite." (Coran 75.16) Said: "l'Apôtre d'Allah avait l'habitude de supporter la révélation avec une grande difficulté et il remuait les lèvres (rapidement) avec l'Inspiration." Ibn 'Abbas remua les lèvres (d'une certaine façon) et dit, "Je remue les lèvres devant vous comme l'Apôtre d'Allah les remuait." Said remua les lèvres en disant: "Je remue les lèvres, comme j'ai vu Ibn 'Abbas remuer les siennes." Ibn 'Abbas ajouta, "Ainsi Allah a révélé 'Ne remue pas ta langue avec (le Coran) pour aller plus vite. C'est à nous de la rassembler et de vous donner (O Muhammad) la capacité de le réciter (le Coran) (75.16-17)' Ce qui signifie qu'Allah fera que (le Prophète) se rappelera la partie du Coran qui a été révélée à ce moment et la récitera. La déclaration d'Allah: Et 'Quand nous te l'avons récité (O Muhammad à travers de Gabriel) alors tu suis sa récitation' (75.18) signifie 'Ecoute et sois silencieux.' Ensuite c'est à Nous (Allah) de rendre (la Révélation) claire pour toi'. (75.19) signifie 'Ensuite c'est à Nous (Allah) de te le faire réciter (et sa signification sera claire par elle-même au travers de ta langue). Après cela, l'Apôtre d'Allah écoutait Gabriel a quelque moment qu'il puisse se manifester et après son départ il le récitait comme Gabriel l'avait récité."

(g) Coran 17
Bukhari 4:429
Malik bin Sasaa a rapporté:
Le Prophète a dit: "J'étais à la Maison à mi-chemin entre le sommeil et l'éveil, (un ange me reconnut) comme l'homme allongé entre deux hommes. Une vasque d'or pleine de sagesse et de foi me fut apportée et mon corps fut ouvert de la gorge jusqu'à la partie basse de l'abdomen et mon ventre fut lavé avec l'eau de Zam-zam et (mon coeur) rempli de sagesse et de foi. Al-Buraq, un animal blanc, plus petit qu'une mule et plus grand qu'un âne me fut apporté et je partis avec Gabriel.
...
"
Bukhari 5:227
Malik bin Sasaa a rapporté que l'Apôtre d'Allah leur a décrit son Voyage de Nuit en disant: "Pendant que j'étais allongé à Al-Hatim ou Al-Hijr, soudain quelqu'un vint à moi et ouvrit mon corps en le coupant de là à là." J'ai demandé à Al-Jarud qui était à coté de moi, "Qu'est ce qu'il veut dire ?" Il dit, "Cela signifie depuis sa gorge jusqu'à la région du pubis," ou bien, "Depuis le haut de la poitrine." Le Prophète dit encore, "Il prit alors mon coeur. ensuite une vasque d'or de Foi me fut apportée et mon coeur fut lavé et rempli et ensuite remis à sa place originelle. Ensuite un animal blanc plus petit qu'une mule et plus grand qu'un âne me fut apporté."
...
"

(h) DSM IV TR:
Hystérie ou trouble de conversion: Le patient présente un trouble psychologique associé à des manifestations somatiques qu'il ne contrôle pas.
La mythomanie ou mensonge pathologique ou pseudologie fantastique est considérée comme un symptôme associé aux troubles suivants:
- simulation (malingering) faite en vue d'un bénéfice externe.
- confabulation: souvenirs inventés.
- syndrome de Ganzer: réponses approximatives, hallucinations, amnésies.
- troubles factices: les manifestations somatiques sont feintes.
- personalité borderline: troubles de l'identité, contradictions, pensée décousue.
- personalité antisociale: tromperie répétée et persistante pour le profit personnel ou le plaisir associée à une egocentricité pathologique.
- personalité histrionique et narcissique: comportement dramatique de recherche d'attention.
le narcissique recherche la gratification de l'ego et l'auto-agrandissement dans le regard de l'autre.
l'histrionique est plus superficiel.

http://taghout.blogspot.com/2008/04/mahomet-un-homme-sincre-ou-un-mythomane…


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 11 Juin - 23:00 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Amada
Membres d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2011
Messages: 39
Religion: Sans
Localisation: France
Sexe: Féminin
Point(s): 11
Moyenne de points: 0,28

MessagePosté le: Dim 12 Juin - 08:03 (2011)    Sujet du message: Le cas du prophète Muhammad. Répondre en citant

C'est une analyse très intéressante.

Revenir en haut
Amada
Membres d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2011
Messages: 39
Religion: Sans
Localisation: France
Sexe: Féminin
Point(s): 11
Moyenne de points: 0,28

MessagePosté le: Dim 12 Juin - 14:52 (2011)    Sujet du message: Le cas du prophète Muhammad. Répondre en citant

hina a écrit:
Je trouve aussi  :D
Sur ce site, il y a pas mal d'analyses intéressantes.


C'est dommage.

et ce bleu foncé dans la rédaction des messages donne envie de quitter le forum......


Revenir en haut
hina
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2009
Messages: 436
Religion: catholique
Localisation: france
Sexe: Féminin
Point(s): 113
Moyenne de points: 0,26

MessagePosté le: Dim 12 Juin - 15:10 (2011)    Sujet du message: Le cas du prophète Muhammad. Répondre en citant

Je parlais de ce site
http://taghout.blogspot.com/2008/04/mahomet-un-homme-sincre-ou-un-mythomane…


Revenir en haut
Amada
Membres d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2011
Messages: 39
Religion: Sans
Localisation: France
Sexe: Féminin
Point(s): 11
Moyenne de points: 0,28

MessagePosté le: Dim 12 Juin - 15:26 (2011)    Sujet du message: Le cas du prophète Muhammad. Répondre en citant

hina a écrit:
Je parlais de ce site
http://taghout.blogspot.com/2008/04/mahomet-un-homme-sincre-ou-un-mythomane…


Pardon, j'avais mal lu (sûrement la Margarita de ce midi !!) et je suis tout à fait d'accord. Ce site est excellent.

Et merci à quiconque d'avoir ôté le fond bleu de la fenêtre de rédaction des messages.


Revenir en haut
hina
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2009
Messages: 436
Religion: catholique
Localisation: france
Sexe: Féminin
Point(s): 113
Moyenne de points: 0,26

MessagePosté le: Dim 12 Juin - 15:41 (2011)    Sujet du message: Le cas du prophète Muhammad. Répondre en citant

 
Citation:
Et merci à quiconque d'avoir ôté le fond bleu de la fenêtre de rédaction des messages.
N'hésite pas à faire des remarques. J'en tiens toujours compte.

Revenir en haut
Amada
Membres d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2011
Messages: 39
Religion: Sans
Localisation: France
Sexe: Féminin
Point(s): 11
Moyenne de points: 0,28

MessagePosté le: Dim 12 Juin - 17:41 (2011)    Sujet du message: Le cas du prophète Muhammad. Répondre en citant

hina a écrit:
Citation:
Et merci à quiconque d'avoir ôté le fond bleu de la fenêtre de rédaction des messages.



N'hésite pas à faire des remarques. J'en tiens toujours compte.



Oui, merci à toi, c'est très gentil.
En vérité, je me demandais pourquoi ce fond bleu, mais je n'avais rien dit en pensant que ça ne gênait personne.
En fait, je n'ai encore que peu publié sur ce forum, mais c'est un peu par manque de sujets.
Sinon, le texte que tu as publié est très intéressant et tout le site qui va avec, d'ailleurs.
Il faut que je reparcours les sujets qui pourraient m'intéresser. Bonne soirée et à bientôt !   :D


Revenir en haut
Panteleimon
Équipe de modération
Équipe de modération

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2010
Messages: 70
Religion: Orthodoxe
Localisation: Comté de Nice (Occitanie)
Sexe: Masculin
Point(s): 1
Moyenne de points: 0,01

MessagePosté le: Lun 11 Juil - 09:49 (2011)    Sujet du message: Le cas du prophète Muhammad. Répondre en citant

hina a écrit:
Citation:
Et merci à quiconque d'avoir ôté le fond bleu de la fenêtre de rédaction des messages.
N'hésite pas à faire des remarques. J'en tiens toujours compte.


Il semble qu'Amada rencontre un problème avec les quote.


Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 263
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 605
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 20:34 (2011)    Sujet du message: Le cas du prophète Muhammad. Répondre en citant

Amada apprend facilement
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
maitre
Inscrit

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mar 2014
Messages: 3
Religion: musulmane
Localisation: planete terre
Sexe: Masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0,67

MessagePosté le: Mer 25 Juin - 16:17 (2014)    Sujet du message: le cas du prophete mahomet Répondre en citant

hina a écrit:
ce que vous venez d'ecrire est une analyse superflue et en la lisant on s'apercoit que vous n'avez pas une bonne connaissance de la personne .
tout d'abord un homme qui vas basr sur l'arnaque et les monsenges ne pêut pas aller loin
un homme malade alcoolique ou epileptique n'arrivera jamais à batir une nation qui va s'etendre de l'orient à l'occident.
un monteur cherche toujours à deformer la realité pour en tirer profit alors le prophete mahomet n'a chercher ni le pouvoir ni l'argent
il faut eviter d'extraire des  faits et de les interpreter hors de leur contexte .
je vous prie de chercher a lire un peu sur la vie de cet homme et de son comportement et suivre la chronologie des  faits , ceci vous permettrais de le voir sous un autre angle et de rectifier votre analyse

http://taghout.blogspot.com/2008/04/mahomet-un-homme-sincre-ou-un-mythomane…



Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 263
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 605
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Ven 27 Juin - 10:31 (2014)    Sujet du message: Le cas du prophète Muhammad. Répondre en citant

Merci Maître pour ce rappel

Okay  
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 263
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 605
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Dim 19 Oct - 10:42 (2014)    Sujet du message: Le cas du prophète Muhammad. Répondre en citant

Voici un Grand Savant de l'islam Saoudien qui confirme que Mahomet PBSL s'est bien marié avec Aïcha alors âgée de 6 ans et il est entré en elle quand elle a eu 9 ans ce qui fait qu'il a endommagé son utérus et qu'elle n'a jamais eu d'enfants même si elle a été labourée plus souvent qu'à son tour puisque Sawda lui a laissé ses nuits avec Mahomet PBSL

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=wzdDPEFY2Gc



Le prophète pratiquait le Mufhakada en frottant son pénis sacré entre les jambes de Aisha (Agée de 6 ans) jusqu'à l'orgasme

IL EST POSSIBLE DE PRATIQUER LA MOUFAKHADA AVEC UN BEBE DE 1 AN comme l'a dit l'ayatollah Khomeyni qu'Allah l'accueille dans son vert Paradis et qu'il lui donne les meilleurs houris et les meilleurs ghilmans
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 263
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 605
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Mar 4 Nov - 13:42 (2014)    Sujet du message: Le cas du prophète Muhammad. Répondre en citant

Citation:
Citation:

Mahomet PBSL s'avança renversa sa tante et introduisit son membre viril son zeb

Putain je ne savais pas qu'en plus d'être un peu pédophile sur les bords Momo était aussi du coté de la tafiole!  [smilie=005a.gif]

 Shocked
Non non c'était sa vraie tante Khawla la sœur de sa mère Amina
mais Mahomet a sucé le raisin sec le zbib  de ses petits-fils Husseyn et Hassan
les fils d'Ali et de Fatima
Mahomet a été ouvert à toutes les expériences sexuelles
-pédophilie
-gérontophile
-zoophilie
-pédérastie
Mais il a toujours refusé les partouzes avec une noble indignation


_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 263
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 605
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Jeu 6 Nov - 13:32 (2014)    Sujet du message: Le cas du prophète Muhammad. Répondre en citant

Pour réfuter le mariage de Muhammad avec Aïcha, certains musulmans se sont attaqués à la fiabilité des hadiths (bien que sahih) qui rapportent cet événement en prétextant qu'Hisham Ibn Urwa un des transmetteur de cette tradition n'est pas fiable (donc ces hadiths ne sont pas authentiques).

Je ne vais pas discuter ici de la fiabilité ou pas de Hisham Ibn Urwa, mais simplement citer d'autres hadiths qui rapportent cet événement et qui n'ont pas Hisham Ibn Urwa dans leur chaînes de transmission. C'est un travail qui a été effectué par un musulman du nom Ayman bin Khalid. Il a écrit une réponse détaillée sur ce sujet que vous pouvez trouver ici:

http://islamistruth.files.wordpress.com/2010/09/the-age-of-aishah_s-marriag…

Enfin, voici les hadiths avec leurs isnad qui n'ont pas Hisham Ibn Urwa comme rapporteur:

- Sahih Muslim 1422 c :

http://sunnah.com/muslim/16/83

Aishah → 'Urwah → Az-Zuhree → Mamar → Abdur Razaaq → Abd ibn Humaid →  Muslim  
 
- Sahih Muslim 1422 d :

http://sunnah.com/muslim/16/84

Aishah → Al-Aswad → Ibraheem → Al-A’amash→ Abu Mua’awiyah → Yahya ibn Yahya, Ishaaq ibn Ibraheem, Abu Bakr ibn Abee Shaibah et Abu Kuraib → Muslim 

- Sunan Abu Dawoud 4937 :

Yahya (Ibn Abdur Rahman ibn Haatib) a rapporté qu'Aïcha a dit: "Je suis allé à Médine et j'ai résidé dans (la maison de) Bani Al-Harith ibn Al-Khazraj." Puis elle (Aïcha) a dit: «Par Allah, je jouais sur une balançoire qui était attachée entre deux palmiers. À l'époque, mes cheveux avaient atteint mes oreilles. Puis ma mère est venue et m'a fait descendre de la balançoire, m'a prise, et m'a fixé (m'a embelli et m'a habillé de vêtements appropriés), puis le Prophète m'a été envoyé lequel a ensuite consommé le mariage alors que j'avais neuf ans."

Aishah → Yahya (ibn Abdur Rahmaan ibn Haatib) → Muhammad (ibn Amr) → le père d'U’baidullah ibn Muadh → Ubaidullah ibn Muadh → Abu Dawood 
 
- Sunan An-Nasaaee 3379 :

http://sunnah.com/nasai/26/184

Aishah → Abu Salamah ibn Abdur Rahman → Muhammad ibn Ibraheem → I’mara  ibn Ghazya → Yahya ibn Ayub → l'oncle paternel d'Ahmad ibn Sa’d ibn Al- Hakam ibn Abee Maryam → Ahmad ibn Sa’d ibn Al-Hakam ibn Abee Maryam →  An-Nasaaee
 
- Sunan An-Nasaaee 3257 :

http://sunnah.com/nasai/26/62

Aishah → Abu U’baidah → Abu Ishaaq → Mutarrif → A'bthar → Qutaibah → An-Nasaaee 
 
- Sunan An-Nasaaee 3258 :

http://sunnah.com/nasai/26/63

Aishah → Al-Aswad → Ibraheem → Al-A’amash → Abu Mua’awiyah → 
Muhammad ibn Al-A'laa’ and Ahmad ibn Harb → An-Nasaaee 
 
- Sunan Ibn Majah 1877 :

http://sunnah.com/urn/1261950

Abdullah → Abu Ubaidah → Abu Ishaaq → Israeel → Abu Ahmad→ Ahmad ibn Sinan → Ibn Majah 
 
- Musnad Ahmad 24152 :

Aishah → Al-Aswad → Ibraheem → Al-A’amash → Abu Mua’awiyah→ le père d'Abdullah → Abdullah → Ahmad ibn Hanbal

Al-Aswad a rapporté d'Aïcha que le Messager d'Allah l'a épousée quand elle avait neuf ans et il est mort quand elle avait dix-huit ans.
 
- Sunan Al-Baihaqi 13437 :

Aishah → Al-Aswad → Ibraheem → Al-A’amash → Abu Mua’awiyah → Yahya ibn Yahya → Abu Ja’far Muhammad ibn Al-Hajjaaj Al-Waraaq → Abu Abdullah Muhammad Ibn Ya’qoub → Abu Abdullah Al-Haafidh → Al-Baihaqi 

Al-Aswad a rapporté d'après Aïcha que le Messager d'Allah l'a épousée quand elle était une fille de six ans et vivait avec elle quand elle était une fille de neuf ans et il est mort quand elle avait dix-huit ans.

- Mustadrak Al-Haakim 6714 :

Jaabir → Yazeed ibn Jaabir → Abdullah ibn Abdur Rahman ibn Yazeed ibn Jaabir →  Abu Mushar Abdul A’laa ibn Mushar → Ibraheem ibn Al-Hussain ibn Daizeel →  Ahmad ibn U’baid ibn Ibraheem Al-Asdee, the Haafidh of Hamdan → Al-Haakim 
 
Jaabir a rapporté que le Prophète a épousé Aïcha quand elle avait sept ans, et a consommé le mariage avec elle quand elle avait neuf ans, et il est mort quand elle avait dix-huit ans et elle est morte au moment du (califat de) Mua'awiyah en l'an 57 AH.

- Al-Mujam Al-Kabeer 10279 :

Abdullah → Abu U’baidah → Abu Ishaaq→ Shareek → Yahya ibn Adam → Abdur Rahman ibn Saalih Al-Azdee → Muhammad ibn Moosaa ibn Hammaad Al-Barbaree → At-Tabaraani

Abdullah a rapporté que le Prophète a épousé Aïcha lorsqu'elle était une fille de six ans et a consommé le mariage avec elle quand elle était une fille de neuf ans et il est mort quand elle avait dix-huit ans.
 
- Al-Mujam Al-Kabeer 40 :

Qataadah → Sa’eed ibn Abee U’roba → Zuhair ibn Ala’la Al-Qaisee → Ahmad ibn Al-Miqdaam → Muhammad ibn Ja’far ibn Ai’n Al-Baghdaadee → At-Tabaraani

Qataadah a dit: «Le Prophète a épousé Aïcha bint Abee Bakr As-Siddiq alors qu'elle était âgée de six ans et il n'a pas épousé d'autre vierge (bikr) qu'elle. Ils ont dit que Gabriel a dit (au Prophète) avant qu'il l'ait épousée : "C'est votre femme", alors il s'est marié avec elle à la Mecque avant l'hégire et après la mort de (sa première épouse) Khadija. Puis il a consommé le mariage avec elle à Médine alors qu'elle avait neuf ans et elle avait dix-huit ans au moment où il est décédé ".

- Al-Mujam Al-Kabeer 52 :

Aishah → Al-Qaasim ibn Muhammad → Sa’d ibn Ibraheem → Sufyaan → 
Muhammad ibn Al-Hassan Al-Asdee → Al-Hassan ibn Sahal Al-Hannat → 
Muhammad ibn Abdullah Al-Hadramee → At-Tabaraani

Aïcha a dit: "Je me suis mariée au Messager d'Allah quand j'avais six ans et il a consommé le mariage avec moi quand j'avais neuf ans."
 
- Al-Mujam Al-Kabeer 53 :

Aishah → Abu U’baidah → Abu Ishaaq → Mutarrif → A’bthar ibn Al-Wasim → 
Sa’eed ibn Amr Al-Sha’athi → Muhammad ibn Abdullah Al-Hadramee → At- 
Tabaraani

Aïcha a dit: "Le Messager d'Allah m'a épousée quand j'avais neuf ans et (après cela) j'ai vécu avec lui pendant neuf ans."
 
- Al-Mujam Al-Kabeer 62 :

Abu Maleekah → Abu Usaama → Al-Ajla’e Abdullah ibn U’mar ibn Abbaan → 
Muhammad ibn Abdullah Al-Hadramee → At-Tabaraani

Abu Maleekah dit: Le Prophète a demandé à Abou Bakr la main d'Aïcha et Abu Bakr à ce moment avait donné sa parole à Jubair ibn Mutam (de le marier à Aïcha). Puis il (Abou Bakr) a retiré sa parole et l'a marié au Messager d'Allah. Elle avait six ans à l'époque, il a attendu pendant trois ans, puis il a consommé le mariage avec elle quand elle avait neuf ans.

Il est donc peine perdue de critiquer Hisham Ibn Urwa.

D'autres hadiths rapportant cet événement ne contiennent pas Hisham Ibn Urwa.[/quote]
 
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 263
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 605
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Jeu 20 Nov - 14:02 (2014)    Sujet du message: Le cas du prophète Muhammad. Répondre en citant

    Le corps et les excréments de Mohammad sont des objets de vénération pour les musulmans


    Dans un récent article, nous nous sommes penchés sur les propriétés médicinales du crachat de Mohammad, prophète de l’islam (Qu’Allah prie sur lui et lui accorde la paix). Nous abordons aujourd’hui un chapitre plus globalisant du propre corps de l’envoyé d’Allah, objet de vénération et source de liesses populaires mais aussi de troubles insurrectionnels. Quand on dit que « La foi soulève les montagnes », la foi pousse aussi les peuples à s’entretuer. Mais entrons dans le vif du sujet.

    Notons tout d’abord qu’on n’a retrouvé ni la tombe ni le corps de Mohammad. On ignore tout sur lui, sauf ce qui est dit dans les hadiths qui sont postérieurs à sa mort  de 200 ans. Cependant dans le culte musulman, tout ce qui vient du prophète ou qui est supposé tel est sacré : ses poils (cheveux, poils axillaires, poils de sa toison pubienne, autres poils), ses ongles, sa sueur, son crachat, sa salive, son sang, ses urines, ses excréments. Une extension de cette sainteté va à tous les objets qu’il a pu toucher dans sa vie : l’eau de ses ablutions, le sol où il a mis les pieds etc. … A l’intention de ceux qui doutent de ce qui suit, précisons que nous empruntons ici de larges extraits, sur le site « Les secrets de l’islam », à un article bien référencé et  intitulé Urine bénite.



    Les cheveux et les poils du prophète

    Tous les ans lors de la fête de la naissance de Mohammad, un religieux grimpe en  haut de la mosquée Harzatbal, à Srinagarn en Inde, pour exhiber fièrement, devant une foule de plusieurs milliers de croyants en délire, ce qui est censé être un poil de la barbe du prophète. La disparition de cette relique  en 1964 avait déclenché des émeutes dans la province. Un autre poil est exposé au musée Topkapi, à Istanbul. Il est l’objet de l’admiration d’une foule nombreuse.

    Quand Mohammad allait chez son barbier,  ses compagnons s’emparaient de ses  cheveux. De même, le chef de guerre Khalid ibn al-Walid mettait dans son casque une mèche de cheveux du prophète, partait au combat et triomphait grâce à cette relique bénie.

    On a raconté aussi que l’envoyé d’Allah distribuait lui-même à ses adorateurs des touffes de sa chevelure et que d’autres conservaient les poils de Mohammad afin de s’octroyer les grâces d’Allah.

    Il faut reconnaître que, lorsqu’on n’a pas d’Allah à portée de vue, Mohammad devient son représentant, son sosie, son alter-ego.

    Les ongles du prophète

    Les ongles du messager d’Allah étaient de même très convoités. Dans un hadith consigné par Ahmad ibn Hanbal (m. 855) dans son Mosnad, nous apprenons qu’un compagnon s’est vu attribuer quelques reliques inestimables et rarissimes durant un pèlerinage à La Mecque. Le messager d’Allah en effet donna en partage autour de lui ses victimes sacrificielles et ne donna rien à son compagnon (le père de Mohammad ibn ‘Abdallah ibn Ziad). Mais il s’est rasa la tête, mit ses cheveux dans son vêtement et les donna à son compagnon qui les distribua à son entourage. Ensuite, il se coupa les ongles et les donna à son compagnon.

    Le sang du prophète

    Les savants de l’islam considèrent le sang comme impur. Or, à la bataille d’Ohod, le prophète se blessa gravement au visage. Un jet de pierres endommagea son casque, lui ouvrit la lèvre et l’édenta. Les deux anneaux du casque s’enfoncèrent dans ses joues. Le sang coulait abondamment à tel point qu’on eut du mal à reconnaître Mohammad. Quand on retira les anneaux le sang se mit à couler comme une outre qui fuit. Mâlik ibn Sinân suça le sang puis l’avala. Le messager d’Allah lui dit : « Celui dont le sang touche le mien, le feu de l’enfer ne lui fera aucun mal ». De même, un jour où le sang du prophète coulait lors d’une saignée, son compagnon ‘Abdallah ibn al-Zoubayr le but et  Mohammad lui dit : « Réjouis-toi ! Le feu de l’enfer ne t’atteindra jamais ».

    Ainsi boire le sang du prophète n’est pas prohibé. Son sang est donc une exception. C’est même un sauf-conduit pour le paradis.

    L’urine du prophète

    Dans l’islam,  l’urine animale n’est pas nécessairement une substance impure. Si elle provient d’un animal dont la viande est halal, elle est buvable. Ce qui explique la vente d’urines de chamelles laitières, même au 21e siècle.

    Concernant l’urine humaine, elle est impure, excepté celle de Mohammad. Selon un hadith rapporté par Oum ‘Ayman, « Le messager d’Allah s’est levé une nuit et s’est isolé dans un coin de la maison pour uriner dans un bol. Je me suis levée pendant la nuit et j’ai eu soif, j’ai alors bu ce qu’il y avait dans le bol sans savoir ce que c’était. Le matin, le Prophète a dit : « Ô Oum ‘Ayman ! Jette ce qu’il y a dans le bol ». J’ai répondu : « Par Allah, j’ai bu ce qu’il y avait dedans ! » Le messager d’Allah s’est mis à rire jusqu’à faire apparaitre ses dents puis il a dit : « Tu n’auras plus jamais mal au ventre après ça ».

    Anas, un des compagnons, a rapporté aussi que le messager d’Allah avait uriné dans un puits qui était situé dans sa maison et qu’il servait de cette eau fraîche à ceux qui lui rendaient visite.

    Mohammad avait craché et peut-être aussi uriné dans le puits al-Tifla. L’eau de ce puits a acquis des propriétés médicinales.

    Les urines du prophète soignent donc les maux de ventre.

    Les excréments du prophète

    Les excréments des animaux licites à manger ne sont pas considérés comme impurs. Pour ibn Taymiyya,  « Aucun des compagnons de l’envoyé d’Allah n’a dit qu’ils sont impurs ». Ils peuvent être vendus et utilisés en tant que combustible pour le feu ou à d’autres fins, comme méthode contraceptive par exemple : les musulmanes s’enfonçaient dans le vagin des compositions de divers ingrédients dont le crottin d’éléphant, et cela était permis par les savants religieux plus spécialisés dans le domaine de la médecine tels que Mohammed ibn Zakariya al-Râzi (m. 921) ou Ibn Sina alias Avicenne (m. 1037). Les femmes de l’Égypte antique usaient déjà de ce moyen de contraception.

    Si les oulémas  qualifient d’impures les déjections humaines, là encore le prophète se situe à part. La tradition raconte que le fameux compagnon Jâber bin ‘Abdullah al-Ansâri (m. 697), grand guerrier de surcroit, pris un jour d’un féroce appétit voulut se remplir la panse en dévorant les matières fécales de Mohammad. Mais quelqu’un  lui chaparda ces victuailles si raffinées et si convoitées.

    Il y a peu de temps, le grand mufti d’Égypte, ‘Ali Jouma’a,  a affirmé dans un livre que les cheveux, la sueur, le sang, l’urine du prophète étaient une source de bénédictions. Pour défendre ses écrits, il a récidivé en déclarant,  notamment dans la presse, que « Tout dans le prophète est pur, y compris ses matières fécales ».

    La sueur du prophète

    Anas ibn Mâlik considérait qu’aucun parfum n’était comparable à l’odeur de la sueur de Mohammad. Un hadith rapporte une drôle d’expérience d’Oum Soulaym. Quand le messager d’Allah s’aperçut à son réveil qu’Oum Soulaym était en train de recueillir des gouttes de sa sueur dans des flacons de parfum, il lui demanda la raison. Elle  répondit : « Nous espérons que cela bénit nos enfants ! ». Il dit : « Tu fais bien ». Cette essence spéciale aurait été mélangée avec du hanout pour embaumer le corps  d’Anas, conformément à ses dernières volontés.

    La sueur du prophète préserve donc le corps de toute putréfaction.

    L’eau des ablutions du prophète

    Les gens avaient l’habitude de se ruer sur les eaux usées qui avaient servi à la toilette ou aux ablutions de l’envoyé d’Allah. Certains les buvaient et parfois même ils en venaient presque aux mains pour se les approprier. Quant aux retardataires, ils devaient se contenter de toucher la main humide de leurs compagnons. Quel pouvoir extraordinaire avait cette eau des ablutions de Mohammad !

    Les effets personnels du prophète

    Du temps du prophète, les musulmans avaient un grand respect pour tout ce qui était une émanation physique du messager d’Allah et pour les objets lui ayant appartenu ou qu’il toucha. On coupa même l’embout d’une outre d’eau qui avait servi à une libation du prophète afin de la garder comme objet béni. On arracha au prophète un vêtement qu’il ne porta qu’un seul instant parce qu’on voulait recevoir une bénédiction en s’enveloppant dedans. La fille du premier calife, le bien-guidé Abou Bakr, hérita la burda (manteau) du prophète. Elle s’en servit pour guérir les malades. Les musulmans se transmettaient ainsi les affaires du défunt prophète, de génération en génération, car ils étaient persuadés que leur quotidien en serait amélioré : son bâton, ses sandales, sa bague et bien d’autres choses encore. On peut aussi lire cet article de la BBC (qui rappelle les émeutes de 1964 causées par la disparition d’un poil de la barbe du prophète à Srinagar) qui raconte qu’une babouche de Mohammed fut dérobée en 2002 dans une mosquée de Lahore au Pakistan. Les reliques du prophète et leur conservation sont l’objet d’intenses émotions dans le sous-continent indien.

    Conclusion

    Les musulmans divinisent et idolâtrent Mohammad alors qu’il n’était rien d’autre qu’un caravanier et un guerrier. D’autres religions procèdent de même en matière de reliques sans toutefois atteindre la trivialité de l’islam. La littérature islamique consacre des chapitres et des livres entiers à la gloire du Prophète  si bien qu’Allah est relégué au second plan. Le guide de la oumma se trouve ainsi placé au-dessus d’Allah, ce qui est illogique. De même, l’islam accorde une trop grande importance aux hadiths (faits et gestes de Mohamamd) si bien qu’ils prennent l’ascendant sur le Coran, censé exprimer la parole d’Allah.

    Bernard Dick

_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:21 (2018)    Sujet du message: Le cas du prophète Muhammad.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Religions Index du Forum -> Islam -> Discussions sur l'islam Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky