Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Salem Benammar
Aller à la page: <  1, 2, 36, 7, 8, 9, 10, 11  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Religions Index du Forum -> Islam -> Sunnisme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 246
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 588
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Dim 14 Mai - 12:10 (2017)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

Tout pays conquis par l’islam est un champ de ruine, une morne plaine et un désert d’ignorance et d’âneries


 

 
Le monde découvre avec stupeur la destruction du patrimoine archéologique et intellectuel au Mali, la Syrie, l’Irak, la Tunisie et les menaces que les fondamentalistes font peser sur les pyramides comme si cela était un phénomène nouveau dans l’histoire de l’islam. Il leur aurait suffi de lire Ibn Khaldoun pour mesurer à quel point l’islam voue une haine dogmatique pour les sciences, le savoir, les livres, l’archéologie et les cultures des peuples conquis.
Citation:
« Que sont devenues les sciences des Perses dont les écrits, à l’époque de la conquête, furent anéantis par ordre d’Omar ? Où sont les sciences des Chaldéens, des Assyriens, des habitants de Babylone ? […] Où sont les sciences qui, plus anciennement, ont régné chez les Coptes ? Il est une seule nation, celle des Grecs, dont nous possédons exclusivement les productions scientifiques, et cela grâce aux soins que prit El-Mamoun de faire traduire ces ouvrages.
[…] Les musulmans, lors de la conquête de la Perse, trouvèrent dans ce pays, une quantité innombrable de livres et de recueils scientifiques ; [leur général] Saad ibn Abi Oueccas demanda par écrit au khalife Omar ibn al-Khattab s’il lui serait permis de les distribuer aux vrais croyants avec le reste du butin. Omar lui répondit en ces termes : “Jette-les à l’eau ; s’ils renferment ce qui peut guider vers la vérité, nous tenons de Dieu ce qui nous y guide encore mieux ; s’ils renferment des tromperies, nous en serons débarrassés, grâce à Dieu !” En conséquence de cet ordre, on jeta les livres à l’eau et dans le feu, et dès lors les sciences des Perses disparurent. »


— Prolégomènes, 3e partie, éd. Quatremère, trad. de Slane, p. 89-90 et 125.
Ni Averroes qui fait la fierté de tous les musulmans sans pour autant qu’il soit enseigné dans leurs universités où la philosophie considérée comme une hérésie n’a pas sa place fut persécuté sur la fin de sa vie et condamné à l’exil à l’exil à Lucena, c’est à des juifs et à des chrétiens attachés à conserver et traduire ses œuvres qu’il doit son influence posthume. Et les musulmans continent à nier les évidences et proclamer que l’islam a révolutionné les sciences sans étayer leurs assertions par les moindres preuves. Pour eux, il suffit de croire pour donner du sens à leurs délires mensongers. nier malgré les évidences coraniques : lisez au seul nom de votre créateur ! Si les musulmans sont bouchés et dépourvus de discernement , ce n’est pas la faute à Allah lui-même et son porte-plume le Messager au message confus, contradictoire, abscons, tautologique, redondant, indigeste, incohérent,  charlatanesque, ethnocentrique, apocryphe,  et copier-coller, de leur avoir bien stipulé : ne rien lire d’autre qui ne soit pas l’expression de son oeuvre, qui doit porter sa signature incréée..
L’islam n’a jamais encouragé le pluralisme intellectuel ni insufflé à ses fidèles un quelconque souffle d’éveil intellectuel afin qu’ils s’ouvrent et s’imprègnent des cultures d’autres peuples. Si l’islam était un facteur d’enrichissement culturel et humain, pourquoi a-t-il dissous la culture Amazigh par exemple pour la rendre illicite pour la population nord-africaine ?  Pourquoi sans Napoléon le monde n’aurait jamais découvert la civilisation égyptienne ? Pourquoi les partisans de l’islam des sources s’attachent à détruire les symboles des mémoires historiques millénaires des peuples coulés dans son moule, telle la destruction des statues de Bouddha de Bamiyan par les Talibans qui sont musulmans littéralistes ? Pourquoi l’Arabie Saoudite, bailleur de fonds attitré du wahhabisme et artisan majeur de sa propagation s’oppose farouchement à toute fouille archéologique sur son territoire ? Est-ce la peur de la vérité qui interdit aux musulmans de rechercher la vérité sur leur propre mémoire historique dont l’archéologie, l’anthropologie et l’histoire sont les catalyseurs ?  Pourquoi les pays musulmans se ferment de plus en plus à l’enseignement philosophique ?  Pourquoi les pays musulmans font disparaître de plus en plus l’enseignement de la philosophie des programmes scolaires ? Craignent-ils qu’un tel enseignement puisse remettre en, cause leur théories créationnistes et farfelues et ridiculisent l’islam ? Il y a tout lieu à penser que c’est l’O.C.I., véritable gouvernement mondial des pays musulmans soumis au diktat de l’Arabie wahhabite qui veut impose aux pays musulmans l’interdiction de la philosophie et ses effets « néfastes » sur le cerveau musulman, condamnés à rester pour l’éternité dans la seule et unique pensée islamique. Seule source du savoir pour les musulmans. Au point que l’islam est la seule religion au monde d’être doté de ses  propres savants, ulémas. Voilà pourquoi des hommes comme Qaradhahoui et Ghannouchi, des apprentis sorciers aussi incultes qu’obscurantistes, présidaient jusqu’à mois de juillet 2013 à la destinée de l’Union des Savants Musulmans.Comme le burlesque ne tue point, le simple fait de mémoriser le coran vaut à son auteur la reconnaissance aujourd’hui de la nouvelle république islamique de la Tunisie.
Il est permis de douter de ce que Boukhari a pu rapporter sur l’authenticité des hadiths du prophète imposteur quant à ses enseignements sur la nécessité pour les musulmans d’acquérir et de s’instruire du savoir des autres peuples. Si tel était le cas, ils n’auraient jamais commis les pires crimes culturels de l’histoire en brûlant la bibliothèque d’Alexandrie et les oeuvres scientifiques et littéraires monumentales persanes. Rien ne plaide par conséquent en faveur d’une telle thèse au vu du comportement négationniste et nihiliste des fidèles musulmans qu’ils soient salafistes, wahhabites, qoutbistes ( frères musulmans) vis-à-vis des cultures non-musulmans jugées comme hérétiques.
Dans ce contexte, la secte Boko Haram, le livre est illicite, soeur idéologique de la secte tunisienne d’Ennahdha est l’archétype-même de ce que doit être le rapport du musulman fondamentaliste aux autres cultures.
Le fondamentalisme musulman qui envahit le champ social  et culturel du monde musulman marque le retour en force de l’islam de Mahomet qui  n’a jamais exhorté son peuple comme si un égyptien était membre de sa tribu qu’il haïssait tant, d’aller quérir le savoir même en Chine. De l’hagiographie on en a fait une vérité absolue.
L’islam est l’art de faire du mensonge une norme religieuse, une obligation  pour tout musulman dans le sentier d’Allah, la takkyia. Le prophète autoproclamé n’a jamais dit : tu ne mentiras point. Bien au contraire, il autorise l’esbroufe et la manipulation de la vérité au nom des intérêts supérieurs de l’islam ou pour duper le non-musulman.
Les dogmes de l’islam sont ceux du savoir monolithique et de l’ultra sectarisme religieux. L’islam comme toute idéologie fasciste est conscient qu’il ne peut prospérer que sur le terreau de l’ignorance, il ne va pas donner à ses fidèles les moyens de s’affranchir de son pouvoir pesant et castrateur. Pour lui, l’homme n’est pas pourvu de volonté propre, il doit rester à l’écart des modèles importés de compréhension et de réflexion susceptibles  de nourrir sa réflexion et de le détourner des chemins de l’islam qui sont en réalité ceux de la misère intellectuelle, de l’aridité créative, ceux-là-mêmes dans lesquels les musulmans, à l’exception des chiites regardés comme des impies par les musulmans orthodoxe,  sont embourbés depuis la naissance de cette culture de la mort de la vie et de l’extinction des lumières sur la quête du savoir.
Il n’y a pas de quête de savoir et de connaissances dans l’islam de celle d’Allah et toute autre voie qui éloigne l’homme de lui est un sacrilège. Or l’islam lui-même en tant que forme la plus aboutie de l’hétérodoxie judéo-chrétienne a peur que l’on découvre sa véritable identité mystificatrice, à travers une grille de lecture critique qui met à nu son imposture.
Tous les vrais savants majoritairement non-arabes imprégnés de philosophie grecque, déjà quelque peu sectaires ignorants de la pensée romaine, byzantine, hindoue, chinoise, latine, perse, qui ont tenté de lever le voile sur l’herméneutique musulmane furent persécutés et leurs oeuvres détruites.
Le wahhabisme  qui est la pointe du combat de l’obscurantisme musulman a au moins l’immense mérite de révéler au monde la culture ancestrale et les moeurs et coutumes qui ont irrigué cet islam des sources devenues aujourd’hui le vrai ennemi des sciences, de l’archéologie humaine et historique, de la diversité, du multiconfessionnalisme et des cultures et qui veut enchaîner les musulmans aux dogmes de l’inertie éternelle et de la mort de la pensée humaine.


 

_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 14 Mai - 12:10 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 246
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 588
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Lun 15 Mai - 13:46 (2017)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

Il n’y a que le Vatican et l’Occident qui ignorent que l’islam mène le djihad contre les chrétiens
Salem Ben Ammar
 

 

Partout dans le monde musulman les chrétiens sont massacrés,  martyrisés, persécutés, violés, kidnappés,  opprimés, bannis, traités comme des rebuts de l’humanité,  confinés au rang de dhimmis, des véritables intouchables qui ont le choix entre le cercueil ou l’exil  ce dans  l’indifférence totale  du Saint-Siège et  de l’Occident.
Les nés musulmans convertis au christianisme sont obligés de vivre leur foi chrétienne en cachette  de peur de se faire égorger et crucifier alors que les chrétiens soumis à l’islam ne sont  ni condamnés et stigmatisés par leurs ex coreligionnaires au nom de la liberté de conscience.
L’islam fort d’une impunité coupable comme autrefois le nazisme, fait vivre l’enfer aux minorités chrétiennes sur ses terres, laissant clairement entendre qu’il n’a jamais cessé sa croisade anti-chrétienne.
Des milliers  de chrétiens  sont massacrés chaque année au Pakistan, en Indonésie, en Syrie, en Egypte et au Nord du Nigeria. On a  purifié l’Irak et la Jordanie de leurs chrétiens, de même que Gaza. Plus aucune  trace de chrétiens en Arabie et au Yémen. On met en prison, en Tunisie, en Egypte, en Libye au Maroc et en Algérie ceux qui réintègrent la foi d’origine de leurs ancêtres. On extermine les chrétiens dans le sud du Soudan. .
On interdit la construction des églises en terre soumise aux  intolérantes et hyper répressives lois de l’islam.
Fort du  silence approbateur du Vatican, l’islam ne manque plus une fête de Noël pour endeuiller la chrétienté. Martyrisant, massacrant les chrétiens et brûlant leurs églises. Comme si les chrétiens éprouvent une certaine jouissance masochiste dans leur nouveau Calvaire.
Un véritable nettoyage religieux s’opère sous le regard absent du monde entier et surtout des autorités ecclésiastiques et les gouvernements occidentaux qui semblent faire le choix des pays musulmans où il ne fait pas d’être chrétien.
Le monde s’inquiète du sort des islamistes égyptiens mais personne ne s’inquiète du sort des Coptes en Egypte et des communautés chrétiennes en Syrie, pourtant le témoignage vivant de la présence millénaire chrétienne au Moyen-Orient..
Tout se passe comme s’ils étaient une quantité négligeable sacrifiés sur l’autel des intérêts géostratégiques, géo-énergétiques et bassement affairistes et mercantiles.
A se demander si les chrétiens dans ces pays sont des humains entièrement à part, des sous-hommes,  un détail insignifiant qu’on doit occulter pour ne pas froisser la sensibilité à fleur de peau des mahométans regroupés au sein de l’Organisation de la Conférence Islamique, qui se rêve en futur gouvernement mondial.
Qui a le courage de mettre l’islam en face de ses responsabilités vis-à-vis des minorités religieuses vivant en son sein et qui sont  les vrais « indiens » de ces pays  et menacés d’extermination ?
Au lieu de le mettre en quarantaine de »communauté internationale » pour ses manquements aux lois internationales et exiger de lui les règles de réciprocité, on lui déroule à ses pieds le tapis rouge couleur de sang des martyrs chrétiens dans le monde musulman
Malgré tout cela et bien pire encore, les musulmans demandent au Vatican la reconnaissance de l’islam en tant que religion de paix.  Une religion d’agression et d’ intolérance certainement.  La paix sous la contrainte de la soumission à l’islam pour avoir la vie sauve.
Il n’y a pas meilleure unité de mesure pour tordre le cou au mythe de l’islam de paix que la géopolitique de la répression et des injustices dont sont victimes les chrétiens dans le monde musulman et surtout arabophones.
Contrairement à l’Islam, c’est le Vatican qui se voile la face, à moins qu’il considère les chrétiens d’Orient comme des chrétiens hérétiques et qui mériteraient ce que les musulmans leur font subir


 

_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 246
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 588
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Ven 19 Mai - 13:07 (2017)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

Qui mieux que les Fatwas délirantes pour démystifier l’islam par Salem Ben Ammar

Un conseil à vous donner à tous, ne faites pas l'inventaire de l'islam à travers le Coran, les Hadiths ou la Sirat du Rassoul, c'est compliqué. Faites le désor...mais à partir des Fatwas, elles sont contemporaines, claires, factuelles, non rapportées ou légendés ou apocryphes, pas besoin d'être exégète en la matière, elles sont tout-à-fait compréhensibles et accessibles au commun des mortes. Elle n'ont pas besoin d'être interprétées ou sujettes à caution ou débat théologique. Elles sont la vérité de l'islam puisant leur source dans ses textes fondamentaux et le resteront tant qu'elles sont toujours en vigueur et qu'elles ne sont déclarées comme incompatibles avec les sources du droit musulman. Ces Fatwas qui tombent toutes sous la coupe de la loi à cause de leur caractère attentatoire à la dignité humaine et à l'intégrité psychique et physique de la femme, de la petite enfance et des nourrissons, nonobstant le fait qu'elles prônent le racisme, l'intolérance, l'antisémitisme, la haine du chrétien, le sexisme, la violence, le meurtre des non-musulmans voire des musulmans eux
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 246
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 588
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Ven 19 Mai - 15:03 (2017)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

Tout ce que vous avez voulu toujours savoir sur l’Oumma, le Reich musulman
 Salem Ben Ammar    laisser un commentaire pour l'amour d'Allah Puissant et Sage


J’aurais tant et tant aimé brosser un tableau des plus flatteurs de cette Oumma favorite d’Allah, une communauté pour âmes perdues et désespérées de l’existence, la matrice-mère de tous les musulmans qui sans elle ils seraient comme un porc perdu, mais je n’ai pas le don de travestir la sa nature hautement toxique et ultra-violente  et de manipuler les images apocalyptiques dont cette infâme Oumma nous abreuve au quotidien.  C’est vrai qu’ailleurs le raisin a un  goût d’acidité, mais le sien est encore pire que l’on puisse imaginer, il porte en lui tous les germes létaux pour notre humanité.

Plutôt que de fédérer tous ses sectateurs sous la même bannière du dieu Thanatos, elle n’a fait qu’ attiser les feux de la haine, des divisions et de la sédition. Mort-née en 632 le jour de la disparition de son ignoble gourou, mais elle continue à nourrir leurs fantasmes comme si elle était leur liquide rachidien.

Prétentieuse, arrogante, suprématiste, narcissique, inhumaine, obsédée par son ethnocentrisme et aveuglée par sa propre haine d’elle-même qu’elle projette de manière récurrente sur le miroir de l’humanité.

Une Oumma qui à défaut d’avoir conquis le monde par ses qualités humaines, scientifiques, pacifistes, technologiques, culturelles, industrieuses, industrielles, médicales, etc. occupe aujourd’hui les rubriques des faits divers de tous les médias du monde.

Une Oumma dont les disciples sont surreprésentés dans les milieux carcéraux en Europe  et coupables de plus de 99% des attentats terroristes au monde depuis le 11 septembre 20001.

Une Oumma qui affiche la vertu halal sur les frontons des commerces exploités par ses fidèles mais qui pratique le vice derrière le hijab, transformant ces lieux en espaces d’approvisionnement en produits illicites en tous genres  mais dont la commercialisation est compatible avec les dogmes de la foi islamique velléitaires et hégémoniques.

Une Oumma qui n’a d’amour que pour le duo infernal Allah et son lieutenant de basses besognes et qui flatte les bas instincts bestiaux de ses fidèles.

Une Oumma codifiant leur vie dans ses moindres petits détails jusqu’à dans les alcôves, un bagne dont ne sort jamais vivant où il n’y a de place que  pour les rapaces.

Une Oumma qui s’enivre du sang de ses victimes et se nourrit de leur chair qui fait d’un voyou des banlieues une bombe humaine.

Une Oumma qui fait de la mort un culte de la vie et qui fait de la violence sur soi et sur les autres la voie de la félicité.

Une Oumma qui bannit la femme et l’homosexuel et légitime la pédophilie où les pauvres doivent se résigner et les riches peuvent continuer à s’engraisser en leur faisant l’aumône, la zakat.

Une Oumma où l’on préfère les constructions des mosquées pharaoniques comme au Maroc et en Algérie et laisser les miséreux sans toits ni soins.

Une Oumma  de l’ignorance sacrée, une morne plaine et une rivière de larmes, où l’amour de l’humain est un sacrilège et qui n’a même pas d’amour pour elle-même, bourrue et misanthrope et qui éprouve une aversion pathologique à tout ce qui se détourne d’elle.

Une Oumma qui se rêve en maîtresse de l’univers, qui appelle à la mort du juif, du chrétien, de l’apostat, du polythéiste, de l’athée,  mais qui n’est même pas capable d’être maîtresse de ses actes et qu’à chaque fois elle se réfugie derrière le paravent de la théorie des complots.

Une Oumma  régie par la seule loi monstrueuse et scélérate de la charia, et qui se veut le nombril du monde et son nouvel ordre alors qu’elle est un pion, une marionnette, un godillot, un essuie-pieds pour les maîtres du monde.

Une Oumma qui se veut l’alternative aux autres systèmes politiques et économiques qui gouvernent le monde, alors qu’elle est incapable de se gouverner elle-même, éternelle dominion qu’elle est.

Une Oumma qui se veut un remède aux maux du monde alors qu’elle est la source de tous les maux dont souffre notre humanité et responsable de toutes ses plaies : terrorisme, insécurité, violence, intolérance, racisme, antisémitisme, xénophobie, homophobie, pédophilie, pogroms, autodafés, oukases de mort, etc.

Une Oumma qui veut faire de l’autre un dhimmi, un sous-homme, un infra-humain,  une portion congrue, un pestiféré, un être impur, n’est pas seulement nazie, elle est avant tout musulmane.

Une Oumma qui se prétend un sanctuaire pour les femmes, alors qu’il ne passe pas un instant sur sa terre aussi sacrée que les camps de la mort nazis, sans qu’une femme ne soit victime de viol, et jugée  coupable de son viol et son violeur innocenté.

Une Oumma qui à défaut d’être une chance pour les musulmans, est une tombe à ciel ouvert. Du Yémen à l’Afghanistan en passant par l’Irak, la Syrie et le Pakistan le sang humain coule à flot au nom d’Allah Akbar.

L’Oumma musulmane est l’archétype d’une société de barbarie humaine. Elle n’est pas une communauté de croyants, elle est une méga organisation criminelle de type sectaro-mafieux sous couvert de la religion.

Liberticide et génocidaire.


 

_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 246
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 588
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Dim 21 Mai - 12:14 (2017)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

L’Afrique du Nord était encore plus judéo-chrétienne que l’Occident mais l’islam a tout détruit
  Salem Ben Ammar laissez un commentaire
Nous Nord-africains nos origines se perdent dans la nuit du temps nous sommes les enfants de la Kahena, Didon, Hannibal, Koceila, Saint-Augustin, Saint Cyprien, Sainte Monique, et des 3 papes berbères:-Victor Ier était berbère, né dans l’actuelle Tunisie, il fut évêque de Rome et à ce titre gouverna l’Église romaine1 à partir de 189 et ce durant une dizaine d’années
-Miltiade ou Melchiade, né en Afrique du nord, fut pape de 311 à 314
-Gélase Ier, également berbère, fut pape de 492 à 496. Mais nos envahisseurs arabo-musulmans balayant et détruisant tout sur leur passage ont fini par tout effacer de notre mémoire historique rendant illicite toute référence à notre passé immémorial.
Par un procédé alchimique des plus grotesques les colonisateurs arabo-musulmans qui ont mis la région à feu et à sang commettant l’un des plus grands génocides de l’histoire humaine, jamais reconnu comme tel, ont dissous notre histoire dans la leur et fait de nous les enfants de Mahomet, d’Omar ou Aïcha qui n’est ni mère ni notre parente.
Tous ces sinistres et sulfureux personnages sont des étrangers à notre histoire et notre culture et le symbole de notre état d’assujettissement éternel. Nos vrais parents millénaires sont ignorés et occultés dans les manuels d’histoire qui préfèrent glorifier celle des barbares arabo-musulmans.
Que l’on en finisse une fois pour toutes avec le négationnisme de notre propre identité et notre personnalité historique. Des peuples sans histoire sont des peuples sans mémoire, ni repères pour pouvoir se projeter dans l’avenir.
Jamais une histoire n’a été autant violée et occultée que l’histoire nord-africaine. Ses propres enfants qui connaissent de la lecture que le Coran et encore au regard de leur analphabétisme chronique et de la culture que les prêches enflammés et haineux de leurs imams sont dans l’ignorance totale et absolue de leurs racines. Convaincus qu’ils sont arabo-musulmans puisqu’ils professent l’islam et parlent l’arabe qui n’est pas l’arabe littéral qui est juste un dialecte, la derja. Selon Wiképédia : « Le dialecte tunisien, tout comme les autres dialectes et langues maghrébines que sont l’algérien, le marocain, le libyen et le maltais, s’établit sur un substrat berbère et punique, influencé par les langues des peuples ayant vécu ou administré cette région au cours de l’histoire, dont notamment l’arabe, le turc, l’italien, l’espagnol et le français. »
L’arabo-islamisme a érigé une muraille de la longueur du diamètre du globe terrestre entre eux et leur histoire originelle pour empêcher tout travail d’exploration de la mémoire historique. Soumis à un endoctrinement intensif et permanent, ils ont perdu tout esprit critique et si jamais certains d’entre eux se posent la question sur leurs véritables origines, ils sont considérés comme des renégats si ce n’est des apostats. On ne doit pas pas lever le voile sur son passé. Il y en a qu’un celui que l’arabo-islamisme impose. Condamnés à rester couper de leurs racines, ils ne savent pas et ne le sauront jamais qu’ils ont été une terre juive comme chrétienne bien avant l’Europe occidentale qui ne rate pas une occasion de leur envoyer à la figure ses racines judéo-chrétiennes qui sont surtout chrétiennes, gallo-celto-romaines.
Savent-ils que leur terre abrite la plus vieille synagogue au monde la Ghriba sur l’Ile de Djerba haut lieu de pèlerinage juif en dehors d’Israël comme le rapporte la légende la plus populaire, imprimée pour la première fois dans un livre du rabbin Abraham Haim Addadi de Tripoli (Hashomer Emet publié à Livourne en 1849), des prêtres appelés Cohanim se seraient installés sur l’île de Djerba après la prise de Jérusalem et l’incendie du Temple de Salomon par l’empereur Nabuchodonosor II en 586 av. J.-C.2. Ils auraient emporté un élément du temple détruit qui aurait été inséré dans la synagogue3 ; les visiteurs peuvent voir une pierre incorporée à l’une des voûtes de la synagogue et qui serait la pierre originale rapportée de Jérusalem. »
Le nom de leur contrée n’était pas inconnue de l’époque du Talmud, la présence juive dans cette région était reconnue comme très importante par les rabbins qui ont écrit : « Rabbi Yehouda a dit au nom de Rab que, entre Syr et Carthage, les nations reconnaissaient Israël et le Père qui est aux cieux, mais que, depuis Syr vers l’ouest et depuis Carthage vers l’est, les nations ne reconnaissent ni Israël ni le Père qui est aux cieux »11. Concernant Syr, il ne s’agissait pas de la ville phénicienne de Tyr, mais de la Syr punique, appelée Syrorum par les Romains, et qui est aujourd’hui la ville algérienne de Maghnia (ou Marnia du temps de la colonisation française).
L’Europe occidentale se prévaut de ses supposées racines juives qui n’ont jamais été reconnues comme telles ni par l’Eglise ni par ses rois et n’ont pas pas non plus pour autant épargné aux juifs les persécutions dont ils furent l’objet tout au long de leur histoire mouvementée en Occident jusqu’au 20 e siècle contrairement à leur influence avérée en Afrique du Nord. Entre la synagogue de Prague et celle de la Ghriba, c’est 1600 ans d’histoire qui les séparent.
De même que pour le christianisme qui a pris souche en Afrique du Nord dès le II e siècle, alors que l’Occident a attendu « que l’Empire romain devint officiellement chrétien avec la conversion de Constantin en 312, le judaïsme fut frappé par une série de lois qui visaient non pas à le supprimer mais à freiner son expansion »(agora.qc.ca/documents/judaisme–linfluence_du_judaisme_dans_loccident_chretien_par_frederic_seager)
Les Nord-africains ne sont pas plus éloignées que cela de la source judéo-chrétienne de l’Occident. ils ont été les premiers à en être irrigués. Ils sont la preuve vivante que le catholicisme n’est pas une exclusive européenne mais la dislocation de l’Empire romain, les invasions vandales puis enfin musulmanes en Afrique du Nord, ont fait disparaître les derniers chrétiens berbères que l’Afrique du Nord a connus au VIII e siècle. L’Occident devrait plus que jamais tirer la leçon de l’histoire de l’Afrique du Nord s’il ne veut finir balayé par sa tempête de sable.


 

_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 246
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 588
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Mer 24 Mai - 09:40 (2017)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

Non M. Trump, le terrorisme n’est ni sunnite ni chiite, il est dans l’ADN de l’islam
 Salem Ben Ammar    Laisser un commentaire

Ils vont tous fêter le même ramadan, islamistes, fondamentalistes, intégristes, musulmans modérés, musulmans radicaux, chiites, sunnites, djihado-terroristes, salafistes, wahhabites, que des appellations multiples pour nommer l’islam.
Il n’y pas de ramadan pour les uns et un ramadan pour les autres. Tous unis dans le respect absolu de ce pilier fondamental de leur religion. Ils ne font pas de différence entre eux quand il s’agit d’accomplir leurs devoirs cultuels nous devons en faire autant.

Il n’y a pas de musulmans par conséquent à toutes les sauces, il y a une seule sauce pour tous les musulmans. Un seul Coran pour tous, une seule divinité Allah à vénérer, un seul homme Mahomet pour modèle unique et une seule religion à suivre l’islam.

Contrairement aux idées reçues l’islam ne s’accommode pas ils doivent tous s’y accommoder sinon ils ne sont pas musulmans et les non-musulmans doivent en payer le prix comme à Manchester, Paris, Nice, Berlin , Londres, Bruxelles et Madrid, Bali, Bombay et New York autrefois.

Toute manœuvre laissant croire que le terrorisme est lié à telle ou telle obédience est une vue de l’esprit bien pire encore une apologie de crimes contre l’humanité.

Donald Trump qui n’a fait que brasser du vent pendant sa campagne électorale se ment à lui-même, à moins qu’il n’ait endossé les habits infâmes de l’innocence de l’islam orthodoxe que sa protégée saoudite en est le fer de lance moyennant un cachet de plus de 400 milliards de dollars en voulant faire endosser la responsabilité des attentats terroristes au seul Iran alors que le terrorisme est consubstantiel à l’islam.

Aucune organisation terroriste n’est au service de l’Iran elle est au service de l’islam. Celui qui la nourrit idéologiquement, la conditionne mentalement et l’incite à semer l’effroi dans le cœur des infidèles moyennant sa rétribution dans l’au-delà fantasmé par un délirant psychopathe du nom de Mahomet
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 246
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 588
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Dim 28 Mai - 12:31 (2017)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

En élisant Ennahdha, les Tunisiens ont élu la Qaïda et faire de leur pays un sanctuaire terroriste
  Salem Ben Ammar Un commentaire
Ben Ammar Salem Publié dans Tunisie news



Soit la Qaïda, soit la Tunisie. Le choix est simple à faire. Soit faire le choix de vivre sous le régime de la terreur et le déshonneur, 
soit faire le choix de la Tunisie et mourir dans l’honneur et la dignité pour que vive la mère-patrie.
Si vous comptez sur les urnes c’est que vous n’avez toujours pas compris que vous avez affaire à des terroristes et des illuminés assoiffés de pouvoir et avides de chair humaine. Voraces et coriaces, ils ne connaissent de la démocratie que les bombes avec lesquelles ils vont vous pulvériser et le vitriol avec lequel ils défiguraient vos femmes.
Aujourd’hui à Sidi Bouzid, terre-symbole de la résistance aux oppresseurs mafieux et mystificateurs de l’Islam, la Qaïda locale arborant un nouveau masque de circonstance, se mue en gardienne de l’ordre républicain, tire à balle réelle ou en caoutchouc sur les patriotes tunisiens et sans cela que ne suscite émoi et condamnation de la part du peuple plus préoccupé de ses devoirs cultuels que de ses devoirs patriotiques.
Sidi Bouzid vit sous les feux nourris de la répression sauvage et sanguinolente de la milice islamiste de la Qaïda. En effet, une police nationale aux ordres d’une clique djihadiste qui a usurpé le pouvoir en ce jour maudit du 23 octobre 2011, a perdu son statut de police nationale pour devenir une simple milice islamiste.
La Qaïda locale est en train d’envoyer un message clair aux tunisiens : se soumettre ou se démettre. Pire encore soit la soumission soit la mort. Se soumettre c’est déjà périr. La répression violente de la manifestation de ce jour en dit long sur les desseins génocidaires de la Qaïda pour la Tunisie.
Ennahdha, l’antenne djihadiste tunisienne est capable de commettre des massacres massifs, systématiques et ciblés de la population pour conserver son pouvoir exercé pour le compte de Dieu qui prime sur la volonté des hommes et l’honneur de la patrie. La terreur islamiste est en marche en Tunisie. Amnésiques comme vous êtes, vous semblez oublier qui sont la Qaïda et sa filiale locale ? En votant pour Ennahdha vous avez voté pour la maison-mère la Qaïda et sceller le sort définitif de la Tunisie.
Un islamiste modéré est un islamiste mort puisqu’il ne nuit plus à personne et encore. Rien ne dit que déçu par les promesses non tenues par son Manitou qu’il ne lui fiche pas un pan dans la geueule. Le Dieu islamiste n’est pas musulman, il est sataniste tendance wahhabite. Lutter contre lui, c’est lutter pour le vrai Islam, celui que vos parents vous ont légué en héritage et qui a fait la gloire de la Tunisie.
Le pays a recouvré son indépendance grâce à l’Islam malékite qui avait joué un rôle déterminant dans la décolonisation du pays et qui avait combattu héroïquement l’hydre nazie tant adulée par les dignitaires de la Confrérie des Frères musulmans, mère génitrice d’Ennahdha.
La survie du pays et de l’islam tunisien lui-même dépend d’un sursaut national sans cela l’avenir de la Tunisie sera son passé. Les tunisiens n’ont plus le choix de ses armes pour arracher le pays des griffes de ces terroristes, aidés par toutes ces instances antipatriotiques celles présidées par Y. Ben Achour que les américains ont récompensé pour ses mauvais et déloyaux services à l’égard de la Tunisie, et K. Jendoubi cet autre illustre inconnu sorti de son néant hexagonal, qui a brillé par ses incompétences, sa gestion opaque, sa désinvolture et son laxisme pathétique. Il n’a toujours pas rendu à ce jour le rapport financier de la mascarade électorale. Ce qui en dit long sur la sincérité du scrutin.
Quoi qu’il en soit seul l’Islam tunisien d’obédience malékite, celui du bien vivre ensemble, est la seule alternative pour dépolluer le pays de tous les islamistes qui constituent un péril pire encore que celui des Banu Hillal. La déwahhabisation du pays est au prix de l’honneur de la Tunisie et de sa fierté légendaire. L’avenir du pays est plus que jamais assombri si les tunisiens ne s’insurgent pas contre la dictature islamiste sous la houlette des vrais ennemis de l’Islam et de la patrie.
Le combat contre la Qaïda est un combat pour les valeurs universelles et un acte de salubrité nationale. Soit une Tunisie tunisienne et musulmane ouverte, apaisante, intégrant tous ses enfants de toutes les confessions, humaniste tolérante et égalitaire, une Tunisie du respect des droits de l »homme et du Citoyen, résolument respectueuse de l’égalité absolue entre les sexes dans la continuité de l’esprit bourguibien, soit une Tunisie sous le joug de la Qaïda et sa panoplie des lois iniques, ineptes, criminelles, pédophiles, racistes, discriminatoires, machistes, barbares et fascistes. Appelées abusivement les lois de l’Islam alors qu’elles sont sacrilège et hérésie.
La Charia islamiste n’est pas la voie pour la Tunisie c’est la voie de l’enfer de la femme et de son anéantissement. Quelle Tunisie, les tunisiens veulent-ils ? Celle de la dignité humaine ou celle de la Qaïda, de la terreur humaine ? 


 

_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 246
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 588
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Dim 28 Mai - 12:33 (2017)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

La vraie revolution en Tunisie sera contre l’islam ou ne le sera pas
28/05/2017 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire
  • La vraie guerre que les tunisiens doivent mener, ce n’est pas une guerre civile c’est une guerre pour l’indépendance nationale.
    11 décembre 2012, 09:42

Les tunisiens ne se battront pas pour la Tunisie de peur d’entraîner leur pays dans le chaos alors qu’il est comme un bateau ivre qui est entrain d’échouer dans les profondeurs abyssales.
Ils confondent guerre civile et guerre pour l’indépendance nationale. c’est Ennahdha qui fera couler leur sang pour garder son pouvoir et leur imposera son diktat ad vitaem eternam et transformera le pays en suzeraineté wahhabite et un snctuaire terroriste aux portes de l’Europe.
Ce ne sont pas les tunisiens qui prendront les armes pour libérer leur pays, c’est eux qui imposeront leur pouvoir par la puissance de feu de leurs armes. Par conséquent on ne combat pas un ennemi belliciste, terroriste, maléfique et prêt à tout pour conserver le pouvoir par la voie pacifique.
Les bulletins de vote ne sont indiqués pour combattre les meutes de loups affamés de chair humaine et assoiffés de sang. C’est un leurre de croire que vous allez y parvenir par les urnes des cendres de la démocratie qui risquent demain de devenir celles des cendres de la Tunisie.
Le pays est peuplé aujourd’hui de terroristes djihadistes venus du monde entier comme et ce n’est certainement pas pour faire du tourisme qu’ils y sont, c’est la 5ème colonne tapie dans l’ombre en attendant son heure pour embraser le pays en cas de tentative de soulèvement populaire contre Ennahdha, voire une hypothétique défaite électorale de cette dernière.
Ce sera toujours elle qui ripostera par les moyens appropriés pour conserver son pouvoir qui lui généreusement octroyé par les politicards tunisiens. Il n’est un secret pour personne que son pouvoir est illégitime, mais grâce aux petits arrangements entre amis et le marché de dupes passé sur le dos des tunisiens, il a été rendu légitime. Ennahdha n’a jamais gagné les élections du 23 octobre 2011 mais c’est son bras électoral, l’I.S.I.E. l’Instance Sournoise de l’intronisation d’Ennahdha qui a lui concocté la victoire au-delà de ses propres espérances comme ce gouvernement de la Troïka qu’elle domine des pieds et de la tête né d’un coup d’Etat institutionnel. Ayant eu ce qu’elle veut sans coup férir, elle ne lâchera pas les positions acquises sources de privilèges et d’enrichissement personnel sans mettre la Tunisie à feu et à sang.
Les tunisiens se doivent de se préparer à des lendemains de larmes et de sang. Le leur et non pas celui des meutes de loups islamistes. Le monde n’a pas gagné la guerre contre le fascisme et le nazisme par la magie des mots et les bulletins de vote.
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 246
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 588
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Jeu 1 Juin - 13:53 (2017)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

L’extrémiste musulman est un génocidaire potentiel
01/06/2017 Salem Ben Ammar    Laisser un commentaire

On ne traite pas la folie islamique à dose homéopathique, seule une thérapie lourde est indiquée.

L’extrémiste qui est par définition un musulman littéraliste qui applique rigoureusement las préceptes coraniques et suit à la lettre la sunna mahométane n’a aucun sens des valeurs humaines qui sont à ses yeux viles et impures qu’il se doit d’éliminer afin que l’humanité tout entière ne soit régie que par la loi de l’islam. Il se veut le purificateur de la terre et ne peut s’incliner devant toute autre loi qui n’exprime pas la volonté d’Allah.

Chercher à le raisonner revient à lui faire abjurer l’islam et bien plus encore l’émasculer le privant ainsi des joies de l’érection éternelle. Ne soyons pas dupes de notre angélisme et de notre naïveté voire notre couardise pour ne pas le mettre hors d’état de répandre la mort au nom de son idéologie génocidaire et impériale. Il y voit lui-même non seulement un aveu de faiblesse mais surtout une offense attentatoire à ses convictions messianiques. Il lui est intolérable qu’il puisse y avoir des doutes sur la mission qui est la sienne, installer Allah le créateur des cieux et de la terre sur son trône.

«Votre Seigneur, c’ est Allah, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis S’ est établi « ‘istawâ » sur le Trône. Il couvre le jour de la nuit qui poursuit celui-ci sans arrêt. (Il a créé) le soleil, la lune et les étoiles, soumis à Son commandement. La création et le commandement n’ appartiennent qu’ à Lui. Toute gloire à Allah, Seigneur de l’ Univers! » (7,54)

Bourré de certitudes et muré dans ses vérités dogmatiques il ne peut croire que l’homme soit capable de trouver toute autre voie que celle dictée par sa feuille de route hégémonique, totalitaire, putride, « mémoricide », négatrice de l’histoire des peuples et des cultures, qui se prend pour l’alpha et l’oméga de la vie sur terre. Pour signer l’arrêt de mort de l’humanité, il n’y a pas mieux que de souscrire à sa logique expansionniste, extravagante, belliqueuse, nihiliste, ultra-violente, raciste, antisémite, anti-chrétienne, intolérante et liberticide, incompatible avec les valeurs de paix et de compréhension mutuelle.

Son seul but est de la réduire en cendre pour qu’il n’y ait plus aucune trace de vie sur terre le renvoyant à sa propre image monstrueuse et cauchemardesque. Il ne connaît qu’un seul langage celui de la voix qu’il croit entendre manifatation de ses délires hallucinatoires et psychotiques.

L’islamiste tue père et mère pour gagner le lupanar divin. Notre candeur est sa meilleure alliée.



 

_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 246
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 588
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Ven 2 Juin - 14:21 (2017)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

Salem Benammar
Hier, à 13:07 ·



Dis: "Renierez- vous (l' existence) de celui qui a créé la terre en deux jours et Lui donnerez- vous des égaux?

Tel est le Seigneur de l' univers, - c' est Lui qui a fermement fixé des montagnes au-dessus d' elle, l' a bénie et lui assigna ses ressources alimentaires en quatre jours d' égale durée. (Telle est la réponse) à ceux qui t' interrogent.

- Il S' est ensuite adressé au ciel qui était alors fumée et lui dit, ainsi qu' à la terre: "Venez tous deux, bon gré, mal gré".

Tous deux dirent: "Nous venons obéissants". - Il décréta d' en faire sept cieux en deux jours et révéla à chaque ciel sa fonction. Et Nous avons décoré le ciel le plus proche de lampes (étoiles) et l' avons protégé. Tel est l' Ordre établi par le Puissant, l' Omniscient.» (Coran, 41 : 9-12).
Ici, Allah dit qu’Il a créé la terre en deux jours, y a installé des montagnes, a procédé à la répartition des nourritures en quatre jours, d’où six jours au total. Et puis Il a créé les cieux en deux jours, ce qui porte le nombre de jours à huit. Comment concilier ces versets ?"


 

_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 246
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 588
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Mar 6 Juin - 14:44 (2017)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

L’islam tue même si on l’apostasie pas
05/06/2017 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire
Mesdames et messieurs les vierges effarouchées de l’islam, le seul vrai combat que vous deviez mener aujourd’hui avant que vous ne deveniez les pestiférés de l’humanité pour toujours est celui de la liberté de conscience  jugée  comme un péché capital du fait de son incompatibilité avec les prescrits de l’islam.
Même si votre religion est un jardin d’Eden, toute personne est libre d’y rester ou de partir, libre à elle de forger propres convictions, comme il est de son droit de faire le choix d’un autre mode de pensée, ou d’adhérer à une autre croyance qui n’est pas la vôtre sans qu’elle mette en péril sa vie.
Vous-mêmes, vous vivez votre culte en toute liberté et sécurité dans les pays des droits de l’homme et du citoyen, un mot inconnu dans votre répertoire, pourquoi la réciprocité n’existe pas chez vous surtout en ce qui concerne les ex musulmans alors que vous êtes les prompts à accueillir les convertis à l’islam ?
Vous concevez la liberté de conscience dans un sens mais pas dans un autre, tant que l’on est dans la voie de l’islam nulle crainte pour sa sécurité et sa vie et le jour où l’on sort de cette voie c’est le châtiment suprême ou la prison au bout du chemin. Il faut cesser conséquent d’arrêter d’affubler l’islam des vertus de liberté qui ne sont pas les siennes.
Le jour où la liberté de conscience dans le sens de l’article 18 de la Charte Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1948  entrera en vigueur dans les pays musulmans, ce sera la fin même de l’islam qui n’existe que par la répression, la persécution et les menaces de mort à l’encontre des apostats, ces traîtres à l’islam.
Vous savez pertinemment  que tout musulman qui déclare son athéisme ou son apostasie signe son arrêt de mort sur terre comme l’enjoint Mahomet » quiconque change sa religion, tuez-le » et servira de combustible aux feux de l’enfer  comme l’attestent un certain nombre de versets.  Par exemple : « Et ceux parmi vous qui adjureront leur religion et mourront infidèles, vaines seront pour eux leurs actions dans la vie immédiate et la vie future. Voilà les gens du Feu : ils y demeureront éternellement. » (sourate 2 intitulée la Vache, Al-Baqarah, verset 217).  « Ô les croyants ! Si vous obéissez à ceux qui ne croient pas, il vous feront retourner en arrière. Et vous redeviendrez perdants. » (sourate 3 intitulée la Famille d’Amram, Âl `Imrân, verset 149) ; « Ô les croyants ! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion… Dieu fera alors venir un peuple qu’Il aime et qui L’aime. » (sourate 5 intitulée la Table servie, Al-Mâ’idah, verset 54) ; « Ceux qui sont revenus sur leurs pas après que le droit chemin leur a été clairement exposé, le Diable les a séduits et trompés. » (sourate 47 intitulée Muhammad, verset 25).
Il existe également d’autres versets n’ayant pas employé le verbe « apostasier » mais qui en contiennent le sens : « Quiconque a renié Dieu après avoir cru… – sauf celui qui y a été contraint alors que son coeur demeure plein de la sérénité de la foi – mais ceux qui ouvrent délibérément leur coeur à la mécréance, ceux-là ont sur eux une Colère de Dieu et ils ont un châtiment terrible. » (sourate 16 intitulée les Abeilles, An-Nahl, verset 106) ; « Dieu a promis à ceux d’entre vous qui ont cru et fait les bonnes œuvres qu’Il leur donnera la succession sur terre comme Il l’a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnera force et suprématie à leur religion qu’Il a agréée pour eux. Il leur changera leur ancienne peur en sécurité. Ils M’adorent et ne M’associent rien et celui qui mécroit par la suite, ce sont ceux-là les pervers. » (sourate 24 intitulée la Lumière, An-Nûr, verset 55).


 

_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 246
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 588
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Jeu 8 Juin - 13:59 (2017)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

A chaque fois qu’un djihadiste meurt en « martyr »d’autres jeunes musulmans prennent le relais
07/06/2017 Salem Ben Ammar    Un commentaire

Un fichier S qui meurt en martyr dans la voie d’Allah fait naître à lui tout seul des centaines de vocations de djihad chez les jeunes musulmans. Leur but ultime est de mourir comme Mérah et consorts en entraînant dans leur mort le maximum des mécréants même si y figurent des frères musulmans qui malgré eux sont érigés au statut de martyrs.

Quant à les expulser tous mais ils seront avant qu’on les arrête vivants.  Le vivier du djihad  est inépuisable et des milliers d’autres en prendront le relais.

Et comme le dit cette mère palestinienne nous aimons la mort et vous aimez la vie. Vous nous en tuez un aujourd’hui demain nous en mettrons au monde 7 autres. Celui qui prétend qu’il peut y remédier est soit un menteur soit un fou.

Le problème est très complexe et ce n’est pas avec le délire remigrationniste qu’on va pouvoir le résoudre non plus. Nous sommes pas en 1492 en Espagne. Ils sont un milliard et demi dont quelques millions d’entre eux sont capables de se transformer en bombes humaines.

Les solutions existent à savoir l’indépendance énergétique d’une part et d’autre part les frapper dans le porte-monnaie en coupant 3 les têtes du serpent islamo-wahhabite
la Turquie , le Qatar et l’Arabie Saoudite

La France n’a pas les moyens de faire la guerre à tous les pays de l’OCI à moins de recourir à l’arme nucléaire. Elle a surtout intérêt à apprendre à travailler avec des pays comme l’Égypte, l’Algérie même si c’est un peu compliqué, le Maroc et l’Indonésie qui peuvent constituer des atouts non-négligeables dans la lutte contre le terrorisme et pour contre-carrer le péril islamo-wahhabite
De même qu’elle doit apprendre à travailler avec Israël et l’Inde pour leur expertise dans la lutte contre la guérilla urbaine

Que les va-t-en-guerre arrêtent de prendre les vessies pour des lanternes. Il n’y aura ni ré-émigration ni reconquête. Les musulmans ne sont pas près de renoncer au veau d’or.


 

_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 246
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 588
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Dim 11 Juin - 13:33 (2017)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

Salem Benammar
· 1 h ·



S'ils étaient si ancrés dans leur foi pourquoi auraient-ils peur d'être troublés dans leurs convictions au point d'imposer par exemple aux non-jeûneurs d'observer dans l'espace public le même rituel qu'eux ?

Croire c'est d'abord respecter le libre-arbitre d'autrui.

Si je crois pas ce dont à quoi tu crois, en quoi est-ce une hérésie à tes yeux, ne suis-je pas aussi en droit de te stigmatiser parce que tu es différent de moi ?

De ton intolérance et de ta spécificité religieuse tu fais une norme générale et tu déclares la guerre à de mon droit à la différence après tu as l"outrecuidance de nous faire avaler ta grosse couleuvre de nulle contrainte dans la religion.

Comme tu peux le constater les auteurs du Coran emploient le singulier, ce qui laisse clairement entendre qu'il s'agit de l'islam et l'islam seul à l'exclusion de toutes les autres.

Il s'agit d'une manœuvre pernicieuse pour faire croire que les soumis ont accouru d'eux-mêmes vers l'islam pour lui donner une image d'une religion non-contrainte.

Si vraiment l'islam n'était pas un culte hégémonique et liberticide pourquoi votre Dieu n'aurait pas déversé un torrent de boue sur


 

_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 246
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 588
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Mar 13 Juin - 15:19 (2017)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

Si l’islam n’était pas un système totalitaire liberticide les non-jeûneurs ne seraient pas réprimés dans les pays musulmans
12/06/2017 Salem Ben Ammar    Un commentaire

Si les musulmans étaient si ancrés dans leur foi pourquoi auraient-ils peur d’être troublés dans leurs convictions au point d’imposer par exemple aux non-jeûneurs d’observer dans l’espace public le même rituel qu’eux ?

Croire c’est d’abord respecter le libre-arbitre d’autrui. Si je crois pas ce dont à quoi tu crois, en quoi est-ce une hérésie à tes yeux, ne suis-je pas aussi en droit de te stigmatiser parce que tu es différent de moi ? De ton intolérance et de ta spécificité religieuse tu fais une norme générale et tu déclares la guerre à de mon droit à la différence après tu as l’outrecuidance de nous faire avaler ta grosse couleuvre de nulle contrainte dans la religion. Comme tu peux le constater les auteurs du Coran emploient le singulier, ce qui laisse clairement entendre qu’il s’agit de l’islam et l’islam seul.

Il s’agit d’une manœuvre pernicieuse pour faire croire que les soumis ont accouru d’eux-mêmes vers l’islam pour lui donner une image d’une religion non-contrainte. Si vraiment l’islam n’était pas un culte hégémonique et liberticide pourquoi votre Dieu n’aurait pas déversé un torrent de boue dans son manifeste de la haine des non-musulmans sur ceux qui doutent de son immanence et de la véracité de sa parole auxquels il promet l’enfer. Nulle contrainte dans la religion disent-ils en chœur qui peut donner une once de crédit à leur assertion alors qu’ils maudissent eux-mêmes dans leurs prières les « égarés » et ceux fruit de sa colère d’Allah auxquels les heureux bénéficiaires de ses bienfaits sont traumatisés à l’idée de leur ressembler comme s’ils étaient des pestiférés.
Un musulman qui accepte l’autre tel qu’il est et non pas tel que l’islam l’exige est tout simplement un transgresseur.


 

_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 246
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 588
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Mer 14 Juin - 09:41 (2017)    Sujet du message: Salem Benammar Répondre en citant

Si Daech n’est pas l’islam c’est que Mahomet lui-même n’était pas musulman
  Salem Ben Ammar    


Ce qu’on appelle musulmans modérés sont en réalité les mauvais élèves de l’islam et les musulmans radicaux que l’on veut faire passer pour des transgresseurs et des « dévoyeurs » de l’islam , alors qu’ils sont des musulmans tout court, sont les bons élèves de la classe auxquels le Grand Proviseur Mahomet promet les plus belles des gratifications libidinales et buccales.

Le Coran promet le paradis à ceux qui font de leur vie un don pour Allah qui ne se posent ni des questions ni doivent exprimer le moindre doute sur la sincérité de la promesse (S. 4, V. 74) : “ Qu’ils combattent donc dans le chemin de Dieu, ceux qui vendent la vie présente contre l’ultime. Et quiconque combat dans le chemin de Dieu, tué ou vainqueur, nous lui donnerons bientôt un énorme salaire ”.

C’est grâce à ces bons élèves  de la classe de la tradition musulmane du sacrifice de sa vie pour la gloire de l’islam perdure depuis 1435 ans. Le bon musulman est celui qui ne recule devant rien téméraire et jusqu’au-boutiste, cruel et dévoré par ses fantasmes du plaisir charnel et des ruisseaux de vin ( S. 47, V. 38) dont il s’enivrera pour l’éternité, exalté et fanatique, insensible et incompatissant, mu par sa seule haine de soi et de l’autre dont il doit purifier la terre de sa présence. Une machine de guerre à lui tout seul, justicier, inquisiteur et bourreau. Adepte de la justice expéditive et de l’exécution sommaire, il se veut au-dessus des lois humaines,engoncé dans son armure en acier il marche sur la ville tel un Panzer écrasant tout sur un passage sans mesurer l’étendue des dégâts et des horreurs infligés à ceux que le Coran désigne comme les ennemis de l’islam (S. 5, V. 51; S. 9, V. 29)

Couvert par son impunité théologique et dogmatique et totalement disculpés de ses crimes car c’est Allah lui-même qui a tué les mécréants par sa main (S.8, V. 17, il n’a aucune conscience de ses actes, perdant toute notion d’humanité, hypnotisé par le miroir aux alouettes que lui fait miroiter ses deux seigneurs et maîtres, auquel il doit obéir aveuglement au doigt et à l’œil telle une âme damnée, il n’y a pas pour lui de crime de guerre ou de crime contre l’humanité qui tienne.

Déresponsabilisé, déculpabilisé, sans volonté propre, un cannibale-vampire jamais repu et insatiable, Allah et Mahomet l’assurent de leur protection et l’encouragent dans la voie du combat à mort contre leurs opposants.le cheikh ismaélien de Syrie, Sinan (1167-1193), disait à ses fédayins ( celui qui se sacrifie pour quelque chose ou quelqu’un) :
« Les véritables musulmans sont ceux qui tuent d’autres hommes et se font ensuite tuer eux-mêmes. » .
Le bon élève musulman ne contrevient aucunement aux lois de l’islam, il en est la matière vivante, c’est celui qui les transpose les mieux dans la réalité. Son combat contre les « mécréants » est sans relâche et permanent. Il doit les harceler quel qu’en soit le prix. Il n’agit pas de sa propre initiative tous ses faits, forfaits et méfaits sont frappés du sceau du sacré et encadrés par un corpus de règles définies par le Coran et la tradition mahométane (S. 4, V. 66-69 entre autres ).
Il est dans la voie d’Allah, fi sabil allah, et n’a pas par conséquent à s’embarrasser de scrupules superflus.

Le triomphe de la parole d’Allah et sa propagation aux quatre coins de la terre n’a de prix que dans l’anéantissement de la vie des incrédules, les infidèles, les juifs, les associateurs, les blasphémateurs, les hypocrites, les chrétiens, et tous ceux qui osent défier volonté. « Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants…


Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes. » (S. 2. V.191-193)
« Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au châtiment. Allah est certes Puissant et Sage! » (S. 2.V.191)

« Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur »(S. 4. V.89)

Al Bukhari (810-870)
“ Lorsque vous rencontrez l’ennemi, soyez endurants et sachez que le paradis est à l’ombre des sabres ”…

En toute évidence les mauvais élèves sont très en deçà des normes définies par l’islam pour prétendre à cette rétribution divine qui nourrissent les fantasmes des musulmans.En effet, ils ne connaissent strictement rien aux principes théologiques et idéologiques de leur soi-disant religion et qui suivent benoîtement le mouvement sans savoir de quoi il se retourne qui font leur cuisine musulmane avec des ingrédients édulcorés dont certains sont empreints de paganisme, de judaïsme et de christianisme, qu’on peut qualifier d’idiots utiles et il y a ceux qui oeuvrent pour la gloire de l’islam qui ont appris parfaitement la leçon et qui mettent en application fidèlement les principes fondamentaux de l’islam.

Les musulmans dits modérés sont des cancres, des pitres, des charlots, ternes, dissipés et des suivistes qui se donnent l’illusion de tout savoir mais qui ne savent rien, des arrivistes et des incultes, il y a les autres qui sont les premiers de la classe, qui excellent dans la compréhension des textes fondateurs de l’islam.

La palme revient incontestablement à Daech qui fait l’honneur de l’islam et le malheur de l’humanité.
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:13 (2017)    Sujet du message: Salem Benammar

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Religions Index du Forum -> Islam -> Sunnisme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 36, 7, 8, 9, 10, 11  >
Page 7 sur 11

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky