Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
France
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Religions Index du Forum -> Parlons de tout -> Politique/Actualité/Monde/Evénement
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 263
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 605
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Mar 4 Oct - 12:50 (2016)    Sujet du message: France Répondre en citant

L'émission censurée en France sur l'islam

https://rutube.ru/video/6c447e7a94d352bc765a4c9ca06bb276/
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 4 Oct - 12:50 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 263
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 605
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Ven 3 Fév - 17:45 (2017)    Sujet du message: France Répondre en citant

Attaque du Louvre : une perquisition est en cours à Paris
Le pronostic vital de l'assaillant est engagé. Vendredi après-midi, une perquisition avait lieu en plein cœur de Paris après l'attaque d'un militaire près du Louvre. Par Aziz Zemouri
Modifié le 03/02/2017 à 16:47 - Publié le 03/02/2017 à 10:24 | Le Point.fr


Après l'agression du militaire, Le Louvre a été évacué.    © AFP / MIGUEL MEDINA
Abonnez-vous à partir de 1€

Un homme a tenté d'agresser avec une machette, et peut-être une autre arme, un militaire de l'opération Sentinelle, qui a riposté en ouvrant le feu, vendredi matin au Carrousel du Louvre à Paris. « L'agresseur a proféré des menaces, notamment Allah akbar ! » a fait savoir le préfet de police de Paris, Michel Cadot. C'est « visiblement » une « attaque à caractère terroriste », a estimé le Premier ministre, Bernard Cazeneuve. En déplacement en Bretagne, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, est immédiatement retourné à Paris. Dans l'après-midi, « les enquêteurs de la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne se sont rendus rue de Ponthieu », située dans le triangle d'or de la capitale, a précisé une source proche de l'enquête.
twitter-tweet a écrit:
twitter-tweet a écrit:
M.Cadot @prefpolice : 1 attaquant armé d'une machette s'est précipité vers les militaires et policiers en sécurisation au #Carrousel #Louvre
— Ministère Intérieur (@Place_Beauvau) 3 février 2017




L'incident est intervenu dans la galerie du Carrousel du Louvre, dans laquelle environ 250 personnes sont actuellement confinées et devaient être évacuées progressivement, a-t-on appris de source policière.
twitter-tweet a écrit:
twitter-tweet a écrit:
.@PHBrandet (porte-parole) : il faut aussi saluer la réactivité des personnels du @MuseeLouvre qui ont mis à l'abri les visiteurs #Louvre
— Ministère Intérieur (@Place_Beauvau) 3 février 2017




L'agresseur a été grièvement blessé par cinq balles, notamment au ventre. Il a été pris en charge par les pompiers. Son pronostic vital est engagé. Le militaire a été légèrement blessé au cuir chevelu. Après vérification des deux sacs que transportait l'individu, il a été constaté qu'il n'y avait « pas d'explosifs et pas de menace », a précisé le préfet Cadot. Une deuxième personne a été interpellée. Son implication sera déterminée par le procureur de la République. La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête en flagrance du chef de tentatives d'assassinats aggravées en relation avec une entreprise terroriste. Les investigations sont confiées à la section antiterroriste de la brigade criminelle de la police judiciaire de Paris (SAT) et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).
twitter-tweet a écrit:
twitter-tweet a écrit:
M.Cadot @prefpolice : après vérification du contenu des deux sacs à dos de l'attaquant, aucun explosif constaté #Louvre #Carrousel
— Ministère Intérieur (@Place_Beauvau) 3 février 2017




twitter-tweet a écrit:
twitter-tweet a écrit:
M.Cadot @prefpolice : le militaire a tiré 5 balles blessant sérieusement l'attaquant au ventre #Louvre #Carrousel
— Ministère Intérieur (@Place_Beauvau) 3 février 2017




Auparavant, les alentours du musée du Louvre avaient été bloqués par de nombreux policiers vêtus de gilet pare-balles. « Événement grave de sécurité publique en cours à Paris quartier du Louvre, priorité à l'intervention des forces de sécurité et de secours », avait tweeté le ministère de l'Intérieur, qui mettait par ailleurs en garde contre la diffusion de fausses informations. Le musée du Louvre, fermé, rouvrira samedi, a annoncé la ministre de la Culture Audrey Azoulay.
twitter-tweet a écrit:
twitter-tweet a écrit:
Evénement grave de #sécurité publique en cours à #Paris quartier du #Louvre, priorité à l'intervention des forces de sécurité et de secours pic.twitter.com/PxTLacJk7a
— Ministère Intérieur (@Place_Beauvau) 3 février 2017




twitter-tweet a écrit:
twitter-tweet a écrit:
#Louvre #Paris Ne diffusez pas de fausses informations et suivez les consignes de #sécurité des comptes officiels pic.twitter.com/5Dz117Y4xL
— Ministère Intérieur (@Place_Beauvau) 3 février 2017




Dans l'après-midi, de nombreux responsables politiques français ont sévèrement condamné cette attaque et ont salué la réactivité des autorités. François Hollande a « salué le courage et la détermination » des militaires « face à l'agression sauvage » commise vendredi aux abords du musée du Louvre. « Je tiens à saluer le sang-froid et la réaction des forces de sécurité qui ont mis l'agresseur hors d'état de nuire », a également déclaré le dirigeant des Républicains, François Fillon, dans un communiqué.
twitter-tweet a écrit:
twitter-tweet a écrit:
Je salue le courage et la détermination dont ont fait preuve les militaires, ce matin, au Carrousel du Louvre
— François Hollande (@fhollande) 3 février 2017




Le président américain a, lui, estimé que cette attaque incarnait la preuve que la France restait un pays sous pression et a, dans le même temps, appelé les États-Unis à se préparer à de telles éventualités. « Un autre terroriste islamique radical vient juste d'attaquer le musée du Louvre à Paris. Les touristes ont été placés en confinement », a tweeté Trump. « La France est de nouveau à cran. Réagis US », pour États-Unis.
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 263
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 605
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 17:31 (2017)    Sujet du message: France Répondre en citant


_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 263
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 605
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Ven 24 Mar - 15:13 (2017)    Sujet du message: France Répondre en citant



La lettre de campagne
de Laurent Joffrin
Comme par hasard...
Entre House of Cards et X-Files. Eric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes, «chargé de la mobilisation dans la campagne de François Fillon», a trouvé un bon moyen de mobiliser les électeurs : dénoncer le ténébreux complot qui vise son candidat. «Vous voyez bien que, comme par hasard, il y avait un problème avec M. Le Roux […] et on nous sort une nouvelle affaire, a-t-il dit sur RTL. […] On assiste chaque jour à l’organisation d’une manipulation globale.» Peu après, François Fillon lui-même a repris la formule : «Comme par hasard, le Parti socialiste, M. Macron, M. Hollande, se jettent sur ces pseudo-révélations.»
La locution «comme par hasard» est l’une des plus commodes dans l’arsenal rhétorique des campagnes. Elle permet d’accuser n’importe qui de n’importe quelle manœuvre subreptice, sans que l’interlocuteur puisse répondre. Comment prouver, en effet, que c’est bien le hasard qui explique telle ou telle coïncidence ? Celui qui s’y risque passe aussitôt pour un naïf qui ignore les véritables ressorts de la vie politique. Comme on disait dans le vénérable X-Files, «la vérité est ailleurs».
Tous les camps, tous les candidats peuvent y recourir. C’est le propre des propositions «infalsifiables», comme disait Karl Popper, elles sont parfaitement réversibles. Ainsi le gouvernement pourrait répondre à Ciotti : le projecteur des affaires était braqué sur Fillon, «comme par hasard» les médias (manipulés, bien sûr) sortent l’affaire Le Roux, qui relativise les ennuis du candidat LR. Manipulation !
Même chose au FN. Marine Le Pen semble bien placée pour franchir le premier tour ? «Comme par hasard», la justice s’intéresse à l’activité – ou à la non-activité – de son assistante parlementaire. Le Parlement européen est d’ailleurs complice de cette obscure opération, puisqu’il réclame, «comme par hasard», le remboursement des sommes touchées pour payer ladite assistante. Manipulation !
Benoît Hamon a fait un bon discours dimanche. «Comme par hasard», trois instituts de sondages le donnent en baisse. Vous croyez que c’est seulement le reflet de l’opinion ? Vous êtes naïfs. Tout le monde sait, comme le disent par exemple les partisans de Jean-Luc Mélenchon, que les sondages sont financés «par les multinationales». La preuve : les mêmes instituts placent Mélenchon à environ 12% depuis des semaines, accréditant l’idée d’une campagne qui ne décolle pas. On veut soumettre les Insoumis. Manipulation !
Emmanuel Macron s’installe à la place du favori ? Eminemment louche. Outre qu’elle se lit dans les sondages (manipulés, voir supra), cette place est aussi le résultat de l’action oblique des «forces de l’argent». C’est Hamon qui le dit très benoîtement. Il ne cesse de suggérer que Macron est financé par des personnages aussi douteux que puissants. La preuve ? Il refuse de donner la liste de ses donateurs. Manipulation !
Enfin, «comme par hasard», cette lettre s’inquiète de la psychose du complot qui tend à l’installer au cœur de la campagne et qui marque une régression démocratique, favorable avant tout aux extrêmes. C’est bien pour camoufler l’influence occulte des maîtres cachés de l’élection (suivez mon regard…), de manière à tromper un peu plus l’électeur. Autrement dit, ce que vous venez de lire montre que l’auteur, lui aussi, est de mèche dans ce vaste complot. Manipulation !
Et aussi…
• Le Drian a franchi le rubicon. Le populaire ministre de la Défense a rejoint Emmanuel Macron. Etonnant ? Pas sûr. Celui qui fut longtemps maire de Lorient accueillait dans les années 80 une petite bande delorienne qui s’était baptisée «les transcourants». Un opuscule avait livré sa philosophie très réformiste, signé Jean-François Trans. Le transparent pseudonyme réunissait cinq mousquetaires de la «gauche moderne», quatre Jean et un François : Jean-Pierre Jouyet, Jean-Pierre Mignard, Jean-Michel Gaillard (mort depuis), Jean-Yves Le Drian et François Hollande. Jouyet a rejoint le gouvernement Sarkozy en 2007 avant de revenir vers Hollande. Jean-Pierre Mignard et Jean-Yves Le Drian sont chez Macron. Transcourants ou transfuges ? Reste tout de même François Hollande…
•Les candidats ont publié l’état de leur patrimoine. Comme d’hab, c’est celui de Fillon qui pose le plus de questions. Prêts familiaux, transactions incertaines, contrats discrets… Décidément, le candidat LR tend à s’emmêler dans les comptes, lui qui joue depuis toujours les pères la rigueur. Mélenchon n’est pas pauvre, loin de là. Il est vrai qu’il a été ministre, sénateur et qu’il est député européen. Rien de louche là-dedans, seulement un niveau de vie confortable, logique pour un élu en fin de carrière. Marine Le Pen est également prospère. La candidate «du peuple» possède des parts dans un château et quelques bien immobiliers supplémentaires. Macron déclare l’un des plus petits patrimoines, ce qui est paradoxal pour un ancien banquier d’affaires. Mais il est encore en début de carrière… Dupont-Aignan, candidat de Debout la France, est assis sur un magot rondelet. Hamon possède un patrimoine immobilier désirable, quoique très cohérent avec son parcours. Arthaud et Poutou sont trotskystes jusque dans leur maigre fortune. Une remarque, tout de même, qui devrait calmer les ardeurs poujadistes qui flottent dans l’air du temps : eu égard aux compétences requises pour arriver à ce niveau de la vie politique, ces patrimoines restent tout à fait raisonnables. Les mêmes qualités déployées dans le privé auraient rapporté beaucoup plus. Comme quoi, contrairement à une idée reçue, l’argent n’est pas tout pour les ambitieux.


_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 263
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 605
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Mer 29 Mar - 13:53 (2017)    Sujet du message: France Répondre en citant



La lettre de campagne
de Laurent Joffrin
Valls sans hésitation
Rubicon franchi. Après avoir signé un papier qui l’engageait à soutenir le vainqueur de la primaire, l’ancien Premier ministre a officialisé son soutien à Emmanuel Macron. Il y a décidément une victime dans cette campagne : le respect de la parole donnée. Fillon avait annoncé à son de trompe qu’il renoncerait s’il était mis en examen. Il est toujours là. Valls avait promis qu’il se soumettrait à la discipline élémentaire de la primaire (sans laquelle elle n’a aucun sens). Il fait exactement le contraire. Un double cas d’école. Ou un Manuel du reniement.
On dira qu’il n’est pas le seul. Certes, Le Drian, Poignant, Pompili et quelques autres l’ont précédé. Mais ils n’avaient signé aucun papier. On pense au précédent de 1974, quand Chirac et quarante-deux autres avaient lâché en rase campagne Chaban le gaulliste pour Giscard le centriste. Revirement spectaculaire, payé d’une nomination à Matignon pour le Iago pompidolien, qui avait ensuite poignardé Giscard et pris le contrôle du parti gaulliste. Double trahison stratégique. Mais la comparaison s’arrête là. Valls sort de Matignon et il n’y rentrera pas. Macron a même annoncé qu’il ne prendrait aucun ancien ministre (ce qui a fait tousser Bayrou, ancien ministre de Chirac…). Quant à prendre le contrôle du parti, il faudrait encore que le PS n’éclate pas sous les poussées centrifuges des uns et des autres. Le choix de Macron risque fort de déboucher sur une microrécompense.
On s’interroge sur la visée stratégique de Manuel Valls. Les mauvaises langues remarqueront que depuis un an, l’habileté du Premier ministre de Hollande a été largement mise à mal. Il a d’abord cherché à droite des électeurs qui étaient sur sa gauche, minant les soutiens naturels de François Hollande. Il s’est fait piquer par Macron la place du démocrate modernisateur. Il a donné en novembre le coup de grâce à Hollande en tablant sur une victoire dans la primaire, pour se faire battre sèchement quelques semaines plus tard. On fait mieux en matière de vista politique… Il espère cette fois jouer un rôle dans une future majorité macronienne. Pourquoi pas ? C’est un fait, à sa décharge, que ses idées, restées les mêmes depuis des lustres, le rapprochent plus de Macron que de Hamon. Quant au candidat socialiste, qui dénonce le Judas, il peut aussi s’interroger sur une ligne politique qui ouvre un tel espace au centre, alors que la fortune passée du PS tenait aussi à sa capacité à occuper un vaste espace entre gauche radicale et droite. A force de dénoncer les trahisons du hollandisme, allant jusqu’à voter une motion de censure contre son propre gouvernement, il a de toute évidence encouragé les vocations… Jusqu’ici, le socialisme héritier de Mitterrand avait su marier les contraires. Fin d’une époque ?
Et aussi
• Mélenchon sur un nuage… C’est un fait que sa campagne se porte bien, galvanisée par sa grande marche de la Bastille à la République et par un débat réussi. Les sondages lui sont favorables, ce qui autorise les siens à proclamer qu’ils ont «le vent en poupe». Paradoxe mineur mais amusant : les mêmes passent une grande partie de leur temps à fustiger les sondages qui «manipulent» le vote. Ils promettent même de les interdire. Pourtant ces mêmes sondages sont maintenant les indicateurs revendiqués de la réussite «insoumise». Erreur en dessous de 12%, vérité au-delà…
• Wauquiez dénonce une campagne «escamotée» par les affaires. Il n’a pas tort : rarement on n’a aussi peu débattu sur les programmes, les projets, les capacités des uns ou des autres à remplir la fonction. Mais doit-on accuser ceux qui instruisent les affaires, ou ceux qui en sont les protagonistes ?
• Illustration de la même interrogation : des documents trouvés au siège du FN laissent à penser que le parti frontiste a largement recouru au Parlement européen pour se financer. Qui est coupable ? Ceux qui ont saisi ces documents ou ceux qui les ont écrits ?


_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 263
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 605
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Ven 31 Mar - 13:37 (2017)    Sujet du message: France Répondre en citant

Un homme condamné à trois mois de prison avec sursis pour un rapport sexuel avec une poule
14h22, le 30 mars 2017, modifié à 15h39, le 30 mars 2017


Un homme condamné à trois mois de prison avec sursis pour un rapport sexuel avec une poule
Des "constatations sur le gallinacé" ont été évoquées par la présidente du tribunal et la procureure de la


Une interdiction de détenir un animal a également été prononcée l'encontre de cet homme, qui a été pris sur le fait par son ex-conjointe.

Le 28 août dernier, une femme a surpris son conjoint en plein acte sexuel avec une poule, rapporte Normandie Actu.

Des constatations sur le gallinacé. La femme a été prise de vomissements, et a déposé plainte contre son conjoint. Séparés depuis, et après que les sept poules et la chèvre du couple aient été confiées à une association de protection animale, l'affaire a été jugée par le tribunal correctionnel de Rouen mercredi. L'homme, âgé de 59 ans, n'était pas présent lors de l'audience, où des "constatations sur le gallinacé" ont été évoquées par la présidente du tribunal et la procureure de la République.

Prison avec sursis. L'homme a finalement été condamné à une peine de trois mois de prison avec sursis, et il lui sera désormais interdit de détenir un animal.
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 263
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 605
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Mer 19 Avr - 13:06 (2017)    Sujet du message: France Répondre en citant



La lettre de campagne
de Laurent Joffrin
Mélenchon si, Mélenchon no
Le meeting holographique de Jean-Luc Mélenchon est un succès. Quelque 30 000 personnes ont assisté à la prestation du leader de la gauche radicale, les uns devant l’homme en chair et en os, les autres devant une image numérique. Cette performance est plus impressionnante encore qu’on ne croit. Mélenchon a en effet réussi un tour de force technologique passé inaperçu : alors que son image est la même partout, l’hologramme de son projet change selon les moments et les lieux.
C’est particulièrement spectaculaire sur un sujet essentiel, celui de l’Europe. «Ne croyez pas ce qu’ils vous disent : "Il veut sortir de l’Europe, de l’euro" […], allons, un peu de sérieux», a-t-il lancé. Donc Mélenchon ne veut pas sortir de l’Europe, alors même que cette sortie éventuelle est une pierre angulaire de son programme de rupture. «Nous désobéirons aux traités afin d’améliorer immédiatement les conditions de vie de la population, indiquait jusque-là le projet de la France insoumise. […] Nous désobéirons en particulier aux traités budgétaires et nous nous mettrons en situation de ne pas subir de chantage du monde de la finance.» Cette désobéissance immédiate aux traités revenait donc à sortir d’emblée du cadre européen puis à entamer un bras de fer avec les autres pays du continent pour s’affranchir des contraintes qui pourraient peser sur l’application du programme mélenchonien. En cas d’échec (probable dans cette hypothèse), la France rétablirait une monnaie nationale (sortie de l’euro) et un contrôle des changes assorti de droits de douane aux frontières nationales (sortie de l’Union). «Nous anticiperons une solution de rupture unilatérale, autour notamment du retour à la monnaie nationale et d’un protectionnisme aux frontières», expliquaient les responsables du Front de gauche. Le «plan B» (rupture) agité avec énergie pour obtenir le plan A (réforme radicale). Et si le plan A était refusé, application du plan B. Tel était le projet initial.
On a entendu mardi soir une tout autre chanson : Jean-Luc Mélenchon a évoqué à ce sujet des «enjeux immenses» : «Savoir si nous allons nous opposer les uns aux autres en Europe ou si nous allons faire baisser les tensions qui existent entre les peuples.» S’il s’agit de «faire baisser les tensions», difficile de lancer un ultimatum à nos partenaires, en particulier à l’Allemagne, dont le peuple est très majoritairement pro-européen… Rappelons que l’argument de la paix et de la coopération nécessaire, parfaitement juste, est à la base de tous les plaidoyers pro-européens. Il implique évidemment que la France reste dans l’Union, sauf à jeter bas le mécanisme politique qui a assuré paix et coopération sur le continent depuis soixante ans.
Quelle est la bonne version ? Difficile à dire, mais il change manifestement selon que le candidat de la rupture est à 10% ou à 18%. Désormais en position de passer le premier tour, l’homme de la France insoumise met une bonne pinte d’eau claire dans un vin jusque-là très rouge. La défunte SFIO avait théorisé ce grand écart entre discours et pratique. Il y avait, dans cette époque reculée, un «programme maximal» (passage au socialisme) et un «programme de gouvernement» adapté aux réalités immédiates (réformes prudentes et progressives). Les plus anciens se rappelleront le nom que l’on donnait naguère à cette doctrine : le molletisme, du nom de Guy Mollet, secrétaire général de la SFIO, marxiste orthodoxe dans les congrès, opportuniste au gouvernement.
Et aussi
• Marine Le Pen compare la situation actuelle du pays à celle qui prévalait du temps de Richelieu, quand le cardinal de fer guerroyait contre les protestants accusés de vouloir instaurer un Etat dans l’Etat. A cette époque, la religion réformée disposait en France de places fortes dites «de sûreté», militairement défendues et au sein desquelles ils agissaient à leur guise. Richelieu avait mis le siège devant La Rochelle, place protestante qu’il voulait réduire (voir les Trois Mousquetaires). Dans l’esprit malade du Front national, va-t-on envoyer l’armée française mettre le siège devant la Seine-Saint-Denis, «territoire perdu de la République» qu’il désigne comme une place forte musulmane ? Avec cette ironie supplémentaire de l’Histoire : en dehors des catholiques intégristes, tout le monde s’accorde à dire aujourd’hui que l’expulsion des protestants, décidée plus tard par Louis XIV et que Marine Le Pen veut rééditer en expulsant les musulmans, fut une tragique erreur pour la France.
• La croissance mondiale va mieux. Pour peu que cette embellie touche aussi la France (ce qui est probable, sauf erreur majeure commise par la nouvelle majorité), le prochain président, sans faire grand-chose, verra-t-il le chômage décroître mois après moi ? Ce que Hollande a attendu en vain pendant cinq ans…
• Le dernier sondage Cevipof pour Le Monde, réalisé auprès de quelque 11000 personnes, confirme tous les autres : érosion des favoris Le Pen et Macron, montée de Fillon et Mélenchon, proportion importante d’hésitants. Nous devrons voter tout seuls, sans que les sondeurs donnent de pronostic clair. Angoisse…
• Un bon point pour notre démocratie : alors qu’ils ont été avertis la semaine dernière des menaces pesant sur leurs personnes, les candidats ont maintenu intégralement leur programme d’apparitions publiques. Détail significatif : sommé par les services de sécurité de passer un gilet pare-balles avant de monter à la tribune, François Fillon a refusé tout net. Les occasions de dire du bien de Fillon sont trop rares pour ne pas le souligner.


_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 263
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 605
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Lun 24 Avr - 13:07 (2017)    Sujet du message: France Répondre en citant



La lettre de campagne

Vendre la peau de l'ours...
Il faut saluer la performance mais aussi confesser un doute. L’itinéraire d’Emmanuel Macron est totalement inédit dans l’histoire politique française. Novice en politique, jamais élu, doté d’un programme social-libéral qui n’a jamais pris dans une élection française, fondateur d’un mouvement qui compte à peine douze mois d’existence, il se hisse en tête d’une présidentielle. Ce n’est pas une surprise, c’est un tour de force. Pour les amateurs d’histoire, il faut remonter à l’élection de Louis-Napoléon en 1848 pour trouver un vague précédent. Et encore le patronyme du neveu à longues moustaches expliquait-il beaucoup de choses. Le nom de Bonaparte, qui avait conquis l’Europe, évoquait plus de souvenirs que celui de Macron, qui a libéralisé des lignes d’autobus. Macron partait de plus bas. La chance l’a servi, certes. Mais qui l’eut cru il y a un an ?
Pourtant le doute s’instille dans l’esprit du commentateur. Il tient à l’étrange spectacle d’hier soir. Un discours trop long et trop pâle, une posture de vainqueur avant la vraie victoire, des partisans dont on attendait qu’ils scandent «République ! République !» et qui se contentent d’un «Brigitte ! Brigitte !». Dangereux de vendre la peau de l’ours dans une élection aussi décisive. Ou plutôt la peau de la panthère, installée sur un socle de sept millions de voix, prête à bondir en jouant le remake de 2005, quand les partisans de l’Europe au référendum, partis à 60% d’intentions de vote se sont ramassés à 45%. Pour ou contre la mondialisation ? Si telle est la question, le résultat n’est pas si assuré dans une France à vif. Le destin du jeune premier du premier tour n’est pas encore écrit. Obama junior ou Lecanuet enfant ? Sa chance, c’est le vote raisonnable des électeurs rationnels. Fragile…
Et aussi
La droite est dans les cordes mais beaucoup de ses électeurs estiment qu’on leur a volé l’élection. Ils peuvent se venger en jouant le pire. Il faut toujours se souvenir que Fillon est sorti de la primaire avec 30% des intentions de vote. La défaite était impensable. C’est son obstination à se maintenir malgré la mise en examen qui a conduit au désastre pour LR. Non le recul de ses idées très droitières et si peu macroniennes.
La gauche creuse ses divisions. Hamon maintient la ligne frondeuse qui lui a valu un petit 6%. Valls annonce une scission du PS et se voit en supplétif d’En Marche. Mélenchon exhale son amertume alors qu’il a réalisé un score remarquable. Les uns veulent rejoindre Macron, les autres le démolir. La soupe ou la ciguë. Dans les deux cas, c’est l’effacement assuré pour cinq ans.
Victoire des sondeurs, dont on se méfiait tant. Depuis un mois, les enquêtes avaient annoncé les quatre premiers, et depuis une dizaine de jours l’ordre exact d’arrivée. C’était déjà le cas en 2007 et en 2012. Ce qui ne dispense pas de rester prudent. En 2002, les pronostics ont été déjoués. Comme la météo, c’est un instrument fiable qui se trompe de temps en temps.


_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 263
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 605
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Mer 5 Juil - 16:24 (2017)    Sujet du message: France Répondre en citant

Immigration, islam : les deux sujets oubliés

La Haute-Macronie lit-elle les sondages qui l’ennuient ? Sur l’immigration et l’islam, les chiffres alarmants se suivent et se ressemblent. Cette fois, c’est une enquête parue dans Le Monde de mardi qui fait apparaître que 65% des Français estiment qu’"il y a trop d’étrangers en France". 60% des sondés déclarent que, "aujourd’hui, on ne se sent plus chez soi comme avant". 61% des personnes interrogées jugent que "d’une manière générale, les immigrés ne font pas d’efforts pour s’intégrer en France". Concernant l’islam, 74% des Français partagent le sentiment que cette civilisation "cherche à imposer son mode de fonctionnement aux autres". 85% jugent l’intégrisme islamiste comme "un problème de plus en plus préoccupant". Enfin ils sont 46% à penser que, "même s’il ne s’agit pas là de son message principal, l’islam porte malgré tout en lui des germes de violence et d’intolérance". Mais il faut croire que ces truismes, qui valent généralement à ceux qui les rappellent d’être remisés dans la "fachosphère" par la maréchaussée médiatique, ont des allures de "fake-news" pour le président de la République et son Premier ministre. Alors que les tensions identitaires raidissent la France, Emmanuel Macron a préféré broder, lundi devant le Congrès réuni à Versailles, sur son "projet humaniste pour le monde", tandis qu’Edouard Philippe, mardi devant les députés, a stigmatisé "les autruches" qui nient le réchauffement climatique. En Haute-Macronie, les autruches sont reines.

Je reconnais à Macron d’avoir clairement parlé de "terrorisme islamiste" et d’avoir critiqué "le déni des réalités, ce refus de voir le réel en face". Mais ses imprécisions sur la pression migratoire en cours et son ode à "l’inclusion de tous", cette braderie de l’assimilation et de l’intégration, sont autant de non-réponses à l’immigration et à l’islam. Il faut dire que des décennies durant, la première a été présentée officiellement comme "une chance pour la France" et le second comme "une religion de paix et de tolérance". C’est d’ailleurs ce registre poussif que semble poursuivre Philippe. Sur le "défi migratoire", son obscurité est celle du chef de l’Etat. Sur l’islam, le mot n’est pas même prononcé, ce qui en dit beaucoup sur la capacité du premier ministre à garder la tête dans le sable. S’il a bien décrit le "fossé" entre la France des métropoles mondialisées et la France périphérique, il n’a rien dit de la contre-société qui s’islamise et s’éloigne de la communauté nationale. Philippe s’est gardé de faire comprendre que son plaidoyer pour la laïcité s’adressait à cette civilisation nouvelle. Cette laïcité, il a dit vouloir la faire "respecter sans outrances" mais de manière "déterminée". Cette notion d’outrance est d’abord l’argument de l’islam politique, qui n’accepte aucune contrainte de la République. Il se confirme que la Haute-Macronie ne sera pas un obstacle à l’immigration ni à l’islam politique.

Je participerai, jeudi, à Débat d’Expert, sur Sud-Radio (18h-19h)

Figaro Blog - Ivan Rioufol

Le Monde

RT
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 263
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 605
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Mer 4 Oct - 14:40 (2017)    Sujet du message: France Répondre en citant

 

_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:49 (2018)    Sujet du message: France

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Religions Index du Forum -> Parlons de tout -> Politique/Actualité/Monde/Evénement Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky