Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Etats-Unis/Amérique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Religions Index du Forum -> Parlons de tout -> Politique/Actualité/Monde/Evénement
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 257
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 599
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Mar 14 Juin - 14:51 (2016)    Sujet du message: Etats-Unis/Amérique Répondre en citant

La tuerie d’Orlando déclenche une vague de… christianophobie


Une Stupefiant

États-Unis. Chase Strangio est un avocat de la très progressiste American Civil Liberties Union (ACLU, Union américaine pour les libertés civiles) et se consacre à la défense des LGBTistes qui ont maille à partir avec la justice. Il ne veut pas voir dans la tuerie d’Orlando un attentat commis par un islamiste, mais la considère comme une conséquence de « l’homophobie » de la « droite chrétienne » et il en profite pour dénoncer son « homophobie » et ne craint pas d’affirmer que le combat pour la défense du mariage aux États-Unis a créé un climat homophobe qui est directement responsable de la tuerie d’Orlando…



Espagne. Dans son journal de 21 h du 12 juin, la TVE, télévision publique espagnole, a illustré la séquence traitant de la tuerie d’Orlando par un dessin montrant un homme visant un homosexuel avec une carabine en forme de croix ! La réprobation a été si massive que la chaîne a publié un communiqué présentant ses excuses aux téléspectateurs, l’image étant « radicalement opposée à [notre] ligne éditoriale fondée sur le respect des sentiments religieux et des principes constitutionnels ». Cette image ne fut pas réalisée par les services techniques de la TVE mais prise sur les réseaux sociaux. TVE s’engage à prendre « tous les moyens nécessaires pour éviter que se renouvelle un incident aussi déplorable ».



France. Jean-Sébastien Herpin se présente sur son blogue comme un « militant écologiste, Europe Écologie – Les Verts Orléanais, co-secrétaire régional EELV Centre, membre de la commission nationale LGBT EELV ». À la suite du twitt de La Manif pour Tous exprimant sa « peine immense pour les victimes et les familles endeuillées » et sa « nausée face à la haine et la violence », il y a répondu par ce twitt particulièrement odieux :



Sources : Townhall, 12 juin, El País, 13 juin, Le Lab Europe 1, 23 juin
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 14 Juin - 14:51 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 257
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 599
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Mer 15 Juin - 11:37 (2016)    Sujet du message: Etats-Unis/Amérique Répondre en citant



Homophobie de l’islam vs homonationalisme islamophobe


Chaque matin, l’actualité vue au travers de la presse étrangère. Aujourd’hui : en jouant sur l’amalgame entre terroristes et musulmans, les attentats d’Orlando creusent la fracture entre la communauté LGBT d'un côté et musulmane de l'autre.


Manifestation anti-gay
Manifestation anti-gay

Lorsqu’un fou de Dieu se revendiquant de l’islam et de Daech commet un attentat contre un club gay, les conséquences d’un tel geste peuvent être terribles. Les esprits simplistes n’y voient que deux groupes, les musulmans et les homosexuels, et sont ainsi tentés de les opposer.

Dans une tribune pour le portail d'information KAPITALIS, repéré par le Courrier International, un éditorialiste tunisien juge que l'horrible crime d'Orlando projette de nouveau une lumière crue, dit-il, sur l’islam : car c'est bien un musulman qui a été l’auteur de cette attaque armée. Or qu’il soit faux musulman ou qu’il ne représente en rien la majorité écrasante des musulmans n’ôte, en rien, aux musulmans (du moins les autorités légales) la responsabilité morale de ce crime. Et pourquoi ? Parce que si la cause du crime d’Orlando est claire (la haine nourrie par le criminel envers les gays), une telle haine est bien présente chez nous, officiellement consacrée par les lois de tous les pays arabes et musulmans. Certes, tous ne tuent pas, mais tous criminalisent l’homosexualité, au nom de l’islam.

En ce sens, soyons honnêtes et osons le dire, écrit toujours l'éditorialiste : nos élites sont les complices objectives du criminel d’Orlando et de ses commanditaires. Elles le sont du fait qu’elles condamnent l’homosexualité et justifient la stigmatisation des gays en refusant leur droit à vivre leur sexualité parfaitement naturelle. Car s’il n’y avait pas de lois dans les pays musulmans jetant l’opprobre sur les gays, le criminel aurait peut-être hésité avant de passer à l’acte. Ce sont de telles lois qui justifient les comportements de plus en plus homophobes du commun des mortels, donnant conscience tranquille aux terroristes mentaux qui, dès-lors, sont encouragés à basculer dans l’acte physique.

Et l’éditorialiste tunisien d'ajouter encore : que le terrible drame d’Orlando soit l’occasion d’un réveil de conscience ! Qu’on ose abolir l’homophobie en Tunisie, sinon, nos politiques assumeront les futurs drames à venir. Car tant que l’homosexualité n’aura pas été dépénalisée en terre d’islam, il y aura toujours des fous pour “casser du pédé” au nom de l’islam. Qu’on se le dise : tout futur acte homophobe dans le monde sera imputé à nos politiciens homophobes qui seront d’avance complices des terroristes.

Cette analyse, portée par le portail d'information tunisien, nourrit ainsi l'idée que cet acte terroriste contre un club homosexuel serait une nouvelle attaque de plus contre notre style de vie libéral, ainsi que l'écrit le quotidien suisse NEUE OSNABRÜCKER ZEITUNG et même contre tout le monde occidental, renchérit son confrère régional de Karlsruhe BADISCHE NEUESTE NACHRICHTEN.

Reste que l'islam n'a pas, bien sûr, le monopole de l'homophobie. Dans le monde occidental, prétendument libéral, de grands pans de la population restent encore critiques face à l’égalité en droit des couples de même sexe, nuance aussitôt THE DAILY TELEGRAPH. Même si la télévision (inondée des valeurs libérales de ses producteurs) peut donner l’impression, en effet, que notre hémisphère entier a accepté la liberté sexuelle, rappelons tout d'abord que la légalisation de l’homosexualité, dans le monde occidental, remonte seulement aux années 1960 et il n’est question d’union des couples de même sexe que depuis une petite dizaine d'années. Or ce sujet suscite encore une grande aversion chez les conservateurs, lesquels ont raison sur un point, précise toujours le quotidien britannique : l’islam a un véritable problème avec l’homosexualité. Sauf qu'on pourrait en dire sans doute autant de beaucoup de ces mêmes conservateurs.
Le risque est grand, aujourd'hui, que la tuerie d'Orlando exacerbe le racisme anti-musulman et notamment la haine des gays contre les musulmans

Selon le magazine SLATE, à l'instar de toute la population, la haine d’une partie de la communauté LGBT contre les musulmans s’est amplifiée ces dernières années, à tel point qu’on a vu l’émergence d’un «homonationalisme». Forgé en 2007 par une universitaire américaine Jasbir Puar, l’ «homonationalisme» définit l’apparition chez les homosexuels d’un nationalisme justifié, selon eux, par la menace spécifique que constituerait l’Islam. Plus généralement, il décrit l’utilisation, par des associations LGBT, d’idéologies ouvertement racistes ou islamophobes, ou plus exactement, l’infiltration des mouvements LGBT du monde entier par des militants d’une droite nationaliste, voire d’extrême droite.

Un des tous premiers symboles du nationalisme gay en Europe a été l’ascension de Pim Fortuyn, nationaliste néerlandais, ouvertement homosexuel. Pim Fortuyn a été assassiné en 2002, mais ses idées lui ont survécu. Elles ont été reprises par Geert Wilders, fondateur aux Pays-Bas de l’islamophobe Parti pour la liberté, qui défend le mariage homosexuel, comme, d'ailleurs, le parti d'extrême droite autrichien FPÖ. Et puis en France, cette fois-ci, Marine Le Pen a elle aussi flairé un filon et une occasion rêvée de dédiaboliser son parti. Les années passant, le Front national est quasiment devenu « gay-friendly ». Aux yeux de ses partisans homos, la présidente du FN a non seulement refusé de participer à la Manif pour tous, mais elle s’est aussi entourée de cadres gays, comme Florian Philippot ou Sébastien Chenu. Une tactique qui va creuser l’ «homonationalisme» français. Dès 2012, une étude Ifop montre que 10% des personnes sondées se déclarant homosexuels se disent proches du FN. Et ce soutien n’a pas diminué, puisqu’aux régionales, plus de 32% des couples homosexuels mariés ont voté pour le Front national.

En jouant sur l’amalgame entre terroristes et musulmans, ces attentats creusent donc inévitablement cet «homonationalisme» et renforcent la fracture entre ces deux communautés, LGBT d'un côté et musulmane de l'autre. Une fracture précisément recherchée par Daech et même théorisée dans un article de dix pages intitulé «La zone grise», la zone grise étant cette zone entre deux où naviguent, selon Daech, nombre de musulmans en Occident, écartelés entre leur religion et les impératifs occidentaux, qui les somment de se renier.

Par Thomas CLUZEL
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 257
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 599
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Mer 15 Juin - 12:03 (2016)    Sujet du message: Etats-Unis/Amérique Répondre en citant

Tuerie d'Orlando : la femme d'Omar Mateen était au courant, pourrait être inculpée

Texte par FRANCE 24
Dernière modification : 15/06/2016
Il est apparu aux enquêteurs que la femme du tueur d'Orlando, Omar Seddique Mateen, était au courant des intentions de son mari. Elle risque d'être inculpée dans l'enquête sur cette tuerie qui a fait au moins 49 morts dans une boîte gay.
Du nouveau dans l'enquête sur la tuerie d'Orlando. La femme d'Omar Mateen, l'homme qui a tué au moins 49 personnes et fait 53 blessés, dimanche 13 juin au matin, dans une boîte gay d'Orlando, en Floride, était au courant de son projet. Un grand jury fédéral a été convoqué et pourrait inculper Noor Salman dès mercredi.
"Il apparaît qu'elle avait une certaine connaissance de ce qui se passait", a déclaré le sénateur Angus King, membre de la commission du renseignement du Sénat américain après avoir été informé des derniers éléments de l'enquête. "C'est tout à fait, je dirais, une personne représentant un intérêt actuellement. Elle semble coopérer et peut nous fournir des informations importantes", a ajouté le sénateur qui s'exprimait sur CNN.
Selon FoxNews.com, qui cite une source du FBI, les magistrats cherchent à l'inculper pour complicité des 49 assassinats et 53 tentatives d'assassinat, ainsi que pour non information des services de police et de justice au sujet de l'attaque qui allait avoir lieu et mensonge à agent fédéral.
>> À lire sur France 24 : Qui est Omar Seddique Mateen, l'auteur de la tuerie d'Orlando ?
Selon NBC News, Noor Salman a affirmé aux agents fédéraux qu'elle avait essayé de dissuader son mari d'attaquer le Pulse. Mais elle a aussi indiqué au FBI qu'elle l'avait une fois conduit en voiture à la discothèque The Pulse car il voulait la voir de plus près, précise la chaîne de télévision.
Le père d'Omar Mateen a fait état de l'homophobie de son fils, qui était lui-même père d'un petit garçon. Mais plusieurs médias évoquent l'homosexualité cachée du tueur, de nombreux témoignages rapportant qu'il avait fréquenté le Pulse à plusieurs reprises et qu'il utilisait des applications de rencontres gays.
Barack Obama a déclaré à la presse, à l'issue d'une réunion du Conseil de sécurité nationale à la Maison Blanche, que le tireur paraissait être "un jeune homme en colère, perturbé, instable qui s'est radicalisé."
Avec Reuters 
Première publication : 15/06/2016
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 257
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 599
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Mer 15 Juin - 12:29 (2016)    Sujet du message: Etats-Unis/Amérique Répondre en citant

Omar Mateen, «homophobe» habitué des rencontres gays
Par Laurence Defranoux — 14 juin 2016 à 20:41

Omar Mateen. Photo DR
Le jeune Américain d’origine afghane qui a tué 49 personnes à Orlando fréquentait le Pulse et des sites de rencontres homosexuelles.

  • Omar Mateen, «homophobe» habitué des rencontres gays

Touche par touche, témoignage après témoignage, la personnalité d’Omar Mateen commence à se dessiner. L’homme qui a abattu dimanche 49 personnes et en a blessé 53 autres dans un club LGBT connaissait bien l’endroit. Et certaines de ses victimes. Il devait savoir que chaque samedi, le Pulse (lire aussi page 12) vibrait pour la Nuit latine : la danseuse Lisa Lane a confié à la presse américaine qu’elle le comptait parmi «ses fans depuis trois ans». Ty Smith, qui tient avec son mari un numéro de drag-queens, dit l’avoir vu «au moins une douzaine de fois», assis dans un coin, seul. Quand il était saoul, il parlait parfois de son père, «trop strict», devenait agressif. Samedi, à 1 heure du matin, un garçon qui échangeait depuis un an des messages avec lui sur un site de rencontres gay, l’a reconnu au bar et l’a hélé. «Hey», a répondu Mateen. Une heure après, il allait chercher dans son van le fusil d’assaut et le revolver achetés quelques jours avant, et téléphonait au 911 pour se réclamer de l’Etat islamique.
Stéroïdes
Omar Mir Seddique naît en 1986 à New York, de parents émigrés d’Afghanistan, et a grandi en Floride. Un camarade d’école le décrit comme un garçon mal aimé, qui se laisse intimider mais préfère en rire. Notamment avec Samuel King, un ami de lycée ouvertement homosexuel. King l’emmène même «une fois ou deux» à un «drag show». Jusqu’en 2006, il étudie les sciences criminelles à l’université Indian River State. Et il ajoute à son nom le patronyme Mateen. En 2007, il devient agent de sécurité chez G4S, une entreprise britannique pour laquelle il travaillait toujours. En 2009, il épouse Sitora Yusifiy, rencontrée sur un site. La jeune Américaine, qui poste des photos en bikini sur Facebook, le quitte en 2011 : au bout de quelques mois, son époux a montré des signes de «maladie mentale», a commencé à la frapper. Rêvant d’être policier, plus assidu au sport qu’à la prière, elle pense qu’il abusait des stéroïdes. Mateen se remarie deux ans plus tard et a un enfant avec Noor Salman, dont il s’était, semble-t-il, séparé.
Au travail, il est «très consciencieux», «fasciné par les forces de l’ordre», toujours en colère contre les Noirs, les juifs, les gays, les politiciens, les femmes. En 2013, il se vante devant ses collègues d’appartenir au Hezbollah, dit vouloir mourir en martyr. Le FBI le met sous surveillance durant dix mois, avant de l’interroger sur ses liens avec un Américain qui s’est fait sauter en mai 2014 en Syrie à bord d’un camion piégé. Les deux enquêtes sont classées faute d’éléments suffisants et Mateen conserve son permis de port d’arme.
Pour les primaires, Omar Mateen s’était déclaré démocrate. Il vivait dans un petit deux-pièces à Fort Pierce, au bord de la mer, à 200 km d’Orlando, mais fréquentait la mosquée de Port Sainte-Lucie plusieurs fois par semaine avec son père, Seddique Mateen, son frère et ses trois sœurs. «Très discret, il venait, priait et partait», raconte l’imam. Au contraire de son père, qui se met en scène sur YouTube en cravate ou en tenue de camouflage, dans des vidéos où il fait l’éloge des talibans. Il affirme que son fils «était un bon garçon, respectueux de ses parents», et que son geste «n’a rien à voir avec la religion» mais avec l’homophobie. Pour preuve, a-t-il avancé : Omar Mateen s’était montré très choqué de voir des hommes s’embrasser en public. «C’est à Dieu de punir les homosexuels, pas les humains», a asséné Seddique Mateen dans une nouvelle vidéo, lundi.
«Péter les plombs»
Trois jours après la tuerie, les observateurs commencent à penser qu’Omar Mateen vivait une double vie. Marié, musulman pratiquant d’un côté, et discutant sur des applications de rencontres homosexuelles de l’autre, fréquentant des bars gays à 200 km de chez lui. Pour le psychanalyste Serge Hefez, «on voit là la complexité de l’homophobie. Certains hommes détestent leur homosexualité. L’engagement religieux peut être un moyen de résoudre leurs tourments en leur promettant d’accéder à la pureté. Or, dans les discours islamiques radicaux, il y a un appel au meurtre contre les homosexuels. Ce qui peut conduire les jeunes qui sentent cette attirance à péter les plombs. Il y a une dynamique suicidaire dans l’acte de Mateen, peut-être une manière d’aller directement au paradis, débarrassé de ses pulsions honteuses.» Les enquêteurs essaient de récupérer toutes les données effacées par le tueur sur son ordinateur avant l’attaque, examinent les téléphones des hommes qui échangeaient avec lui. Sans que l’on sache s’ils ont eu des relations sexuelles.
Laurence Defranoux
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 257
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 599
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Jeu 16 Juin - 16:32 (2016)    Sujet du message: Etats-Unis/Amérique Répondre en citant

Tuerie d'Orlando : et si Omar Mateen était homosexuel ?







J.Cl.
Faits diversOrlandoTuerie D'OrlandoOmar MateenAttentatTerrorisme

Et si la radicalisation n'était qu'une partie de l'explication? Des témoignages font état de la possible homosexualité d'Omar Mateen, l'homme qui, en se revendiquant de Daech, a assassiné 49 personnes dans une boîte de nuit gay d'Orlando (Floride) dimanche au petit matin.

Le quotidien Orlando Sentinel a cité lundi plusieurs témoins assurant que l'auteur de la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des États-Unis, qui a également fait 53 blessés, était un habitué de la discothèque Pulse, où il a frappé dimanche. Pour des repérages ? Assis dans un coin où il buvait seul, il s'y serait fait remarquer à plusieurs reprises pour sa consommation excessive d'alcool, qui l'avait conduit à être agressif. Il fréquentait le club depuis 2013, selon quatre personnes qui disent l'avoir vu une douzaine de fois. Mais lorsqu'il finissait par aborder un habitué de la discothèque, c'était pour évoquer sa femme et son fils.
 
D'autre part, plusieurs médias affirment que le jeune homme de 29 ans, né à New York en 1986 de parents d'origine afghane, utilisait le réseau social gay Jack'd et l'application de rencontres Grindr depuis une bonne année.


 
L'actuel fiancé de l'ex-femme de Mateen a affirmé aux médias brésiliens que, selon elle, le terroriste avait « des tendances gay refoulées » et que son père l'avait traité d'homosexuel à plusieurs reprises. L'intéressé, Seddique Mateen, a affirmé au Palm Beach post que son fils était hétérosexuel. Il avait déjà raconté la colère de son fils, quelques temps avant la fusillade, en voyant deux hommes s'embrasser. « N'importe quoi », a vivement réagi un habitué. « Il était avec nous et plusieurs personnes ont fait plus que s'embrasser à l'extérieur du bar. Il aurait fait la fête avec ceux qui l'ont conduit à faire ce qu'il a fait « dimanche », s'est  emporté Ty Smith.
 
Un ancien camarade de promo dit qu'il lui avait fait des avances
 
En outre, un ancien camarade de promotion à l'académie de police d'Indian River Community College, où Mateen a étudié en 2006, a assuré au quotidien Palm Beach Post qu'ils s'étaient rendus dans des clubs gay, et que Mateen lui avait fait des avances.
 
Ces témoignages, qui restent à démontrer – la police devrait pouvoir trouver trace de l'usage des réseaux sociaux gays - , pourraient relativiser la thèse de l'attentat homophobe au nom d'une vision radicalisée de l'islam. Ou, à tout le moins, nuancer la compréhension des ressorts psychologiques qui ont poussé cet agent de sécurité et père de famille à passer à l'acte alors que les enquêtes du FBI, en 2013 et 2014, pour « d'éventuels liens avec des terroristes » n'avaient, officiellement, rien laissé présager.
 
Lundi, le président américain Barack Obama, qui se rendra jeudi à Orlando, avait indiqué que l'enquête faisait apparaître un Omar Mateen « inspiré par diverses sources d'information extrémistes sur l'internet ». « Il a annoncé son allégeance à l'EI à la dernière minute, mais il n'existe pas de preuve à ce stade qu'il ait été dirigé par eux », insistait le président.
 
L'EI a pourtant confirmé lundi sur sa radio la revendication du massacre d'Orlando.
 
VIDEO. Orlando : veillée en hommage aux victimes du massacre du club gay
 
VIDEO. Massacre d'Orlando : un témoin décrit un «chaos total»
 
 
  Le Parisien
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 257
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 599
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Ven 17 Juin - 11:17 (2016)    Sujet du message: Etats-Unis/Amérique Répondre en citant

Un pirate informatique envoie des messages à caractère sexuels depuis les profils Twitter pro-EI.
Les sympathisants et recruteurs de Daech ont la réputation d’être très actifs sur les réseaux sociaux, et notamment Twitter. Des milliers de comptes diffusent des contenus faisant l’apologie du terrorisme, des vidéos de décapitation, et autres messages de haine, à tel point que Twitter a dû réagir en faisant fermer 125.000 comptes depuis 2015.
Comment les combattre ? C’est la question qu’a dû se poser un « hacker » membre des Anonymous, surnommé « Wauchula Ghost », et dont l’histoire est rapportée par le Washington Post. Son but : prendre la main sur les comptes des terroristes et leur faire tweeter… des contenus sexy.
Citation:
« Il y a deux choses que l’Etat Islamique craint : les femmes, et le porno (…) On se moque d’eux pour diminuer leur présence en ligne », affirme le pirate informatique qui revendique avoir déjà détourné 160 comptes, et préfère garder l’anonymat.


Depuis le massacre d’Orlando, il a même décidé de transformer les profils Twitter de l’Etat Islamique en comptes pro-gay. Exemple : cet avatar de profil modifié sur un des comptes pro-EI, avec le drapeau de la cause homosexuelle accompagné des mots « Je suis gay et j’en suis fier » :

Un tweet envoyé par le hacker sur un compte Twitter pro-Daech (@Twitter)
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 1 257
Religion: agnostique, ex-musulman
Localisation: france
Sexe: Masculin
Point(s): 599
Moyenne de points: 0,48

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 15:07 (2017)    Sujet du message: Etats-Unis/Amérique Répondre en citant

Pour l'administration Trump, l'expansion des colonies israéliennes "n'aide pas" à établir la paix


© Brendan Smialowski, AFP | L'administration Trump a indiqué que la construction de nouvelles colonies pourrait "ne pas aider" à la paix.
Texte par FRANCE 24 Suivre france24_fr sur twitter
Dernière modification : 03/02/2017
La Maison Blanche a affirmé, jeudi dans un communiqué, que la construction de nouvelles colonies israéliennes dans les territoires occupés palestiniens pourraient "ne pas aider" à établir la paix.
La Maison Blanche a dévoilé, jeudi, une approche mesurée sur la politique israélienne de colonisation des territoires occupés palestiniens. Et ce, alors que le président Donald Trump, considéré par le gouvernement de Benjamin Netanyahou comme bien plus favorable à ses vues que son prédécesseur Barack Obama, s’est toujours gardé de se montrer critique envers cette question.
L’administration Trump a en effet estimé dans un communiqué que la construction ou l'expansion des colonies israéliennes dans les territoires occupés pourraient ne pas favoriser la paix avec les Palestiniens.
"Netanyahou va être content"

"Si nous ne pensons pas que l'existence des colonies soit un obstacle à la paix, la construction de nouvelles colonies ou l'expansion des colonies existantes au-delà de leurs limites actuelles pourrait ne pas aider à la réalisation de cet objectif", lit-on dans le communiqué.
Cette sortie, qui ne remet pas en cause l’existence des colonies déjà créées, est de nature à désenchanter l'extrême droite israélienne, qui espérait que les constructions dans les colonies en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est se fassent avec l'assentiment sans réserve de l’allié américain. 
Toujours est-il que, paradoxalement, le gouvernement israélien s'est félicité vendredi du communiqué américain diffusé la veille, le considérant comme un feu vert au développement des colonies juives de Cisjordanie, à condition qu'elles restent dans leurs limites actuelles.
Tzipi Hotovely, vice-ministre des Affaires étrangères et issue comme Benjamin Netanyahou du Likoud, interprète le communiqué de la même manière.
"L'opinion de la Maison blanche est, aussi, que les colonies ne sont pas un obstacle à la paix et, de fait, elles ne l'ont jamais été, s'est-elle réjouit. Par conséquent, la conclusion est que les nouvelles constructions ne sont pas un problème."
"Netanyahou va être content", résume de son côté un diplomate israélien cité par Reuters. Pour lui, le Premier ministre israélien a "pratiquement carte blanche pour bâtir autant qu'il le souhaite dans les colonies existantes à condition de ne pas étendre leur surface".
L’administration Trump a précisé jeudi qu'elle "n'a pas pris de position officielle sur l'activité de colonisation" et s'est dite impatiente de s'entretenir avec Benjamin Netanyahou lors d'une rencontre prévue le 15 février à la Maison blanche.
Le nouveau chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson, s'est par ailleurs entretenu dans la soirée au téléphone avec le Premier ministre israélien pour l'assurer "de l'engagement sans faille" des États-Unis auprès de "ses alliés clés", selon son porte-parole.
Une "réprimande"
Si le journal "Times of Israel" a qualifié la sortie américaine de "réprimande", Haaretz a estimé de son côté que cette annonce "est à la fois une surprise et une déception pour certains membres de la droite israélienne, qui espéraient que l’arrivée au pouvoir de Trump entraînerait la fin de la solution à deux États et une nouvelle ère d’expansion de colonies israéliennes".
Même si, reconnaît le quotidien, le communiqué américain "contient aussi de bonnes nouvelles pour la droite israélienne, puisqu’elle indique que l’administration Trump ne croit pas que les colonies en elles-mêmes soient un obstacle à la paix", mais seulement leur extension.
Depuis l'entrée en fonction du magnat de l’immobilier le 20 janvier, qui a promis, pendant sa campagne de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, le gouvernement Netanyahou a annoncé son intention de construire 6 000 logements supplémentaires en Cisjordanie lors de trois annonces distinctes.
Le 1er février, Israël a annoncé en outre l'établissement d'une nouvelle colonie en Cisjordanie occupée, la première depuis la fin des années 1990, afin de reloger les colons d'Amona dont l'évacuation difficile s'est achevée jeudi.
En décembre dernier, l’administration Obama s’était abstenue de bloquer une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU condamnant la colonisation israélienne.
_________________


Signature Yacoub


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:11 (2018)    Sujet du message: Etats-Unis/Amérique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Religions Index du Forum -> Parlons de tout -> Politique/Actualité/Monde/Evénement Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky