Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Le catharisme historique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Religions Index du Forum -> Spiritualités diverses -> Toutes les croyances
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marmhonie
Équipe de modération
Équipe de modération

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2017
Messages: 137
Religion: Catholique
Localisation: Los Angeles
Sexe: Masculin
Point(s): 148
Moyenne de points: 1,08

MessagePosté le: Mer 29 Mar - 18:36 (2017)    Sujet du message: Le catharisme historique Répondre en citant

Le catharisme

"Reconstitution d'une fête médiévale à Villerouge-Termenes.

Les hérésies sont nombreuses au XIIe et parmi elles, les Béguins, Béguines ou Béghards originaires de Flandres, mouvements de femmes pauvres vivantes en ville, regroupées en quartiers, puis les Bogomiles, hérétiques apparus en Bulgarie. Les Gnostiques trouvaient le niveau culturel du Christianisme trop bas (d'inspiration néoplatonicien). Les Manichéens prêchaient un dualisme absolu dans la Perse Sassanide. Enfin les Vaudois, fidèles de Valdo, marchand lyonnais, contestaient l'autorité catholique corrompue par la richesse. L'adjectif cathare désigne plusieurs réalités et autant d'imaginaires. Ce n'est pas un phénomène mineur mais une réponse religieuse aux questions des hommes et des femmes du Moyen-âge. Lucifer, ange déchu, créature initialement bonne, se serait révolté contre son Dieu : ainsi le mal serait né du libre-arbitre de Satan, et une deuxième fois du libre-arbitre de l'homme

Contre-église organisée
Le catharisme, apparu au XIe siècle s'est rapidement répandu au XIIIe. Après avoir gagné les milieux populaires, il s'est rapidement étendu aux élites sociales, cadres de la société et noblesse. C'est un mouvement organisé. En 1167, se tient un concile à Saint-Félix-de-Lauragais où aurait siégé Nicétas, évêque hérétique de Constantinople. Si en 1215 le IVe concile de Latran le condamne, on dénombre encore en 1250, 5 évêques cathares en France : Toulouse, Albi, Carcassonne, Agen et le Razès mais aussi 6 en Italie dont Florence et 6 en Orient.

Une hérésie parmi d'autres
Les origines du catharisme se perdent dans un labyrinthe d'influences orientales complexes et lointaines, qui se propagèrent aux XIe et XIIe et s'installèrent solidement en Languedoc en 1160. Si le catharisme a autant de secrets on le doit aux parfaits qui formaient le "clergé cathare" et protégeaient avec soin leurs documents. On constate plusieurs variantes de ce mouvement, en Bulgarie, en Grèce, en Italie en Catalogne mais aussi en Rhénanie où il ne dépasse pas le stade de l'implantation. C'est donc au sein du monde occidental et surtout autour des rivages méditerranéens que cette religion a connu une certaine vitalité."

Source PDF : http://aem.portail-gref.org/upload/documents/2008274114956_AnnexeN4Lhistoir…


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 29 Mar - 18:36 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marmhonie
Équipe de modération
Équipe de modération

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2017
Messages: 137
Religion: Catholique
Localisation: Los Angeles
Sexe: Masculin
Point(s): 148
Moyenne de points: 1,08

MessagePosté le: Mer 29 Mar - 18:37 (2017)    Sujet du message: Le catharisme historique Répondre en citant

Le consolamentum cathare



"Originaires de l'Italie du nord, les « Cathares » recueillent depuis un demi-siècle un succès croissant dans le Midi toulousain en raison de leur doctrine simple et exigeante, fondée sur le retour à l'Évangile.

Ils considèrent que l'Église officielle a trahi sa mission dès le pontificat de Sylvestre 1er, sous le règne de l'empereur Constantin le Grand, 900 ans plus tôt ! Ils ne reconnaissent pas le dogme et les enseignements de l'Église catholique mais se revendiquent eux-mêmes chrétiens et se désignent sous cette appellation ou encore sous celle d'amis de Dieu.

Les « Cathares » ne reconnaissent qu'un seul sacrement, le « consolamentum », qui efface toutes les fautes passées et garantit la vie éternelle.


Celui-ci n'étant donné qu'une fois, seuls les Bonshommes et les Bonnes Femmes (appellation usuelle des prédicateurs cathares) se sentent assez fermes dans leur foi pour le demander en pleine force de leur âge. Ils sont les seuls également à pouvoir donner le « consolamentum ».


Les fidèles d'un naturel peu religieux, quant à eux, font en sorte de l'obtenir seulement dès qu'ils sentent venir la mort, afin de ne pas mourir en état de péché."

Source PDF : http://www.liberius.net/articles/Le_consolatum_cathare.pdf


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:21 (2018)    Sujet du message: Le catharisme historique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Religions Index du Forum -> Spiritualités diverses -> Toutes les croyances Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky