Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Îsa du Coran n'est pas Jésus de la Bible

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Religions Index du Forum -> Discussions entre religions monothéistes -> Discussions islamo chrétiennes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marmhonie
Équipe de modération
Équipe de modération

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2017
Messages: 136
Religion: Catholique
Localisation: Los Angeles
Sexe: Masculin
Point(s): 147
Moyenne de points: 1,08

MessagePosté le: Mar 23 Mai - 14:19 (2017)    Sujet du message: Îsa du Coran n'est pas Jésus de la Bible Répondre en citant

Îsa du Coran n'est pas Jésus-Christ de la Bible !


Une fausse association mahométane (musulmane)
Trop de traduction islamophiles manipulent leurs lectrices et lecteurs en traduisant Îsa عيسى du Coran arabe par "Jésus" : c'est une tromperie éhontée !

Dans le Coran arabe
Îsa عيسى n'est pas le Christ, est un bâtard qui a pour mère une prostituée douteuse, d'où ce surnom talmudique de "Bâtard". Il ne sert qu'à annoncer la venue d'un prophète arabe, Mahomet محمّد.
Îsa est musulman, pour le Djihad et non pour pardonner et aimer ses ennemis.


Îsa عيسى n'a pas été crucifié dans le Coran arabe, ce fut un innocent à sa place par la ruse d'Allah !


Îsa عيسى a pris la voie du Djihad après que l'Injil (Évangile) lui soit tombé du Ciel pour enseigner le Coran, la voie juste d'Allah !


Îsa عيسى ne fut pas écouté et Îsa عيسى annonça alors un futur dernier prophète, Mahomet محمّد. Lequel devait, lui, réussir à imposer l'Injil, le Coran, qui lui est également tombé du Ciel sur la tête, pour que le monde entier se soumette à Allah, ou périsse.


La lapidation redevient au 7e siècle apres Jésus-Christ, légitime, ainsi que la Charia, les fatwas, le Djihad et la Taqiya.


Dans le Nouveau Testament en grec
Jésus donne sa vie et son sang pour sauver toute l'humanité.


Toturé et tué sur la croix de supplice, il meurt en ayant accompli sa Passion et en pardonnant tout.


Dieu est Amour, la lapidation devient interdite depuis 2000 ans chez les chrétiens et toute humanité.


Une telle monstruosité imposée dans le Coran par leur prophète arabe Mahomet est une des barbaries de régression totale en dessous de la bête immonde.


Le Coran n'est pas non plus un "livre de paix"

&

&

&


Méfiez-vous de ceux qui vous mentent par intérêts politiques !
Le rire est le propre de l'homme !
Quand on massacre des dessinateurs qui n'ont que le rire à offrir et le pardon en silence, ne les oubliez pas pour des loups prédateurs qui voudraient ruiner votre humanité !


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 23 Mai - 14:19 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marmhonie
Équipe de modération
Équipe de modération

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2017
Messages: 136
Religion: Catholique
Localisation: Los Angeles
Sexe: Masculin
Point(s): 147
Moyenne de points: 1,08

MessagePosté le: Mar 23 Mai - 14:22 (2017)    Sujet du message: Îsa du Coran n'est pas Jésus de la Bible Répondre en citant

Le ʿīsā du Coran a une longue histoire.

Il provient de la longue évolution du Jésus historique,
dont la vie a été réécrite, retravaillée, ré-imaginée, par VIIe siècle d' hérésies, ou plus simplement de fantaisies, ... pour se retrouver dans le Coran.

Voulez-vous quelques exemples ?
1/ Selon des apocryphes tardifs et le Coran, Jésus aurait parlé au berceau.
- L'Évangile arabe de l'enfance est daté du VIe siècle. Il raconte comment Jésus parle au berceau : « Caïphe … affirme donc que Jésus parla, étant au berceau, et qu'il dit à sa mère : « Je suis Jésus, le fils de Dieu, le Verbe, que vous avez enfanté, comme vous l'avait annoncé l'ange Gabriel, et mon Père m'a envoyé pour sauver le monde. » (Évangile arabe de l'enfance, chapitre I).
Aucun des quatre Évangiles chrétiens n'a signalé ce miracle.
En fait, aux yeux des chrétiens, il s'agit d'une position hérétique. Jésus a une double nature, humaine et divine. Pleinement homme, il partage la réalité de notre vie humaine, de la naissance à la mort. Il a donc dû apprendre à marcher, à parler, à se conduite en société, à prier, à écrire et à lire comme n'importe lequel d'entre nous. Telle est la foi chrétienne à la suite des quatre Évangiles du Nouveau Testament.
Mais le Coran préférera la vision de l’Évangile arabe de l'enfance écrit au VIe siècle : « Elle fit alors un signe vers le bébé. -Ils dirent : « Comment parlerons-nous à un bébé au berceau ? » Mais lui : « Je suis vraiment l’esclave de Dieu. Il m'a apporté le Livre et désigné prophète. » (Sourate 19, 27-30 ; traduction Muhammad Hamidullah). La sourate 3 (46) confirmera que Jésus parlait au berceau : « Dans son berceau, il parlera aux gens, tout comme en son âge mur. ».
On voit là d'où provient l'inspiration du Coran, de textes hérétiques, écrits bien trop tardivement pour être historiques.

2/ Jésus enfant aurait fabriqué des oiseaux de glaise et leur aurait donné la vie par miracle.
L'évangile du Pseudo-Thomas est un texte philosophique écrit au IVe siècle.
On y trouve l'anecdote de l'enfant Jésus qui modèle des oiseaux en glaise : « Ayant pris de la terre glaise, il pétrit douze petits moineaux. C'était un jour de sabbat. Un Juif, voyant à quoi s'occupait Jésus ce jour-là, s'empressa de tout rapporter à Joseph son père. « Dis, ton fils est près de la rivière ; il a pris de l'argile et il a façonné douze moineaux. Il se moque du sabbat ! » Joseph se rendit sur les lieux. Dès qu'il aperçut son fils, il le gronda : « Pourquoi te livres-tu à des activités interdites le jour du sabbat ? » Mais Jésus frappa dans ses mains et cria aux moineaux « Partez ! » Les oisillons déployèrent leurs ailes et s'envolèrent en pépiant. » (Évangile du Pseudo-Thomas, II.2-II.4).
Aux alentours du VIe siècle, l’Évangile Arabe de l'enfance raconte la même anecdote (Évangile arabe de l'enfance, Chap. 46, 1-2).
Le Coran reprend ce conte : « Si je viens à vous, c’est avec un signe de la part de votre Seigneur. Oui, pour vous je pétris de glaise une figure d’oiseau, puis je souffle dedans : et par la permission de Dieu, c’est un oiseau. » (Sourate 3, 49 ; trad. Hamidullah).

3/ La passion et la mort du Christ ont longuement été revues et corrigées par les écrits gnostiques et apocryphes.
Les docètes ont nié que le Christ soit mort en croix, au IIe siècle. En fait, les docètes croient que le Christ est bien Dieu, et cela
signifie pour eux qu'il ne peut pas être mort en croix. Selon eux, seul un double est mort à sa place. Basilide, le philosophe d'Alexandrie vers 150 invente la subtitution en croix du Christ. Le Coran ne reprend donc que partiellement leurs thèses. En effet, le Coran nie la divinité du Christ (S. 5, 17 et S. 5,72), mais le Coran affirme néanmoins que Jésus vient de Dieu (S. 19, 21 ; S. 3, 45), qu'il existait avant sa vie terrestre (S. 3, 45), qu'il est l'envoyé d'Allah (S. 5, 75), qu'il est Sa Parole (S. 3, 45 ; S. 4, 171) et Son Messie (S. 3, 45, S. 4, 171-172, S. 5, 72-75, S. 5-17). Cela suffit pour que le Coran refuse l'idée de la mort du Christ en croix.
Tout au long des siècles, les textes gnostiques finissent par présenter des versions de plus en plus confuses pour expliquer la crucifixion tout en préservant un statut divin au Christ. Retrouvé en 1945 à Nag Hammadi, l'Évangile de Philippe, daté du IIe siècle, tente de rendre cohérente l’invraisemblable thèse docète : comment expliquer que l'homme crucifié par les romains en 33 ne soit pas mort en croix. « Ceux qui disent que le Seigneur est mort d'abord et qu'il est ressuscité se trompent, car il est ressuscité d'abord et il est mort. Si quelqu'un n'acquiert pas la résurrection d'abord, il ne mourra pas. » (Évangile de Philippe, NH II, 3, 21).
À la suite des textes gnostiques et également avec une certaine confusion, il faut bien le dire, le Coran hésite sur la mort du Christ.
Parfois le Coran affirme que Jésus est bien mort : « Et paix sur moi le jour où je naquis, et le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité comme vivant. » (S 19, 33 ; trad. Hamidullah).
Et d'autres fois, selon le Coran, il n'est pas mort mais directement élevé au ciel :
« [les juifs disent] : « Nous avons vraiment tué le Christ ; Jésus, fils de Marie, le messager de Dieu ! … Or, ils ne l'ont pas tué ni crucifié ; mais on leur a apporté quelque chose de ressemblant ! Oui, et ceux qui divergent, à son sujet, en ont certainement un doute : ils n'en ont d'autre science que la poursuite d'une conjoncture. Car ils ne l'ont certainement pas tué, mais Dieu l'a élevé vers Lui... » (S. 4, 157-158 ; trad. Hamidullah).

Le prophète de l'islam ʿīsā n'est donc pas le personnage historique qui est né de Marie en -7 et que les Évangiles chrétiens nomment Jésus.
Le prophète ʿīsā de l'islam est un homme à la vie devenue mythique à travers la relecture d'Apocryphes tardifs dont aucun des auteurs n'avait connu le Jésus historique. La description que le Coran donne de Jésus-Christ/ ʿīsā est donc erroné, voire hérétique au regard des Évangiles canoniques chrétiens.


Revenir en haut
Marmhonie
Équipe de modération
Équipe de modération

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2017
Messages: 136
Religion: Catholique
Localisation: Los Angeles
Sexe: Masculin
Point(s): 147
Moyenne de points: 1,08

MessagePosté le: Mar 23 Mai - 14:23 (2017)    Sujet du message: Îsa du Coran n'est pas Jésus de la Bible Répondre en citant

Évidement Îsa n'est pas le même que Jésus-Christ


Le Coran moderne ne parle de la même personne que le Jésus du Nouveau Testament, mais d'une manière totalement différente
On est bien d'accord,  Îsa coranique et ses lapidations, c'est de l'humanoïde en essai avant la Création divine, la brute épaisse à passer au pilon de l'éditeur : râté.


Ce n'était pas encore un cerveau, mais un os plein. La lumière ne risquait pas d'y rentrer dedans, même à coups de pioches comme Staline fit crever pour le remercier son camarade Strotsky. Vous en avez du reste les us & coutumes : c'est curieux, chez le mahométan ensablé, ce besoin de détruire toute forme d'humanité.


Quand au cœur d'Îsa, c'est comme les noms d'insectes qui parcellent le Coran moderne ad absurdum, trop petit même pour une fourmis ou un moustique. Une pompe à sang, mais des autres.
Gardez-vous le, votre Îsa, et sa mère prostituée qui était aussi celle d'Aaron, le faleux frère de Moïse. Allah est décalé de partout, dans le temps comme dans l'espace. Parce que pour faire construire la Kaaba à Abraham et à la Mecque qui n'existait pas encore au VII siècle, il fallait être vraiment bancal du côté cérébral.


Et dire que c'est à la base une secte radicalisée talmudique juive messianique, ce mahométisme !
On s'est fait berner, ce qui arrive à des gens très bien, mais chez les mahométans, c'est cette fascination pour construire sans cesse la légende du Mahomet à la manière de celle de Marx, autre juif infernal, qui fait gondoler de rire.


Ceci étant, et réciproquement, on aime bien les musulmans quand même, non pour nous massacrer depuis 1300 ans (leur disque est décidément rayé), ou vous voir faire régresser à l'état de bête immonde nos si merveilleux pays chrétiens de jadis, mais parce qu'avec eux, on peut le dire : le Diable existe, il est complètement siphoné !


On comprend pourquoi la Chine, Taïwan, le Japon, interdisent l'Islam, et malheureusement les arabes en racistes abjects. Trump Donald ne fait que copier.


Partis de pas grand chose, des sables, les mahométans ne sont, grâce aux corans, arrivés strictement à rien 1300 ans plus tard, et on comprend qu'ils n'aient de merci à rendre à personne.


Revenir en haut
Marmhonie
Équipe de modération
Équipe de modération

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2017
Messages: 136
Religion: Catholique
Localisation: Los Angeles
Sexe: Masculin
Point(s): 147
Moyenne de points: 1,08

MessagePosté le: Mar 23 Mai - 14:24 (2017)    Sujet du message: Îsa du Coran n'est pas Jésus de la Bible Répondre en citant

Le Coran moderne est violent, sans pardon, et ignore tout de Jésus-Christ


Un Coran très incomplet & confus
Un texte complet se suffit à lui-même. Or, quand on lit le Coran, on a constamment besoin d'éclairages extérieurs au Coran, non spécifiés par le Coran, pour y comprendre quelque chose. Il est donc clairement incomplet et a besoin de la Bible.

De plus, dans les plus vieux corans, que les musulmans méprisent et refusent d'étudier, Jésus (Îsa) est un être doux et humble de coeur, alors qu'il change dans la version modernisée d'un seul Coran auquel on ajoute l'étrange légende d'être tombé d'un coup, comme ça, du ciel, sur la tête de Mahomet. Bizarre.

Îsa n'est pas Jésus
Le Îsa du Coran moderne fait exprès de faire tuer un innocent à sa place sur la croix et s'en moque dans les hadiths authentiques de Boukari. Effectivement, c'est cruel, et les mahométans croient que Îsa n'a pas été crucifié, mais un autre à sa place.
Îsa est un musulman qui fait le Djihad selon le Coran moderne :


Jésus ne serait venu que pour annoncer Mahomet
Îsa serait venu uniquement pour annoncer la venue prochaine de Mahomet dans le Coran moderne :


Et le Coran moderne n'est pas tendre, il remet en fonctionnement les lapidations annulées par le Jésus-Christ de la Bible.

Le Coran moderne est un texte sans cesse changeant
Dans les pus vieux corans, Jésus est plus important que Mahomet, alors que dans le Coran moderne, c'est Mahomet qui devient le modèle de l'humain parfait et détrône Jésus.


Le Coran invente le Djihad
Le Coran moderne ne propose plus une harmonie entre les peuples et les prophètes, mais un combat Djihad auquel tout bon musulman doit participer pour imposer au monde entier une seule religion, celle des califes cruels et leur Coran justifiant tout, y compris le génocide arménien que les turcs musulmans refusent toujours de reconnaître.
Jésus est ainsi opposé à Mahomet, alors que d'origine, Mahomet admirait Jésus le Messie.


Pourquoi tant de haine dans le Coran moderne ?


Revenir en haut
Marmhonie
Équipe de modération
Équipe de modération

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2017
Messages: 136
Religion: Catholique
Localisation: Los Angeles
Sexe: Masculin
Point(s): 147
Moyenne de points: 1,08

MessagePosté le: Mar 23 Mai - 14:26 (2017)    Sujet du message: Îsa du Coran n'est pas Jésus de la Bible Répondre en citant

Jésus avait effectivement annoncé l’islam !


En désignant le premier qui le trahirait pour le faire périr


Jésus a annoncé aussi la venue de l’islam dans la parabole de l’ivraie
Jésus a annoncé la venue de l’islam dans la parabole de l’ivraie (Mt 13.24-30, 36-43), par laquelle Il Se présente Lui-même comme le Fils de l’homme entrevu par le prophète Daniel (Dn 7.13), envoyé non pas seulement à Israël comme veut le faire croire l’islam (Coran 43.59), mais au monde entier, pour y semer l’Évangile, principe de salut éternel reçu dans le baptême (Jn 3.5 ; Mc 16.16).


Le diable suivait Jésus-Christ pour venger son honneur

Jésus annonce que vient ensuite le Diable, comme l’islam vient après l’Église, pour semer dans le monde l’ivraie, cette plante encore appelée zizanie, qui ressemble au blé, comme le Coran se fait passer pour le véritable Évangile, mais plante vénéneuse, comme le Coran enseigne la haine (Coran 2.191,193 ; 3.10,82,151 ; 4.48,56,76,89,91 ; 5.33 ; 8.12,39,60,65 ; 9.5,9,17,28-30,34,36,73,111,123 ; 21.98 ; 22.55 ; 25.21,77 ; 33.26,60-62,64 ; 40.62 ; 47.4 ; 48.13 ; 59.4 ; 61.4,10-12 ; 66.9)


Et au contraire d’Allah commandant à tout musulman d’anticiper le Jugement dernier (Coran 9.44,124) en se substituant au divin Juge et à l’exécuteur de ses châtiments (véritable associationnisme !), Jésus demande de souffrir la présence des fils du Diable parmi nous…

Pourquoi ?
Parce que le Christ, comme le Créateur, aime la vie, et est miséricordieux, mais encore parce que personne ne nait fils de Dieu ou fils du Diable, mais devient l’un ou l’autre, selon qu’il choisit, tout au long de sa vie, de croire au Christ ou non (Mc 16.16 ; Jn 3.5, 6.29 ; Ap 14.13 ; Coran 3.55).

La Miséricorde et la Justice de Dieu sont ainsi pareillement glorifiées par la patience qui laisse aux pécheurs le temps de se repentir, et par la constance des justes dans l’exercice de leurs vertus, qui accroît leurs mérites et leur degrés de gloire éternelle (Mt 25.14-30 ; Lc 12.48 ; 21.36 ; 2 P 1.6 ; Ap 2.2,10,16,22,26 ; 3.3,10,11 ; 14.12 ; 20.12-15).

Jésus a annoncé aussi la venue des ennemie des chrétiens
Jésus annonce donc ici la venue d’une nouvelle génération d’hommes, ennemie des chrétiens (Coran 9.28-30) et vouée à l’Enfer (Mt 13.42 ; Mc 16.16 ; 2 Th 2.12).

En témoigne encore dans le Coran lui-même ce qui a échappé à l’abrogation d’Allah, c’est à dire à la réécriture des textes judéo-nazaréens par les califes : Coran 3.55.


Et en effet, alors que le Christ est venu rassembler l’humanité dans l’unité de la vérité, qu’Il est Lui-même (Jn 11.52, 14.6 ; Ac 9.5 ; Coran 6.73 ; 16.40), en détruisant, au prix de Son sacrifice, le mur de la haine entre juifs et non-juifs (Jn 15.12 ; Ep 2.13-16 ; He 1.1-12.29), l’islam vient relever ce mur en divisant à nouveau l’humanité entre musulmans et non-musulmans (Ap 20.7-12 ; Coran 60.4) !

En Jean 16.2 Jésus prophétise encore la venue de l’islam
En Jean 16.2 Jésus prophétise encore la venue de l’islam : "Vient un temps, dit-Il, où ceux qui vous tueront croiront rendre un culte à Dieu."
Or, de qui d’autre que de l’islam peut-on dire cela ?


Qui d’autre qu’ "Allah aime ceux qui vont jusqu’à tuer pour lui" (Coran 61.4) ? Ses adorateurs ne croient-ils pas lui plaire en lui offrant toutes sortes d’exactions, et célébrer son culte par l’humiliation et le meurtre des non-musulmans aux cris de "Allah o’akbar !" (Coran 2.191 ; 4.11,22,37,74,89,101 ; 5.33,38 ; 8.12-17,39 ; 9.5,29,30,39,111,124 ; 33.26 ; 47.4-7 ; 60.4 ; 66.9…) ?


À qui d’autre qu’au Démon s'offre le contenu des meurtres de masse ?
A qui d’autre qu’au Démon offre-t-on pareils sacrifices ?
Seuls les aveugles volontaires et autres idiots utiles, avec tous les damnés, peuvent nier que l’islam vient du Démon et conduit en Enfer (Ga 1.9) !


Après le Christ devait venir l'antéchrist
Qui peut en effet oser parler après la Vérité (Jn 14.6, Coran 6.73 ; 16.40), sinon le Menteur ? Qui peut venir après le Christ, sinon l’Antichrist (Mt 24.4,11,24 ; 2 Co 11.4 ; Ga 1.9 ; 1 Jn 2.22-27 ; 4.2-3 ; 2 Jn 7-11 ; Jude 18-19) ?

Qui peut venir après Jésus, sinon Mahomet, revêtu de l’autorité de Jésus (Coran 7.157 ; 61.6), comme Jésus l’avait annoncé : "Il en viendra beaucoup se réclamant de Mon autorité pour dire : "C’est Moi !", et ils abuseront bien des gens." (Mc 13.6)…


Saint Paul avait prédit aussi la venue de l’islam
"L’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, certains renieront la Foi" [ce que fait l’islam pour qui la Foi chrétienne est la pire des abominations (Coran 9.28-30)] pour s’attacher à des esprits trompeurs et à des doctrines diaboliques devoir du jihad (Coran 4.74 ; 8.74 ; 9.24,124 ; 66.9…) et celui de tuer les apostats (Coran 4.89 ; 8.12-17), on a le choix.], séduits par des menteurs hypocrites marqués au fer rouge dans leur conscience [Quelle malédiction en effet que d’être un suppôt de l’islam !] :


ces gens-là interdisent le mariage [C’est à dire le vrai mariage, celui qu’invalide l’absence de liberté de choix de l’épouse (Coran 4.25), la polygamie (Coran 4.3), le mariage des fillettes (Coran 65.4), l’inégalité juridique de l’homme et de la femme (Coran 2.228,282 ; 4.11,34), la répudiation (Coran 2.230 ; 65.1-4), le devoir de battre sa femme (Coran 4.34), etc. etc.] et l’usage d’aliments que Dieu a créés pour être pris avec action de grâces par les croyants et ceux qui ont la connaissance de la Vérité [ce qui désigne bien évidemment la nourriture halal]. & (1 Tm 4.1-4 ; 2 Tm 4.3).


Saint Jean avait aussi prédit la venue de l’islam
De même, saint Jean écrit : "Quiconque ne demeure pas dans la doctrine du Christ, ne possède pas Dieu ; celui qui demeure dans cette doctrine possède le Père et le Fils." (2 Jn 7-9).


Or, l’islam se fait précisément gloire de rejeter la révélation du Père et du Fils, qui est l’Esprit-Saint… ce qui est la marque même de l’Antichrist (1 Jn 2.22-23 ; 4.2-3).


L'Islam avait bien été annoncé avant sa terrible venue
Bref, tous ces textes ayant été écrits bien avant la venue de l’islam, ne peuvent être soupçonnés d’avoir été falsifiés pour dénigrer l’islam.


Il est donc impossible de ne pas reconnaître en eux une divine mise en garde de l’islam (1 Jn 2.18-26).
Source complémentaire

youtube ==> https://m.youtube.com/watch?v=e9apT8rm5cc


Revenir en haut
Marmhonie
Équipe de modération
Équipe de modération

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2017
Messages: 136
Religion: Catholique
Localisation: Los Angeles
Sexe: Masculin
Point(s): 147
Moyenne de points: 1,08

MessagePosté le: Mar 23 Mai - 14:28 (2017)    Sujet du message: Îsa du Coran n'est pas Jésus de la Bible Répondre en citant

L'Îsa du Coran n'est pas le Jésus-Christ de la Sainte Bible



Si vous êtes comme moi un grand fan de notre ami Jésus le Christ. C'est vraiment le seul élément auquel on peut croire historique dans la Bible, magnifique humain, Messie sans pareil, ressuscité notoire, faiseur de miracles. Le personnage reste dans l’imaginaire collectif un vaste puit d’inspirations artistiques et de miracles surnaturels.

Et ce qu'en narre l'ignoble Mahomet pédophile et criminel de masse, dans son pastiche arabe du Talmud, ne lui rend certes pas hommage. Il ne sert plus qu'à annoncer la venue sanguinaire du plus pourri des prophètes non bibliques, puisque non juif, le fameux dément de Médine : Mahomet le maudit, inventeur de La Mecque qui n'existait pas encore de son vivant.



L’histoire selon Mahomet : Ce qui s’est (vraiment) passé lorsque Lazare fut ressuscité par Îsa devant une foule de croyants. Mais Lazare revenu à la vie répand une contamination zombiesque ultra sanglante dans toute la région de la Mecque. Îsa et son ami Mahomet vont fuir pour éviter de se faire bouffer par les légions d’apôtres zombies, de Romains zombies et même de Djins zombies…



L'histoire d'Îsa dans le Coran est complètement débile et frappadingue qui date du 7e siècle et qui prouve une fois de plus que les barbares arabes sont bien plus en avance que nous en matière de terrorisme et de gore maudit…




Revenir en haut
Marmhonie
Équipe de modération
Équipe de modération

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2017
Messages: 136
Religion: Catholique
Localisation: Los Angeles
Sexe: Masculin
Point(s): 147
Moyenne de points: 1,08

MessagePosté le: Mar 23 Mai - 14:30 (2017)    Sujet du message: Îsa du Coran n'est pas Jésus de la Bible Répondre en citant

Îsa du Coran arabe annonce l'antéchrist Mahomet, et ignore tout de Jésus-Christ


Un Coran très incomplet & confus
Un texte complet se suffit à lui-même. Or, quand on lit le Coran, on a constamment besoin d'éclairages extérieurs au Coran, non spécifiés par le Coran, pour y comprendre quelque chose. Il est donc clairement incomplet et a besoin de la Bible.

De plus, dans les plus vieux corans, que les musulmans méprisent et refusent d'étudier, Jésus (Îsa) est un être doux et humble de coeur, alors qu'il change dans la version modernisée d'un seul Coran auquel on ajoute l'étrange légende d'être tombé d'un coup, comme ça, du ciel, sur la tête de Mahomet. Bizarre.

Îsa n'est pas Jésus
Le Îsa du Coran moderne fait exprès de faire tuer un innocent à sa place sur la croix et s'en moque dans les hadiths authentiques de Boukari. Effectivement, c'est cruel, et les mahométans croient que Îsa n'a pas été crucifié, mais un autre à sa place.
Îsa est un musulman qui fait le Djihad selon le Coran moderne :


Jésus ne serait venu que pour annoncer Mahomet
Îsa serait venu uniquement pour annoncer la venue prochaine de Mahomet dans le Coran moderne :


Et le Coran moderne n'est pas tendre, il remet en fonctionnement les lapidations annulées par le Jésus-Christ de la Bible.

Le Coran moderne est un texte sans cesse changeant
Jésus est plus important que tout autre homme dans la Bible, alors que dans le Coran arabe, c'est Mahomet qui devient le modèle de l'humain parfait et détrône Jésus.


Le Coran invente le Djihad
Le Coran arabe ne propose plus une harmonie entre les peuples et les prophètes, mais un combat Djihad auquel tout bon musulman doit participer pour imposer au monde entier une seule religion, celle des califes cruels et leur Coran justifiant tout, y compris le génocide arménien que les turcs musulmans refusent toujours de reconnaître.

Jésus est ainsi opposé à Mahomet, ce qui est insulter Jéhovah et tout chrétien !


Pourquoi ne pas interdire le Coran menteur et barbare au moins de 18 ans ?
(Qui retoucherait ce message blasphème contre Jéhovah, qu'il soit anathème.)


Revenir en haut
Marmhonie
Équipe de modération
Équipe de modération

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2017
Messages: 136
Religion: Catholique
Localisation: Los Angeles
Sexe: Masculin
Point(s): 147
Moyenne de points: 1,08

MessagePosté le: Mar 23 Mai - 14:32 (2017)    Sujet du message: Îsa du Coran n'est pas Jésus de la Bible Répondre en citant

Parenté talmudique de l’islam : Jésus et Îsa



Démonstration linguistique
Nous allons montrer que le Coran reprend la haine du judaïsme talmudique[1] pour Jésus. 


Seul le Talmud fait du nom de Jésus (Yashoua') une INSULTE
Jésus se dit en hébreu Yashoua’ et signifie « Le Seigneur sauve ».

Le Judaïsme ne veut pas de Jésus Messie et sauveur, le Coran le hait !

Le Talmud enlève la dernière lettre de ce Nom béni au-dessus de tout nom pour en faire un nom nouveau : Yeshou, dont la référence au salut est ainsi effacée, et qui devient une insulte assimilant Jésus à Ésaü !
Ésaü qui se dit en hébreu ‘Ishaou, lequel est la figure par excellence de l’*** capable de vendre son droit d’aînesse pour un plat de lentilles (Gn 25.29-34), et méritant de ce fait la colère divine : « J’ai aimé Jacob et haï Ésaü » (Ml 1.2-3). C’est pourquoi les chrétiens sont désignés dans le Talmud comme « fils d’Ésaü » (Zohar III, 282). 

De l'INSULTE talmudique hébraïque à l'insulte du Coran arabe
Dans le Coran le nom arabe de Jésus, Yasou’, soit lui-aussi transformé en Îsa, un nom inconnu de la littérature arabe des huit premiers siècles[2], semblable à celui d’Ésaü, qui en arabe se dit ‘Îso. Îso/Îsa. 

Une DOUBLE INSULTE dans le Coran arabe
Au mépris connoté par ce nom vient s’ajouter le fait qu’en arabe une bête de somme se dit al’aïs. Mais surtout, Îsa est constitué des trois lettres : Y SH U, qui constituent en hébreu les initiales des trois mots de la formule de malédiction : « Yimmah shmo weezikhro », signifiant : « Que son nom et sa mémoire soient effacés ! ».

Le Coran arabe est du talmud hébreux encore plus haineux

Si le Coran a donc suivi le Talmud dans sa haine du nom de Jésus, il n’a cependant pas retiré à « Issa » le titre de Messie.[3] Pourquoi ? Parce que d’une part Jésus était trop universellement reconnu comme étant le Messie, jusque dans l’expression si courante « Jésus-Christ », qui signifie précisément : « Jésus est le Messie ! », et que d’autre part pour détruire la foi en Jésus-Christ, rien n’a été pensé de plus efficace que de la vider de son sens en supprimant dans le Coran les conditions mêmes de la messianité de Jésus. C’est ainsi que le Coran ne rappelle pas l’ascendance davidique de Jésus (Mt 1.20-23) si souvent exprimée dans l’Évangile par l’expression « Fils de David » (Mt 1.1 ; 9.27 ; 12.23 ; 15.22 ; 20.30 ; 21.9 ; Ap 22.16), ni ne mentionne Saint Joseph, qui a non seulement couvert de son autorité la conception virginale de Jésus, mais L’a encore fait entrer légalement dans la lignée de David, de laquelle devait justement naître le Messie (Is 11.1). Le Coran ne mentionne pas non plus le lieu de naissance du roi David et du Messie (Mi 5.1 ; Mt 2.1-6), Bethléem, qu’il transforme en un palmier isolé du désert (Coran 19.23)… histoire de repousser hors de Terre Sainte l’impureté des chrétiens en la donnant en pâture aux Bédouins, eux-mêmes sommés de ne plus venir en pèlerinage à Jérusalem (Coran 2.142,143) mais d’aller à La Mecque (2.144), au désert, lieu de refuge par excellence des démons (Lv 16.10,22 ; Mt 12.43)…

Choisir Îsa comme Messie est condamné à mort en Islam

Le Coran détruit une autre condition de la messianité de « Îsa » en nommant Sa Mère, « sœur d’Aaron » (Coran 19.28), lequel Aaron vécut plus de 1200 ans avant la naissance de Jésus…

Ainsi, non seulement le Coran remplace-t-il l’histoire par le mythe, mais encore, si la Mère de « Îsa » est sœur d’Aaron, alors elle appartient, comme son père Imran[4] (Amiram, Cf. Coran 3), à la tribu de Lévi, et donc « Îsa » n’appartient pas de la tribu de Juda, de laquelle devait naître le Messie (Gn 49.8-10 ; Dt 33.7 ; Jg 1.2 ; 20.18 ; 1 Sm 17.12 ; 2 Sm 7.12-16 ; 1 Ch 5.2 ; Ps 89.3-5 ; Os 5.14)… Grâce à cette fiction littéraire, à cet anachronisme ahurissant, l’originalité et la centralité de la mission de Jésus de Nazareth sont complètement effacées de l’Histoire. 


Dans le Coran. Îsa ne fut pas transfiguré, mais tomba en pleine exaltation sanguinaire, annonçant le Djihad de Mahomet son divin maître.


Pour le Coran, le Jésus-Christ historique n’existe pas, c'est le Djihad seul qui est la voie d'Allah !

 Entre l’Ancien Testament et l’Islam, il n’y a pas de Nouveau Testament, il n’y a que de l’Ancien Testament, ou plutôt du Judaïsme talmudique. Et de même que le Coran rompt la relation de « Îsa » avec le roi David, descendant de la tribu de Judas (2 Sm 7.12-16), de même fait-il avec toutes les grandes figures de l’Ancien Testament de peur qu’elles ne révèlent Jésus-Christ. Ainsi, dans le Coran, Îsa n’est pas le nouvel Adam, père d’une humanité nouvelle ; Son sacrifice nié (4.157) n’est pas annoncé par celui d’Abel, ni préfiguré par celui d’Isaac (Gn 22.1-19), en qui Abraham a entrevu le Fils de Dieu mort et ressuscité (Jn 8.56) ; Îsa n’est pas le nouveau Législateur annoncé par Moïse (Dt 18.15 et 18) devant faire sortir le nouveau peuple de Dieu de l’esclavage du péché figuré par celui de l’Égypte (Jr 31.31-34) ; Îsa n’est pas le Serviteur souffrant annoncé par Isaïe (Is 50.6-7 ; 52.13-15 ; 53.1-12 ; Dn 9.26) ni le Crucifié entrevu par Zacharie et le psalmiste (Za 12.10 ; 13.1 ; Ps 22) ; Îsa n’est pas le vrai Jonas venu prêcher la conversion aux païens et resté trois jours et trois nuits dans les affres de la mort avant de resurgir bien vivant ; Îsa n’est pas l’Époux (Mt.9.15 ; 25.1+ ; Jn 3.29) chanté par Isaïe et Salomon (Is 54.5 ; 61.10 ; 62.5 ; Ct 5.16) ; saint Jean-Baptiste n’est pas le Précurseur du Messie (Jn 1.19-34)… Aucun Écrit des Prophètes n’est dans le Coran, de peur que n’apparaisse l’annonce de la nouvelle et éternelle Alliance scellée dans le Sang du Christ (Jr 31.31 ; Is 53.3 ; Ez 36.27 ; Za 8.1). Par contre est largement rappelé l’Alliance mosaïque avec les fils d’Israël (Coran 2.44,83,93,122 ; 4.154 ; 7.134,137 ; 17.104 ; 26.59 ;45.16)…

Rendre Jésus méconnaissable dans le Coran arabe méchant

Mais pour rendre Jésus méconnaissable, ce n’est pas seulement le lien de Issa avec les personnages de l’Ancien Testament qui est gommé, c’est aussi le lien avec ses contemporains.[5] Ainsi le Joseph du Coran n’est pas le père adoptif de Jésus, mais le fils du Patriarche Jacob, qui devient lui-même Jacques, le cousin de Jésus (Coran 19.6)… Pour nier leur existence, les contemporains de Jésus sont noyés dans l’Ancien Testament de sorte que sept siècles après Jésus-Christ, il n’y a toujours que Moïse. Pour le Coran, Jésus, Sa Mère, ses Apôtres, Son Église, Ses sacrements, n’ont pratiquement jamais existé…

Le Coran renie le Nouveau Testament et la vie historique de Jésus-Christ

La messianité de Jésus est encore niée en ce que Îsa est confessé n’être qu’un prophète (Coran 2.136 ; 3.39,84 ; 5.75 ; 19.30), envoyé exclusivement aux Juifs (Coran 43.59 ; 61.6), et qui plus est, censé avoir annoncé la venue de Mahomet (Coran 7.157 ; 61.6), faisant de celui-ci, quoique sans le titre, le vrai Messie attendu, et donc le parfait anti-christ. Bien que la douceur et l’intégrité de Jésus n’aient pu être totalement occultées, parce que trop connues, Îsa n’est cependant pas présenté comme modèle. 

Le Coran est anti biblique et pour Lucifer
Et il ne s’oppose pas non plus à Mahomet, alors que le comportement et la doctrine du Jésus de l’Évangile excluent absolument tout complément, renouveau ou accomplissement futurs de la Révélation qu’Il accomplie « une fois pour toutes » (Jude 3 ; Ga 1.8), et condamnent donc sans équivoque Mahomet comme faux-prophète (Mt 24.4,11,24 ; Ga 1.8 ; 1 Jn 2.22-27 ; 4.2-4), ainsi que la pédo-criminalité, la polygamie, la fourberie, le parjure, l’homicide, la haine, l’esclavage, etc. crimes commis par Mahomet et enseignés par Allah.

Sans les faux Jésus et Marie du Coran, l’islam n’est que du Talmud (Mt 15.1-9 ; 16.5-12 ; 23.1-39).

Bref, à la suite du Grand Prêtre Caïphe qui a condamné Jésus à mort pour blasphème pour S’être reconnu Fils de Dieu (Mt 26.65 ; Ac 4.1-18 ;5.21-42 ; 7.51+), de sorte que le Talmud place Jésus en Enfer (Gittin 57a), le but du Coran est d’éradiquer Jésus et le christianisme de l’histoire. C’est ainsi qu’Allah envisage d’anéantir le Messie et sa Mère et même, si nécessaire, pour y arriver, tous les hommes avec eux (Coran 5.17 ; cf. Mt 2.16) ! Certes, ce verset est justifié comme illustration de l’absolue liberté et puissance d’Allah, mais cette explication ne peut cacher que la haine possible pour l’humanité et a fortiori pour le Messie et Sa Mère est directement contraire à la nature du vrai Dieu, qui est bon et créateur, miséricordieux et juste.

Mahomet vint mourir à Jérusalem en convertissant Îsa (le Jésus musulman en version gore et lapidateur) à l'Islam.


Cette haine d’Allah contre le Messie
C'est l'expression intacte de celle du Talmud judaïque pour Jésus qui se retrouve dans la haine arabe contre les chrétiens (Coran 9.30 ; Mt.10.17-36 ; Jn 15.18-16 .2). Jésus dit : « Ce que vous faites au plus petit des miens, c’est à Moi que vous le faites. » (Mt 10.40 ; 18.5 ; 25.40,45 ; Ac 9.5).

Si quelqu’un est choqué ou se sent offensé par mes propos, qu’il veuille bien considérer qu’ils sont conformes à la foi chrétienne et que je ne fais que mettre en pratique ce que le Coran demande lorsqu’il invite « les gens de l’Évangile à juger d’après ce que Dieu y a révélé » (Coran 5.47)…

Source : © Abbé Guy Pagès, pour islam-et-verite.com et Marmhonie

——————————–
Notes

[1] Voici quelques citations du Talmud au sujet de Jésus : « Jésus, fils illégitime, conçu pendant les règles de sa mère. » (Kallah, 1b. 18b) ; « Naissance de Jésus relatée dans les circonstances les plus honteuses. Judas a pissé sur Jésus. » (Toldoth Jeschu) ; « Désigné comme le fils de Pandira, un soldat romain. » (Abhodah Zarah II) ; « C’était un ***, et personne ne doit prêter attention aux imbéciles. » (Schabbath, 104b) ; « Séducteur, corrupteur et destructeur d’Israël. » (Sanhedrin, 107b, 43 a) ; « Jésus, mort comme une bête et enterré dans un tas de fiente. » (Zohar III, 282) ; « Il ne faut pas donner l’impression qu’on pourrait avoir du respect pour Jésus. » (Orach Chaiim, 113) ; « Ne pas donner par accident l’impression d’avoir du respect pour Jésus. » (Iore des, 150, 2) ; Talmud babylonien ; Sanhédrin 43 A… Cf. Mc 10.32-34 ; 14.43-65 ; Lc 11.53-54 ; Jn 8.37,59 ; 12.10 ; 15.18-26.

[2]  Cf. P. Louis Sheikho, « Le Christianisme et la littérature chrétienne en Arabie avant l’Islam, (3 vol.), Beyrouth, 1913, 1919, 1923.

[3] Alors même qu’il ose en faire par ailleurs un prophète comme un autre (Coran 5.75) et qu’il n’y a pourtant qu’un seul Messie…

[4] Assimiler Joachim à Amiram ou vice versa, comme certains osent le faire, relève de la fantaisie ! En effet, « Imran » en arabe est la contraction de Ammi-ram, qui signifie « mon peuple est haut placé »; tandis que « Yehoyaqim » » signifie « Yahweh suscite ».

[5] Dans les Évangiles Apocryphes, le futur mari de la Vierge Marie devait être reconnu à ce que parmi tous les prétendants, seul son rameau fleurirait miraculeusement. Dans le Coran, les prétendants jettent non des rameaux, mais leur crayon, et ce n’est pas Joseph qui est désigné, mais Zacharie, le père Jean-Baptiste, et non pour épouser Marie, mais pour devenir son tuteur au Temple. Une autre preuve de l’emprunt du Coran aux Évangiles Apocryphes, est le fait qu’Issa parle dès sa naissance (Évangile de l’Enfance 1 / Coran 19.24), ou fabrique, encore enfant, des oiseaux de terre qu’il fait vivre (Évangile de l’Enfance, 38 / Coran 3.49).


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:35 (2017)    Sujet du message: Îsa du Coran n'est pas Jésus de la Bible

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Religions Index du Forum -> Discussions entre religions monothéistes -> Discussions islamo chrétiennes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky